Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

jeudi 23 décembre 2010

Em louvor das crianças Louange aux enfants


Noël est une époque spécialement dédiée aux enfants;  il m'est venu à l'idée ce texte poétique d’Eugénio de Andrade, un grand poète portugais contemporain, (né en 1923 et mort en 2005). Ce texte fait part d’une oeuvre (Rosto precário) publiée en 1979.

Je vous propose de lire la traduction libre que j’ai préparée, uniquement pour vous aider à connaitre cet auteur portugais.

Louange aux enfants

S'il y a sur la terre un royaume que nous est familier mais en même temps étrange, fermé dans ses limites et, simultanément, sans frontières, ce royaume est celui de l'enfance. Dans ce pays innocent, d’où on est toujours expulsé trop tôt, on y revient seulement à des moments privilégies – ces retours que parfois on appelle poésie. Cette espèce de terre mythique est habitée par des êtres d’une si grande beauté qu’ils ont servi de modèle aux anges, et c’est aux enfants, comme tous savent par les Évangiles, que le paradis a été promis.

Le charme des enfants vient, surtout, de leur proximité avec les animaux – leur rapport avec le monde n’est pas basé sur l’utilité, mas sur le plaisir. Ils ne connaissent pas encore les deux grands ennemis de l’âme, qui sont, comme disait Saint-Exupéry, l’argent et la vanité. Ces créatures fragiles, les seules dès l’origine promises à l’immortalité, sont aussi les plus vulnérables – elles ont la poitrine ouverte aux merveilles du monde, mais sans défense contre la bestialité des hommes, qui, malgré toute la technologie avancée, ne diminue ni disparaît.
La souffrance d’un enfant est d’un ordre si monstrueux qu’il est souvent utilisé comme argument pour mettre en doute l’existence de la bonté divine. Non, il n’y a pas de salut pour celui qui fait souffrir un enfant, que cela reste à jamais gravé dans vos esprits.
Le simple fait que nous permettions que des millions d’enfants souffrent de la faim, et arrosent de leur larmes la terre où, un jour, il leur faudra encore lutter pour la justice et pour la liberté, prouve clairement que nous ne sommes pas fils de Dieu.


Eugenio de Andrade, dans «Rosto precário»



Em Louvor das Crianças

Se há na terra um reino que nos seja familiar e ao mesmo tempo estranho, fechado nos seus limites e simultaneamente sem fronteiras, esse reino é o da infância. A esse país inocente, donde se é expulso sempre demasiado cedo, apenas se regressa em momentos privilegiados — a tais regressos se chama, às vezes, poesia. Essa espécie de terra mítica é habitada por seres de uma tão grande formosura que os anjos tiveram neles o seu modelo, e foi às crianças, como todos sabem pelos evangelhos, que foi prometido o Paraíso.
A sedução das crianças provém, antes de mais, da sua proximidade com os animais — a sua relação com o mundo não é a da utilidade, mas a do prazer. Elas não conhecem ainda os dois grandes inimigos da alma, que são, como disse Saint-Exupéry, o dinheiro e a vaidade. Estas frágeis criaturas, as únicas desde a origem destinadas à imortalidade, são também as mais vulneráveis — elas têm o peito aberto às maravilhas do mundo, mas estão sem defesa para a bestialidade humana que, apesar de tanta tecnologia de ponta, não diminui nem se extingue.
O sofrimento de uma criança é de uma ordem tão monstruosa que, frequentemente, é usado como argumento para a negação da bondade divina. Não, não há salvação para quem faça sofrer uma criança, que isto se grave indelevelmente nos vossos espíritos. O simples facto de consentirmos que milhões e milhões de crianças padeçam fome, e reguem com as suas lágrimas a terra onde terão ainda de lutar um dia pela justiça e pela liberdade, prova bem que não somos filhos de Deus.


Eugénio de Andrade, in 'Rosto Precário'


La publication de ce texte a uniquement pour but de montrer mon admiration pour l'eouvre d'Eugénio de Andrade, et un moyen de le faire connaìtre. Le texte será retiré si sa publication presente un quelconque inconvénient pour une ou autre personne.
A publicação deste texto tem por finalidade mostrar a minha admiração pela obra de Eugénio de Andrade e uma maneira de divulgar o seu trabalho. O texto será retirado se a publicação do mesmo se reverlar inconveniente.


Chanson de Noel portugaise " O menino está durmindo" / l'enfant (Jésus) dort

Chanson pour les enfants

7 commentaires:

  1. Hello, Hello c'est toujours un plaisir ma ptite ballade chez toi... ce texte est merveilleux c'est gentil de l'avoir traduit j'aime le monde de l'enfance, de l'innocence et de l'émerveillement c'est une bouffée d'air pur ds un monde souvent cruel hélas...
    Je te souhaite une très agréable journée qu'elle te soit douce en amour et en bonheur ♥..♥..♥..♥... ohohoh bientôt Noël... joyeuse fête Angie!!! Bisous...
    http://tasunka.boosterblog.com

    RépondreSupprimer
  2. bonjour et bonnes fêtes de noel a tout le portugal.
    Ce matin +2° à 07h00, sans doute pas un noël blanc chez nous..
    je te souhaite un excellent réveillon de Noël

    RépondreSupprimer
  3. Kikou ma belle,

    Je t'adresse plein de joie,de bonheur,de partage,des rires et des cadeaux en famille,Passe un bon réveillon,et un joyeux Noël,bisous de Mimi

    RépondreSupprimer
  4. Les invités sont partis cette après midi voilà une belle et joyeuse fête de Noël qui se termine, on a tous été bien gâtés par le père Noël j'espère que toi aussi Angie :) douce soirée je vais ranger un peu... bisousss Mona

    RépondreSupprimer
  5. "Les jours entre Noël et les Rois, indiquent le temps des douze mois".

    Kikou,ma belle
    je viens te souhaiter une bonne journée,
    en cette dernière semaine de l'année :-)
    Bisous à toi,
    Mimi.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Angie
    je passe te souhaiter une bonne soirée
    bien joli texte merci pour la traduction car même si je suis déjà allée au portugal, je le comprends a moitié et mon parlé pas terrible
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. Un ptit coucou en passant :) bonne journée Angie avec un beau soleil j'espère ds ton ciel du Portugal, bisous... Mona

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.