Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

dimanche 18 novembre 2012

Carmen a Bahia (Bresil)



Musée Carmen Miranda à Marco de Canaveses, nord du Portugal (photo du net)
J’ai retrouvé récemment dans Youtube une chanson dont l’air me trottait dans la tête depuis longtemps. Peut-être parce que je l’écoutais à la radio, ou alors c’est simplement ma mère qui chantait cette chanson quand j’étais petite. Maman qui n’est plus avec nous, chantait bien les fados, mais aussi d’autres mélodies qu’elle entendait par-ci par-là et qu’elle répétait sans arrêt, assise devant sa machine à coudre.
 
Je me permets d’écrire un petit texte sur Carmen Miranda. Mais avant, pour vous dire que le Portugal a toujours été senti comme une terre de départ pour beaucoup de portugais, une sorte de port d’abri, une escale, un point commun, un bout de l’Europe avec des traditions qui reliaient les mémoires de tous ceux qui devaient partir dans les pays  ou continents lointains.

De son vrai nom Maria do Carmo Miranda da Cunha, elle est née en 1909 à Marco de Canaveses, une ville du nord du Portugal, située à quelques 50 kms de Porto. Elle est encore toute petite lorsqu’elle aussi émigre avec sa famille pour le Brésil. Amateur de musique, le papa pousse ses filles à devenir chanteuses. 


Photos du net. Le cœur de Maria do Carmo devient brésilien, et son nom d’artiste Carmen Miranda. http://www.infopedia.pt/$carmen-miranda



Enviado por TuttiFruittiHat em 17/09/2011
Dans une comédie musicale

Carmen Miranda chante et dance et très vite a beaucoup de succès. Elle devient la représentante du Brésil tropical, une grande nation de plusieurs cultures aux couleurs vives. Les Etats Unis découvrent son charme et vont la chercher pour tourner des comédies musicales.
Dans la vidéo ci-dessous, la mélodie dont je me souviens, nous voyons la jeune Carmen qui interprète une chanson qui fait partie d’un film de 1939.  «O que é que a baiana tem ?  Qu’est-ce que la bahianaise a ? »
photos anciennes du blog:


http://lenidavid.com.br/?tag=baiana-do-acaraje

Le costume traditionnel des bahianaises est un mix de ces rencontres de l’histoire. Elles le portent encore lors des festivités culturelles ou religieuses. Il comporte une ample jupe à cerceaux, le large corsage en dentelle, le châle plié en rectangle porté sur l’épaule, un élégant turban nouée, de nombreux bijoux, bracelets, boucles d’oreille, amulettes et pendentifs porte-bonheur, séries de colliers. 

J’ai fait des recherches !!! Avec cette explication on doit mieux comprendre les paroles de Dorival Caymmi, chantées par Carmen Miranda. La version annoncée comme originale de 1939:
Enviado por Doni Sacramento em 02/04/2007



O que é que a baiana tem? Qu’est-ce que la baiana a?
Que é que a baiana tem? Qu’est-ce que la baiana a?
Tem torço de seda, tem! Tem brincos de ouro, tem!  Un turban de soie, elle a! Des boucles en or, elle a!

Corrente de ouro, tem! Tem pano-da-Costa, tem!  Une chaine en or, elle a! Un châle de dos, elle a !

Tem bata rendada, tem! Pulseira de ouro, tem! Un corsage en dentelle, elle a! un bracelet en or elle a!

Tem saia engomada, tem! Sandália enfeitada, tem! Une jupe bien repassée, elle a! La sandale décorée, elle a!

Tem graça como ninguém Elle a du charme comme personne

Como ela requebra bem!  Comme elle se déhanche bien!
Quando você se requebrar Caia por cima de mim Quand vous vous déhanchez, venez tomber sur moi
Caia por cima de mim Venez tomber sur moi
Caia por cima de mim Venez tomber sur moi
O que é que a baiana tem? Qu’est-ce que la baiana a?
Que é que a baiana tem? Qu’est-ce que la baiana a?
Tem torço de seda, tem! Tem brincos de ouro, tem! Un turban de soie elle a!  Des boucles en or elle a !
Corrente de ouro, tem! Une chaîne en or,elle a! Tem pano-da-Costa, tem! Un châle de dos, elle a!
Tem bata rendada, tem! Pulseira de ouro, tem! Un corsage en dentelle, elle a! Un bracelet en or, elle a !
Tem saia engomada, tem! Sandália enfeitada, tem! Une jupe bien repassée, elle a! La sandale décorée, elle a!
Só vai no Bonfim quem tem   Seulement ceux qui en ont vont auBonfim
O que é que a baiana tem? Qu’est-ce que la baiana a?
Só vai no Bonfim quem tem  Seulement ceux qui en ont vont au Bonfim
Um rosário de ouro, uma bolota assim  Un chapelet en or, un pendentif ainsi
Quem não tem balangandãs não vai no Bonfim Qui n'a pas d'amulettes ne va pas au Bonfim
Um rosário de ouro, uma bolota assim Un chepelet en or, un pendentif ainsi
Quem não tem balangandãs não vai no Bonfim Qui n’a pas d’amulettes ne va pas au Bonfim
Oi, não vai no Bonfim  ne va pas au Bonfim
Oi, não vai no Bonfim  ne va pas au Bonfim


Le tout pour montrer la richesse de la culture des femmes de Bahia. São Salvador da Baia, (région du Nordeste) une sorte de ville berceau de la colonie portugaise, fondée dès le début du XVIe siècle, ville de métissage culturel par excellence. Un grand nombre d’esclaves d’Afrique y ont été amenés par les portugais pour les plantations du Brésil. D’abord esclaves, puis libres, ces femmes vendaient dans la rue des beignets, fruits, légumes, qu’elles portaient dans des plateaux sur la tête. En quelque sorte des marchandes ambulantes qui au cours des siècles ont gardé beaucoup de la culture populaire, les goûts et les saveurs de l’Afrique. Je m’excuse si la traduction peut avoir des erreurs.
Le lien d'un Remix avec un son plus accentué:



Le Bonfim (prononcer la fin du mot comme dans ainsi) c’est le Seigneur du Bonfim(de la Bonne Fin) qui lui aussi a traversé l’Atlantique avec les caravelles. On le célèbre lors de la fête religieuse annuelle. On appelle  baianas, les femmes bahianaises surtout noires. Elles ont adapté leurs coutumes ancestrales à la religion catholique, d’où leur participation importante dans cette fête, où toute la communauté se rend avec beaux costumes et bijoux. La jupe peut avoir des couleurs pour tous les jours, mais elle sera blanche lors de la fête du Bonfim. 



Enviado por Andre Luiz em 22/01/2010

Baianas qui dansent pour la fête du Bonfim

Au cours des siècles passées, il aurait été mal vu que les femmes blanches portugaises sortent de leurs propriétés pour vendre dans les rues les travaux de broderie, couture ou gâteaux qu’elles faisaient (et que leurs servantes devaient faire aussi). La vente était donc faite par ces femmes "baianas" qui parcouraient les rues et qui gagnaient ainsi une petite partie des bénéfices. Au Brésil il y avait beaucoup de tissus brodés par tradition et de l’or des mines pour les églises et les bijoux. 

17 commentaires:

  1. C'est un grand bain d'exotisme que tu nous offres là, chère Angie.
    J'adore le costume et la voix de la chanteuse.
    Bonne journée à toi, dans ton beau pays.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ma douce Angie
    Carmen Miranda a une voix merveilleuse" quelle chanteuse et danseuse de samba, j'adore la seconde chanson où elle a une voix de soprano, elle a malgré tout gardé son âme portugaise, elle chante vêtue des couleurs du Portugal
    Merci ma puce pour ce reveil matinal au son de belles chansons
    J'ai cru qu'il y aurait un fado, mais ce sera pour une autre fois, mon père chantait bien les fados aussi, il les avait appris, il parlait bien le portugais
    Bonne journée ma douce amie
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  3. très interessante cette note sur cette belle chanteuse qui a une belle voix et qui ondule bien
    les vêtements sont somptueux quelle porte
    belle culture de ces femmes du Bresil
    as tu été déjà visité ce pays
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. salut
    je ne connaissais pas cette chanteuse
    merci de nous la faire connaitre
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ma douce,
    j'adore tes vidéos, ça met de l'ambiance, les costumes sont très beaux.
    un régal ton billet.
    Merci ma belle, c'est toujours beau chez toi.
    Bonne et douce journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  6. salut
    elle est bien la 3ème vidéo
    les femmes sont toutes habillées de blanc
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Angie,
    Très beau travail, empreint d'émotion vive, à l'instar de cette ensorcelante musique qui résonne et rayonne en moi. Un univers luxuriant et magique, très féminin, que celui de cette chanteuse. Heureusement que perdurent les traditions, malgré la course du temps.
    J'ai beaucoup apprécié, merci!
    Belle soirée et gros bisous
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  8. J ai regardé avec beaucoup de plaisir la vidéo du film de 1939. Et aussi la premiére vidéo.Carmen Miranda a une voix merveilleuse. C est vrais que beaucoup de Portugais sont aussi venu chez nous, et ils sont trés appréciés. Je me souviens avoir travaillé avec certains d entre eux.
    Bonne soirée Angie
    Latil

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ma douce Angie
    C'est un plaisir d'entendre à nouveau cette merveilleuse chanteuse portugais qui a su si bien dansé cette danse brésilienne qui est ls samba
    Bonne journée ma puce
    Merci pour Gena
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  10. ah là tu ne peux que faire plaisir mon homme car il l'adore....

    RépondreSupprimer
  11. whaou!!!! quel débit cette carmen ! impressionnant j espère que tu vas bien , je te souhaite un très bon week end biz :)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour ma douce Angie
    Un petit coucou pour te souhaiter uen bonne journée
    J'espère que tu vas bien ma puce
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour toute cette information complète

    RépondreSupprimer
  14. He he he! J'écoutais "Tico tico" quand j'étais gosse au Portugal!
    Merci pour le partage.
    Je reviendrai avec un peu plus de temps pour voir s'il y a des photos de Nazaré...entre autres;o)

    ***
    Bonne nuit****

    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. je suis passée à Nazaré il y a pas mal d'années mais je n'avais pas l'appareil à photo numérique

      merci d'avoir visité le blog
      Angie

      Supprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.