Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

mardi 18 septembre 2012

A l interieur des murailles de Silves (Algarve)



 
Après avoir franchi l’entrée du château de Silves, on peut avoir accès au chemin de ronde qui suit le long de la muraille.
Tout le long, on trouve des ouvertures longues et étroites qui permettaient aux défenseurs d’attaquer les assaillants tout en étant protégés. Plusieurs tours peuvent être visitées et on admire leurs murs épais et millénaires.

 
De là on a des points de vue  intéressants sur la ville aux maisons blanches et sur les collines environnantes. 
On se dit les seigneurs et les poètes qui habitaient la capitale de l’ancien royaume de l’Algarve contemplaient le même panorama il y a plus de mille ans. 
Ou peut-être que les paysages étaient à l’époque plus verdoyants que ceux de ces photos prises en plein mois d’août ! Car les civilisations arabes de la péninsule ibérique étaient renommées pour la qualité de leurs jardins et vergers, qu’on disait être de véritables havres de fraicheur et de paix.


Construit au VIIIe siècle, le château de Silves couronne cette ville du sud du Portugal; et le rouge foncé du grès de ses murailles est aperçu par les visiteurs à plusieurs détours du chemin.



On dit qu’il y aurait une pré-fortification au temps des romains et des wisigoths, mais ce qui domine c’est un beau monument militaire de l’époque islamique et l’ensemble est bien conservé.


Il est temps de regarder l’espace à l’intérieur des murailles pour y découvrir les ruines des zones d’habitations que le passage des siècles a réduites à leur emplacement et fondations.

L’entrée d’un palais, résidence d’un seigneur des lieux, est marquée par le « postiche » blanc d’un pan de mur. 
La ville a eu des années de gloire du point de vue culturel, et politique ; par ici il y avait le « taïfa » de l’Algarve et puis celui de Silves, royaumes indépendants de 1027 à 1063, liés d’abord à la ville de Cordoue, puis à Seville après cette brève période d’autonomie  http://pt.wikipedia.org/wiki/Taifa_de_Silves.


Plusieurs espaces recréent des jardins pour rappeler ceux qui embellissaient sans doute la zone résidentielle du château.
Le toit de la citerne et l'escalier d'accès à gauche
Puis à l’intérieur des murailles de Silves, on visite la grande citerne soutenu par des voûtes et des colonnes, au crépi blanc. Un escalier latéral nous garantit l’accès à ses profondeurs. 


Il est écrit que la citerne pouvait contenir 1.300.000 litres d'eau. Dans l'enceinte des murailles, on trouve encore un autre puit qui pourrait être relié à la rivière qui coule au bas de la ville.


Alors on se souvient que les anciens habitants de lieux étaient maîtres dans la technique d’emmagasiner l’eau pour la population, les fontaines et les jardins. 



Dans son exil au Maroc, où il vint à mourir, le grand poète arabe Al-Mu'Tamid écrivait à son ami :
"Eh ! Abu Bakr, salue mes amis de Silves
et demande leur si, comme je le pense, ils se souviennent encore de moi.
Salue le Palais des Vérandas, de la part d'un homme jeune qui ressent une perpétuelle nostalgie de ce château.
Là habitaient des guerriers feroces comme des lions et des blanches gazelles, 
en de si belles savanes et en de si belles tannières! 
Combien de nuits je me divertis dans leur pénombre en compagnie de femmes aux anches opulentes et à la taille fine.
Des filles blanches et brunes produisaient dans mon âme l'effet d'épées luisantes et de lances noires!
Combien de nuits j'ai passées délicieusement auprès d'une crique de la rivière, avec une demoiselle dont le bracelet rivalisait avec le courbe du courant! 
Elle passait le temps me versant le vin de son regard, parfois celui de son corps, et d'autres fois celui de sa bouche.
Lorsque les cordes de son luth étaient pincées par le plectre, je frémissais, comme en écoutant la mélodie des épées sur les tendous du cou de l'ennemi.
En retirant son manteau, elle dévoilait les formes graciles, branche de saule florissant, comme un bouton qui s'ouvre pour montrer la fleur"
 
le poème "evocação de Silves" 
C'est ma traduction approximative du poème du grand poète arabe (qui habitait à Silves quand le Portugal n'était pas encore une nation) qu'on peut lire à l'entrée du château de Silves! J'espère que vous aimerez. 

14 commentaires:

  1. j'ai une collègue qui part souvent au portugal et une autre en espagne donc je découvre autrement ....

    RépondreSupprimer
  2. Quel bel endroit ! et comme j'aime la civilisation arabe de Grenade, Séville et Cordoue, j'en retrouve là beaucoup de caractéristiques.
    Dire que c'était à cette époque-là, la civilisation de la beauté et du progrès ! Qu'en reste-t-il à présent à part beaucoup d'obscurantisme ?
    Bises, chère Angie.

    RépondreSupprimer
  3. salut
    c'est un lieu très bien conservé
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Oui, j'aime beaucoup !
    Une bien belle vue, c'est vrai que ça ressemble à l'Andalousie !
    Je te souhaite un bon jeudi
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Martine

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Angie,

    Se sont de trés belles ruines et bien
    conservés de cet ancien château,les jardins
    sont remarquables,et une trés beau panorama
    sur la ville,ce château était bien placé et centré
    sur tout l'environnement de Silves. Bien belles et
    agréables photographies sur tout cet ensemble.
    Je te souhaite un bien agréable jeudi,bisous à toi,
    ma belle,de Mimi ...

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour ma douce,
    C'est vraiment très joli.
    J'ai hâte de visiter le Portugal.
    Bonne fin de semaine, je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Angie..voila une forteresse très bien conservée, qui rappelle bien le style arabo-andaloux ou similaire..les arabes (Mauresques) ont colonisé une grande partie de la Méditerranée, et notamment l'Espagne et le Portugal, ainsi que la Grèce.. belles photos et article intéressant..je te souhaite un bon dimanche..j'ai fait migrer mon blog de chez Over-blog sur Eklablog, à l'adresse suivante : http://plinett.eklablog.com mon blog OB reste ouvert jusqu'à la migration sur la nouvelle plateforme d'OB qui n'aura plus rien à voir avec l'actuelle, et je ne mets plus de nouvel article sur ce blog, juste des rééditions..si tu veux t'abonner à mon nouveau blog, tu peux..bon dimanche et bises

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique !
    Merci pour tes gentils passages Angie çà me fait tout chaud au coeur de lire tes adorables messages d'amitié, me revoilà en pleine forme pour te souhaiter une merveilleuse journée d'automne, amitié et bisous :) Mona

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ma douce Angie!

    je suis tres contente de te retrouver! j'espere que tu vas bien ainsi que ta petite famille?
    Merci pour ton message, tu as entierement raison dans ce que tu m'as écris.

    Merci aussi pour la visite de ce tres beau chateau!! quel paysage!!!
    bonne journée! gros bisous,
    Chocolette

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Angie,
    J'ai beaucoup aimé me promener à travers l'histoire de ce magnifique château.
    Le paysage est superbe et tes photos pleines de lumière et de couleurs.Très beau poème.
    Bonne soirée, bisous
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour ma douce Angie
    Superbe forteresse médiévale avec des jardins magnifiques, je suis époustouflée du contenu de la citerne, ils ne risquaient pas de mourir de soif en cas de siège
    Nous pensons aller au Portugal l'an prochain, un empêchement ne nous a pas permis d'y aller cette année, j'y suis déjà allée 5 fois, j'ai tellement adoré!
    Bonne journée ma puce
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  12. bel endroit et magnifique jardin
    ce pays me plairait bien à visiter
    merci de m'avoir rendu visite sur mon blog

    RépondreSupprimer
  13. j'adore ce style de vestige et ce bassin avec les sculptures

    RépondreSupprimer
  14. je suis venue revoir ce bel endroit avec ce jardin
    j'ai visité hier un jardin semblable mais plus petit dans Paris
    bonne journée

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.