Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

samedi 14 avril 2012

D’ ou vient le vin de Porto



Le nord du Portugal abrite une grande région qui s’appelle « Trás-os-Montes e Alto Douro ». Elle s’étend à l’est de la province du Minho et va jusqu’à la frontière avec l’Espagne. C’est dans le relief accidenté de l’ extrême nord-est du pays que serpente le Douro, le fleuve mystique  qui y a excavé la vallée du même nom.
La vallée du Douro est connue par ses panoramas grandioses et par son fameux vin de Porto.
Plateaux et montagnes de "Trás-os-Montes e Alto Douro "servent de décor aux vignobles en terrasses qui se succèdent sur des versants schisteux.


A Pinhão (Alto Douro)
Je n'ai pas de photos de cette région, alors encore je me permets de publier deux photos de Duarte qui prend de belles vues a partir du ciel! (il m'a autorisée).
Source: http://portugalfotografiaaerea.blogspot.pt/


À Peso da Régua (Alto Douro)
Un travail acharné au fil des siècles, déjà au temps des romains on y cultivait la vigne, a tenu les hommes accrochés aux rochers des versants montagneux pour construire les murettes de pierres qui soutiennent les berceaux des vignobles.
Le schiste dur a été, jour après jour, broyée par les piques et les pioches de milliers de travailleurs,  jusqu’à ce que le sol des centaines de kilomètres de terrasses se forme avec quelques nutriments, et permette d’y cultiver les plants des vignes. Merci aussi à l'auteur de la vidéo:



Enviado por AMB1948 em 30/03/2011

Les pentes souvent vertigineuses s’alliaient au climat fait d’étés chauds et secs et d’hivers froids et rigoureux, pour constituer un environnement qu’il a fallu apprivoiser par les générations d’hommes aigris sous le poids du travail et les menaces du fleuve tempétueux, car les tonneaux étaient transportés en bateaux jusqu’à la ville de Porto. Le poète a écrit «  le Douro est un fleuve de sang »

Le poème de Joaquim Namorado: “Port-Wine”


O Douro é um rio de vinho.....Le Douro est un fleuve de vin
que tem a foz em Liverpool e em Londres.....qui a son embouchure à Liverpool et à Londres
e em Nova York e no Rio e em Buenos Aires....et à New York, et à Rio et à Buenos Aires
quando chega ao mar vai nos navios.....il atteint la mer à bord de bâteaux
cria seus lodos em garrafeiras velhas.....il gagne ses dépôt dans de vieilles caves


O Douro é um rio de barcos.....Le Douro est un fleuve de bâteaux
onde remam os barqueiros suas desgraças.....où les bateliers pagayent leurs malheurs
primeiro se afundam em terra as suas vidas.....leurs vies se noient plus vite sur terre
que no rio se afundam as barcaças....que dans le fleuve coulent les barques.
Nas sobremesas finas, as garrafas.....Au moment des desserts fins, les bouteilles
assemelham cristais cheios de rubis....,ressemblent à des cristaux pleins de rubis
em Cape-Town, em Sidney, em Paris,....au Cap, à Sydney, à Paris 
tem um sabor generoso e fino....il a une genereuse et fine saveur
o sangue que dos cais exportamos em barris....le sang que des quais nous exportons en tonneaux.

As margens do Douro são penedos....Les rives du Douro sont des rochers
fecundados de sangue e amarguras....fécondés par le sang et l'amertume
onde cava o meu povo as vinhas.....où mon peuple bêche les vignes
como quem abre as próprias sepulturas:.....comme s'il creusait sa propre sepulture:
nos entrepostos dos cais, em armazéns,.....dans les hangars des quais, dans les entrepôts
comerciantes trocam por esterlino.....des commerçants échangent contre des livres sterling
o vinho que é o sangue dos seus corpos,.....le vin qui est le sang de leurs corps
moeda pobre que são os seus destinos......pauvre monnaie qui représente leur destinées.

Em Londres os lords e em Paris os snobs,..... A Londres, les lords et à Paris les snobs,
no Cabo e no Rio os fazendeiros ricos.....au cap et à Rio les riches fermiers,
acham no Porto um sabor divino,.....trouvent au Porto un goût divin,
mas a nós só nos sabe, só nos sabe,.....mais le goût que nous connaissons, nous
à tristeza infinita de um destino......n'est que l'infinie tristesse d'un destin. 
O rio Douro é um rio de sangue,....le fleuve Douro est un fleuve de sang
por onde o sangue do meu povo corre......par où coule le sang de mon peuple.
Meu povo, liberta-te, liberta-te!,.....Mon peuple il faut te libérer, 
Liberta-te, meu povo! – ou morre......Il faut te libérer! - ou mourir. 


C’est durant le cours des trois derniers siècles que le développement de la région vinicole s’est  le plus fait sentir. La  vallée du fleuve Douro est la plus ancienne région vinicole démarquée au monde. Elle s’étend sur 250.000 hectares, et produit le vin de Porto, généreusement apprécié et commercialisé par le pays « riches », surtout l’Angleterre. 
Joaquim Namorado, écrivait dans les premières décennies du siècle passé, quand il n'y avait pas de tracteurs et lorsque la route et les camions n'avaient pas encore remplacé les frêles bâteaux qui descendaient le Douro, et avant la construction des nombreux barrages et écluses qui ont dompté le cours sauvage du fleuve.
Il voulait montrer le contraste entre le dur labeur et la misère des travailleurs mal payés qui ont sculpté les montagnes, le travail « herculéen » qui a été à l’origine de la production de ce vin, et l’ambiance de luxe où il est bu. 

17 commentaires:

  1. Bonsoir ma douce,
    Quel bel endroit, ce n'est pas étonnant que le vin de Porto soit aussi bon.
    Il pousse dans un endroit de rêve !
    C'est vraiment magnifique, maintenant, je sais pratiquement tout sur ce vin.
    Merci ma douce.
    Merci pour tes jolie photos et une très jolie vidéo.
    Ton pays est magnifique, avec le temps qu'il fait à Bruxelles, j'ai envie de partir.
    Il doit déjà faire beau chez toi.
    Bon week-end, tendres bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir chère Angie,
    Comme ces gens étaient vaillants et avaient-ils seulement le temps, les pauvres, de voir des paysages aussi grandioses ?
    Ils sont toujours vaillants sans doute, mais les temps ont changé et tout est mécanisé. Il y a le revers de la médaille, puisqu'il y a aussi plus de chômage.
    Je n'aime pas le vin en général donc je ne te parlerai pas du porto (rires).
    Merci pour tes beaux articles et pensées bien amicales.

    RépondreSupprimer
  3. Alors lorsqu on boit du Porto, on boit la sueur et le sang des ouvriers agricoles qui ont contribué par leur travail à nous apporter sur la table un nectar digne d étancher la soif des Dieux. J en ai 5 ou 6 bouteilles chez moi, cette nuit je ne vais pas dormir tranquille.
    Bonne soirée Latil

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir ma douce,
    Ce midi j'ai pensé à toi, j'ai pris comme apéritif, un porto, mais que c'est bon !
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ma douce amie du bout du monde,
    Cet endroit est magnifique et je comprends mieux que le vin de Porto soit si délicieux en bouche, quel bel endroit, çà fait rêver et tout doit pousser et être exquis chez toi.Merci ma douce, j’ai appris sur ce vin grâce à toi et les photos et la vidéo sont superbes. Ton beau pays est un endroit que j’aimerais connaître, grâce à toi je le découvre virtuellement car tu sais si bien en parler. Bonne semaine et plein de gros gros bisous.

    RépondreSupprimer
  6. C'est une article qui m'émeut par sa dureté réel et épineuse sur les conditions de vies inhumaines de ces hommes . Honte à cette bourgeoisie qui plombe encore aujourd'hui ici et ailleurs la vérité sur le calvaire de ces hommes archi exploité. Beau billet rendant hommage à ces hommes qui font le Porto que nous avons tous bu.... A bientôt Angie ...!

    RépondreSupprimer
  7. Très beau poème de Joaquim Namorado "Port Wine" qui dénnonce les temps osbcures de ces hommes souffrant jusqu'a vivre au ciel.. Je découvre ce poète révélant les choses invisibles pour nous. Belle journée Angie.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour ma douce Angie
    Comme c'est beau! j'ai traversè le Douro
    J'ai goûté plusieurs vin de Porto dont "les larmes de Christ" porto blanc délicieux
    Magnifique poême de cet auteur qui adore son pays !
    Gros bisous de mes vacances
    Méline

    RépondreSupprimer
  9. salut
    c'est une belle région
    Chez nous le Porto est très apprécié en apéritif
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. pas toujours évident de traduire un poème et de ressentir les même émotions en le lisant !!ici c est réussi :)encore merci pour cet autre endroit du portugal que tu nous fait découvrir ... belle semaine ..biz

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Angie
    Là, je connais un peu, lors de nos vacances au Portugal, nous avons visité Porto, on a bien aimé !
    J'ai aussi bu du Porto, je préfère le blanc !
    Je te souhaite un bon mardi
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Martine

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Angie,

    De superbes photographies sur ces paysages,
    et puis je ne connaissais pas l'histoire
    du porto,un apéritif que je prend le dimanche
    avec mes petites belles filles :-)
    et c'est un agréable poême de Joachim Namorado,de bien
    beaux mots pour décrire sa belle région ...
    je te souhaite une belle journée,que du soleil aujourd'hui,
    c'est que du bonheur.:-) pas trop sur le net,bientot approche
    l'opération de mon fiston,hier nous étions au dernier
    rendez-vous de l'anesthésiste.. Bisous à toi,ma belle.
    Mimi ...

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour ma douce,
    C'est l'hiver à Bruxelles, j'espère qu'il fait meilleur chez toi.
    Je passe te faire un petit coucou sympa, car tu es super sympa.
    Bisous doux.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir ma douce Angie
    Je refais avec toi cette découverte du Douro que j'ai tant aimé
    Gros bisous ma ouce depuis mes vacances
    Méline

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Angie,

    Tu as vraiment de très belles photos qui donnent envie de partir à la découverte de ce pays! Merci de nous faire partager ces visites et de ton message d'hier :). A très bientôt.

    Tribun

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Angie,

    Tu as vraiment de très belles photos. Cela nous permet de voyager dans ce doux pays et nous t'en remerciant. Merci pour ton message d'hier :). Tribun

    RépondreSupprimer
  17. Le vin de Porto .... miam j'en raffole et me rappelle de ces bons moments passés en visitant cette ville. Je dois reconnaitre que j'étais bien pompette après 3 caves, mais quelles caves !! Bravo pour ce très bon article que je découvre par hasard.

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.