Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

samedi 5 décembre 2015

L’invincible Armada et Lisbonne




En franchissant le pont suspendu de Lisbonne, celui qui, construit en 1966, a prit le nom de Pont du 25 avril (ponte 25 de Abril) après la revolution de 1974, nous avons un bon aperçu de la grandeur du Tage dont l’estuaire s’ouvre sur l’Atlantique à l’ouest de Lisbonne.

 
Cette traversée qui se fait en voiture sur le tablier superieur du pont ou en train sur le tablier inferieur, nous offre un long panorama sur le fleuve et sur ses rives, et sur les zones de part et d’autre de la capitale du Portugal.

 
Ici, devant la capitale portugaise,  s’est réuni, en 1588, un formidable ressemblement de navires de plusieurs types: l’invincible Armada.  

Source image:http://apercepcaodomundo.blogspot.pt/2011/05/invencivel-armada.html
 
Cette flotte d’attaque était était affrétee par Philippe II roi d’Espagne qui, en ce temps-là gouvernait aussi le Portugal.

Pour situer un peu l’histoire: Sébastian 1er, roi du Portugal avait trouvé la mort en 1578 sans laisser d’héritier, ce qui engendra une crise de succession. Phillipe II roi d’Espagne, lui-même fils de l’empereur Charles V et de l’impératrice Isabel fille du roi Manuel 1er du Portugal, réclama par la force ses droits d’héritier au trône de par l’ascendance de sa mère.
Cette période de 60 pendant laquelle les deux monarchies ibériques ont été jointes sous la couronne espagnole (1580-1640) est décrite par l’Histoire comme particulièrement noire pour le Portugal.

 

 


Ainsi Philippe II se trouva à la tête d’un énorme empire composé aussi bien par les possessions de l’Espagne que par les territoires portugais. Et la confrontation avec d’autres nations européennes puissantes et soucieuses de cette nouvelle puissance, ne se firent pas attendre.




 
 

L’Angleterre en particulier minait le pouvoir de Philippe II dans le nord de l’Europe, ses navires corsaires attaquaient et pillaient les galions espagnols qui revenaient en Espagne chargés de riches cargaisons ou pillaient les îles ou les villes côtières.


 
 
 
Finalement Elizabeth 1ère d’Angleterre, la reine protestante, fait condamner à mort et décapiter la catholique Marie Stuart.
Les écrits des historiens considèrent que Philippe II se sentait agressé et ne pouvait ignorer indéfiniment ces provocation, et prépara l’expédition dirigée contre Elizabeth 1ère.
Les escadrons de plusieurs provinces ont été réquisitionnés, en particulier les navires portugais qui avaient une grande capacité pour sillonner les mers, du Brésil jusqu’en Inde.
 
Wikipedia nous donne une liste des meilleurs navires portugais de l'époque et qui ont fait partie de l'invincible Armada:
L’escadron portugais :
  • São Martinho  (San Martín) — 48 canons (navire amiral de l'escadron, sous les ordres de duc de Medina Sidonia)
  • São João (San Juan) — 50 canons (second navire de l'escadron)
  • São Marcos (San Marcos) — 33 canons (sous les ordres de López de Mendoza, fait naufrage sur la côte du comté de Clare, Irlande[10]
  • São Filipe (San Felipe) — 40 canons (sous les ordres de Francisco de Toledo, abandonné le 8août entre Nieuport et Ostende, capturé le 9 août par une patrouille des Provinces Unies.
  • São Luís (San Luis) — 38 canons (sous les ordres de Agustín Mexía)
  • São Mateus (San Mateo) — 34 canons (sous les ordres de Diego Pimentel, échoué le 8 août entre Nieuport et Ostende, capturé le 9 août par la patrouille des Provinces Unies)
  • Santiago (Santiago) — 24 canons
  • San Francesco (San Francisco) — 52 canons (,galéasse florentine inclus dans l'escadron portugais. 3 galions portugais ont été refusés après la tempête que l'Armada subit avoir quitté Lisbonne.
  • São Cristóvão (San Cristóbal) — 20 canons
  • São Bernardo  (San Bernardo) — 21 canons
  • Zabra Augusta (Augusta) — 13 canons
  • Zabra Júlia  (Julia) — 14 canons.

On sait que cette entreprise militaire navale qui quitta Lisbonne le 29 Mai 1588, s’est soldée par un désastre pour les troupes commandées par les généraux de Philippe II.

Dans la tentative d’opérer un débarquement en Angleterre, les navires sous commandement de Philippe II,  progressent labourieusement dans la Manche où les galions se trouvaient vite trop encombrants dans l'étroit passage.
 

Francis Drake est de la partie. Plusieurs circonstances contraires, les attaques rapides des navires anglais en grand nombre, plus maléables, et avec des canons plus performants, l'utilisation de brulôts, les fortes tempêtes qui dispersent les embarcations, forcent les commandants de Philippe II à abandonner la bataille en contournant l’Écosse et l’Irlande et faire voile vers l'Espagne.
 
 

Poursuivis aussi par les tempêtes, un grand nombre de navires furent détruits, beaucoup de naufrages eurent lieu, beaucoup d’hommes furent massacrés, meurent de faim ou de maladie, et ne revoient jamais les côtes de la péninsule ibérique.
 
La puissance d'Elizabeth 1ère, de sa réligion, et de la marine anglaise se trouvèrent renforcées.  Bientôt l'Angleterre deviendra la première puissance navale mondiale.
 
 

7 commentaires:

  1. Superbe! Belle publication, merci beaucoup! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ben voilà ce que c'est d'être aussi belliqueux ! A l'époque la vie (surtout celle de ces pauvres marins) n'avait pas beaucoup d'importance et tant pis pour le massacre ! Et ça continue à certains points de la planète !
    Les ponts de Lisbonne m'ont beaucoup impressionnée.
    Gros bisous et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  3. Uma verdadeira aula de história. :)

    RépondreSupprimer
  4. Salut
    C'est bien de rappeler cette phase de l'histoire très noire pour l'Espagne.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ma douce amie du bout du monde
    C'est terrible tous ces morts, ces massacres, mais hélas quand on voit ce qu'il se passe dans le monde arff on se dit dans quel pauvre monde on vit. Très belles photos et un bel article historique, merci mon Angie pour cet excellent partage. J'ai fait un autre blog sur Eklablog beaucoup plus allégé et qui remplace l'autre. Belle semaine et gros bisous d'amitié de mon ti rocher.

    RépondreSupprimer
  6. mon vertige me ferai pas trop apprècier la traversée de ce pont
    bises

    RépondreSupprimer
  7. A História.
    Que todos devemos conhecer e relembrar.

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.