Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

mercredi 31 août 2011

Sur les traces de la Reine Morte

 



Il y a quelques jours j'ai retrouvé sur mes étagères, un livre que j’ai acheté il y a bien longtemps ! Il s’agit de La Reine morte, la pièce de théâtre que l’on dit la plus connue d’Henry de Montherlant. Beaucoup considèrent qu’il s’agit d'un grand chef-d’œuvre.  
Pour les Portugais, c’est un fait historique qui a donné lieu à la plus tragique histoire d’amour de l’histoire du Portugal.  

Pour écrire sa pièce de théâtre en 1942, Montherlant s’inspira d’un épisode réel qui a eu lieu au XIVe siècle.  Le roi Afonso IV régnait sur le Portugal. Pedro était son fils et futur roi. Inês de Castro, une jeune noble issue d’une grande famille de la Galicie, avait suivit, au Portugal, comme dame de compagnie, la princesse espagnole qui, suite à un mariage arrangé entre les deux pays, était devenue la femme du prince Pedro.

Entre Pedro et Inês c’est le coup de foudre, le grand amour.
Constança, la femme de Pedro meurt en donnant naissance à un fils.  Pedro, veuf, est libre à nouveau pour aimer la belle Inês. Mais le roi Afonso IV, pressionné par les nobles de la cour qui craignent l’influence espagnole des frères de la jeune femme, essaie par tous les moyens de contrarier cet amour et de séparer les amants.  En même temps il tente marier Pedro à l’Infante de Navarre qui est de sa convenance.

Rien n’y fait. Pedro épouse en secret Inês dans la ville de Coimbra où ils vont vivre à Santa Clara.

Quinta das Lágrimas (photo de wikipedia)





La « Quinta das Lágrimas » (le domaine des larmes)  et les deux sources, la source des amours (fonte dos Amores) et la source des larmes (fonte das Lágrimas) forment le décor qui abrite les amours de Pedro et Inês, loin de la capitale et des intrigues de la cour.
Cependant Afonso IV devient de plus en plus obsédé par la raison d’État, la jeune Inês est considérée comme un grand danger pour l’indépendance nationale. En 1355, il ordonne l’assassinat de la douce épouse de son fils Pedro, en profitant de l’absence de ce dernier  qui était parti à la chasse.



Tableau d'Ines de Castro suppliant pour sa vie en présence de ses bourraux (wikipedia)

Devant ce crime horrible, Pedro, fou de douleur, se révolte et retrouve les assassins d’Inês qu’il fera torturer en leur faisant arracher le cœur.   




A la mort de son père, Pedro 1er devient roi du Portugal en 1357, et continue sa vengeance.









    Tombeau d'Ines de Castro (photo d'Wikipedia)


Sous les ordres du nouveau roi, le couronnement posthume de Inês de Castro a lieu devant les nobles conspirateurs, qui doivent baiser la main de la reine morte qu’on a fait asseoir sur un trône. L’histoire et la légende se côtoient. 
  

 Tombeau de Dom Pedro 1 (photo de wikipedia)

La procession nocturne, à la lumière des torches,  transporte la dépouille d’Inês de la ville de Coimbra à la ville d’Alcobaça (une centaine de kilomètres plus au sud), où elle rejoindra le tombeau qui deviendra sa dernière demeure.

Pedro avait tout préparé. Il fit construire deux somptueux tombeaux, installés dans le monastère d’Alcobaça, l’un pour recevoir Inês, l’autre pour lui-même lorsqu’il rejoindra sa bien-aimée.  Les deux tombeaux se font face pour que Pedro et Inês puissent se lever et se regarder dans les yeux le jour du Jugement Dernier.

Wikipedia : images des tombaux : ({{Information Description=Túmulo de D. Inês de Castro (Mosteiro de Alcobaça) Source=Trabalho próprio Date=Agosto de 2007 uthor=SaraPCNeves Permission= other_versions= }} )
http://fr.wikipedia.org/wiki/In%C3%A9s_de_Castro
http://pt.wikipedia.org/wiki/T%C3%BAmulos_de_D._Pedro_I_e_de_In%C3%AAs_de_Castro

9 commentaires:

  1. Magnifique histoire ! merci de nous la rappeler, car je ne savais pas que le roman de Montherlant était basé sur une vérité historique..C'est fort intéressant de le découvrir grâce à toi..j'ai voté +5, et rassure-toi, je n'ai pas vu de pub sur ton blog..je te fais des bises, à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. à la vie à la mort... c'est beau l'amour quand même!!! biz et bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ma douce Angie
    Quel amour et quelle ,passion !
    Merci de nous relater ce merveilleux roman
    A chaque fois que je passe sur ton blog ,je te mets un +5 systématiquement car tu le mérites
    Bonne journée ma puce et Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Angie
    Magnifique histoire d'amour malheureusement entachée par des raisons politique.Merci pour le partage.
    Un agréable weekend à toi.
    Amicalement Dédé

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Angie,
    superbe cette histoire, merci de nous en faire partager
    bonne fin de journée
    bizzz de la champagne ou il a fait grand soleil

    RépondreSupprimer
  6. Quelle magnifique histoire, je découvre et j'ai beaucoup aimé. Merci pour ton gentil partage Angie et de ta gentille visite sur mon autre blog, j'aime beaucoup ton blog et j'ai voté + 5 avec plaisir. A bientôt ma belle avec plaisir. Bon WE et gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. C'est une belle histoire d'amour tragique et réelle en effet qui a inspiré Montherlant je l'ignorais merci Angie pour ces beaux documents
    bonne journée et merveilleux week end ensoleillé et chaud...
    voilà on dirait que l'été n'a pas dit son dernier mot par ici aussi alors on en profite :)
    bisousss

    RépondreSupprimer
  8. DERNIER WEEK END AVANT LA RENTREE.. et une petite routine qui va s installer...il fait encore très chaud en attendant..encore l'été
    passe une bon week end biz

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ma douce,
    Me voilà enfin.
    Merci pour ce beau récit, je ne savais pas que c'était d'un fait réelle.
    J'aime les histoires d'amour.
    J'espère que tu vas bien.
    Je suis rentrée de vacances et je n'avais pas facile à retrouver mes repaires.
    Maintenant, tout roule.
    Je ne t'oublie pas.
    Bon dimanche.
    Je t'embrasse avec toute ma tendresse.

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.