Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

dimanche 17 octobre 2010

Mariza chante Amalia Rodrigues - Foi Deus


.
http://www.youtube.com/watch?v=RaTjzSTSVL0


Mariza - Foi Deus (Tribute to Amalia Rodrigues)

J'ai préparé la traduction pour vous aider à apprécier ce joli fado (pour les personnes qui ne comprenent pas le portugais).
Merci de me le faire savoir s'il y a une meilleure traduction.

Foi Deus
Não sei, não sabe ninguém
porque canto fado
neste tom magoado
de dor e de pranto
e neste tormento, todo sofrimento
eu sinto que a alma cá dentro se acalma
nos versos que canto.
Foi Deus, que deu luz aos olhos
perfumou as rosas,
deu ouro ao sol e prata ao luar
Foi Deus, que me pôs no peito
um rosário de penas
que vou desfiando
e choro a cantar.
e pôs as estrelas no céu,
e fez o espaço sem fim,
deu luto às andorinhas
Ai, e deu-me esta voz a mim.
Se canto, não sei o que canto
Misto de ventura, saudade, ternura
e talvez amor.
Mas sei que cantando,
sinto mesmo o quanto
se tem um desgosto
e o pranto no rosto nos deixa melhor.
Foi Deus, que deu voz ao vento
luz ao firmamento,
e deu o azul às ondas do mar
Foi Deus, que me pôs no peito
um rosário de penas
que vou desfiando
e choro a cantar
Fez poeta o rouxinol,
pôs no campo o alecrim,
deu as flores à primavera,
Ai, e deu-me esta voz a mim
Ai, e deu-me esta voz a mim.


C'est Dieu

Je ne sais, personne ne le sait
Pourquoi je chante le fado,
avec cet air empreint
De douleur et de pleurs
Et dans la souffrance de ce grand tourment
Je sens que mon âme au-dedans se calme
Grace aux vers que je chante.
C’est Dieu, qui a donné la lumière au regard,
Le parfum aux roses,
L’or au soleil et l’argent au clair de lune
C’est Dieu, qui m’a mis au cœur
Un rosaire de peines
Que peu à peu j’égrène
Et je pleure en chantant.
Et il a mis les étoiles dans le ciel,
Et il a fait l’espace sans fin,
Habilla de deuil les hirondelles
Ah! Et m’a donné à moi cette voix
Si je chante, je ne sais pas ce que je chante
Un mélange de bonheur, de nostalgie, de tendresse
Et peut-être d’amour.
Mais je sais qu’en chantant,
C’est comme lorsqu’un chagrin
Nous met sur le visage
les larmes qui nous font sentir mieux
C’est Dieu, qui a donné la voix au vent
La lumière au firmament,
Et le bleu aux vagues de la mer
C’est Dieu, qui m’a mis au cœur
Un chapelet de peines que peu à peu j’égrène
Et je pleure en chantant
Il a fait un poète du rossignol,
A mis dans les champs le romarin,
Il a donné les fleurs au printemps
Ah ! Et m’a donné à moi cette voix.
Ah ! Et m’a donné à moi cette voix.

2 commentaires:

  1. C'est merveilleux merci pour la traduction de ce fado les paroles sont magnifiques comme un hymne à la beauté et à l'amour c'est beau et triste à la fois j'aime beaucoup le fado, douce fin de journée :) bises
    http://monazimba.bloguez.com

    RépondreSupprimer
  2. jolie chanson, qui donne des frissons

    pour decouvrir ce merveilleux pays, pourquoi ne pas venir en vacances

    nous parlons le français, l anglais et le portugais
    www.portugalvacances.com

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.