Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

samedi 14 mai 2016

Si vous allez a Lamego



Si vous allez à Lamego, peut-être visiterez-vous son musée, installé dans l’ancien Palais Episcopal de la ville.

Lamego est une ville historique du centre-nord du Portugal. Son musée possède des oeuvres d’art qu’il est sans doute intéressant d’admirer.

Une des chapelles baroques qui fait partie du patrimoine du musée de Lamego
Source image: https://abrancoalmeida.com/2014/02/10/os-santos-da-capela-do-museu-de-lamego-estao-a-sair-dos-seus-nichos/

Faisant partie du patrimoine du musée, vous verrez les tapisseries flamandes, des ouvrages remarquables qui recouvrent les salles du monument.

Selon une pratique qui dès le Moyen Âge était commun en Europe, les commandes de tapisseries se développèrent dans les divers secteurs hiérarchiques, car on leur trouvait grand intérêt.
 
Les tapisseries murales amélioraient l’isolation thermique. Dans les grandes pièces des palais, elles offraient un plus grand confort aussi bien technique que ostentatoire.

Dans les églises, leur apparence veloutée réchauffait l’atmosphère et protègeait du froid.

Très vite on utilisa les tapisseries murales à grande échelle pour leur qualités décoratives. Les motifs, de plus en plus variés s'adaptaient bien  à la necessité d'enseigner le peuple sur la vie des saints et autres pieux personnages ou épisodes bibliques.

Qui aurait pu prévoir un destin si douloureux pour Oedipe, le tout premier bébé de Laïos le roi de Thèbes, et de sa femme la reine Jocaste, sinon l'oracle auprès de qui ils sont allés demander conseil sur l'avenir de cet enfant qui n'aurait pas du être conçu ?
La réponse fut terrible : l'oracle annonça: il tuera son père et il épousera sa mère. Car une malédiction pesait sur la famille.
 
Plusieurs sites nous donnent des versions sur la légende complete, comme celui-ci: http://www.hommes-et-faits.com/Histoire/Oedipe_00.htm

C'est cette histoire que racontent les tapisseries du musée de Lamego, en forme de "bande dessinée". La vidéo ci-dessous nous offre de belles images!
A la minute 5.11 et aussi 10.15, la reine Jocaste, est en proie au plus grand chagrin, car il fut décidé que l'enfant serait mort pour que la terrible profécie ne s'accomplisse pas. 11.33 l'enfant est remis au domestique, qui aura pitié, ne le tuera pas, mais trouera les pieds de l'enfant pour le suspendre à un arbre, 11.55.
Les pleurs du bébé attirent les bergers des alentours qui le sauvent et qui vont le porter à Polybe, le roi de Corinthe (où ils vivent), 13:10, et ce dernier accueille l'enfant avec grande joie, car il n'arrivait pas à voir d'héritier.
Auprès de celui qu'il croit être son vrai père, Oedipe grandit heureux et devient beau et fort.

Ce n'est que bien plus tard qu'il apprendra que l'homme qu'il avait tué sous un coup de colère au bord d'une route, n'était autre que Laïos son père biologique 16:45. Le malheur continue à fouetter la jeune vie d'Oedipe, car sa victoire l'énigme  du Sphinx 17:17 qui terrorisait le royaume de Thèbes lui valu le trône de Thèbes et la main de la reine Jocaste 18:51 qui était devenue veuve de Laïos.

Oedipe ne pourra fuir à son destin. Il ne connaîtra que bien plus tard l'histoire de sa vie. Ne pouvant supporter la vérité, il se crève les yeux pour se punir 20:58, et part en errance, aveugle,  accompagné de sa fille Antígone, un des 4 enfants qu'il a eu avec sa  mère; il mourra peu de temps après en exil.
  
Jacoste elle-même ne supportera pas non plus d'avoir vécu en couple incestueux, même involontairement, et à l'aide d'une corde, mettra fin à ses jours.

Oedipe roi de Thèbes et la reine Jocaste
Source image: http://kosmik76.pagesperso-orange.fr/oedipe/fichiers/page11.html

De grande qualité esthétique, quatre des toiles du musée de Lamego représentent l’histoire tragique d’Oedipe, le malheureux héros de la mythologie grecque.

Je vous invite à regarder la vidéo de la visite guidée, qui nous fait découvrir, quelques images de Lamego, puis en premier plan, le travail des maîtres flamands de l'époque, qui au cours du siècle passé, ont bénéficié des travaux de restauration à Lisbonne, pour leur rendre leur splendeur.


Visita Guiada ao Museu de Lamego - Rei Édipo
Não se conhece no mundo inteiro outro conjunto de tapeçarias flamengas com este tema. Um conjunto de quatro tapeçarias que conta a histórias do rei Édipo, com todos ao seus trágicos episódios. Não há certezas sobre quem encomendou as tapeçarias de Lamego, mas é um facto que à época, nos anos 20 do Séc. XVI, o Rei português cortejava a sua madrasta viúva. Será que o comendador das tapeçarias quis aludir com estas tapeçarias aos perigos do incesto?

Au XVe siècle, d'autres épisodes sont mis en scène. Et les histoires tissées parfois de fils d'or ou d'argent sont de plus en plus prestigieuses.

Comme il nous est décrit dans la vidéo, c'est au tout début du XVIe siècle que l'êveque de Lamego D. Fernando Meneses de Vasconcelos,   a fait la commande de ces séduisantes pièces tissées au fil d'or, de laine et d'argent. Au XVIe siècle, la Flandre était le principal centre de production européenne de la tapisserie, et les ouvrages du musée de Lamego ont été tissées à Bruxelles.


Alors pourquoi la comande de ces tapisseries de la part d'un êveque, avec un thème représentant une histoire de la mythologie grecque,  si peu liée à la religion chrétienne ? Et dans un palais episcopal ? demande la journaliste. Peut-être était-ce une mise en garde contre  les dangers de l'inceste ? Serait-ce à cause des rumeurs selon lesquelles le roi du Portugal courtisait sa belle-mère devenue veuve?

Peut-être aussi par le caracthère humaniste de ces ecclésiastiques de grand savoir qui dans les siècles précédants, et cela n'est pas toujours valorisé, avaient avec eux la connaissance de pratiquement tous les domaines et la responsabilité de l'enseignement.
 
Suivons l'oeil de la caméra pour avoir une idée des lieux! Il y a des salles consacrées à la peinture, à l’archéologie, à la céramique, aux azulejos, et entre autres trésors, quatre belles chapelles baroques qui appartenaient au Couvent de Chagas. Je vous souhaite une bonne visite!


MUSEU DE LAMEGO | vídeo promocional

 

6 commentaires:

  1. Une idée de visite intéressante pour celui qui passera dans le coin.
    cette histoire d'Oedipe n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre ...
    Un très beau reportage merci
    Bon Week end de la Pentecôte

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Angie, cet article est un rappel de la mythologie avec l'histoire d'Oedipe sur ces magnifiques tapisseries. J'ai commencé à regarder la vidéo mais comme elle est en portugais, j'ai arrêté. Par contre, j'ai regardé la deuxième et le musée me semble bien intéressant.
    As-tu vu dans la presse ces jours-ci, l'histoire de cette femme américaine et de son fils qui voudraient se marier et avoir un enfant adopté quand même, je crois) ? elle l'avait abandonné, ils se sont retrouvés quand le fils était adulte et ne se sont plus quittés ! bizarre, n'est-ce pas ? quand on dit que bien souvent la réalité est plus forte que la fiction !
    Bisous mouillés car le week-end n'est pas terrible, ici.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir ma douce,
    Un beau musée, les tapisseries sont belles !
    je ne suis pas chauvines, il y a encore quelques magasins à Bruxelles ou j'aime me balader, il y a de très belles choses.
    Une histoire triste, pourtant ça arrive !
    La vie est un vaste mystère, le comportement de certaines personnes sont bizarres.
    Merci, très joli billet.
    Bon week-end, bonne soirée, tendres bisous.

    RépondreSupprimer
  4. salut
    j'adore les tapisseries flamandes
    il fait froid dans le nord, on se croit en février
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  5. je ne connais pas la ville de Lamego ni bien sur son musée alors merci de nous le faire découvrir avec cet article très documenté, il y a de très belles tapisseries et leur histoire est riche
    bises
    patricia

    RépondreSupprimer
  6. Olá!

    Decidi mudar o nome do meu blogue por achar que, actualmente, o nome anterior não se identifica comigo.

    Por isso, se quiseres continuar a seguir-me, acho que é melhor adicionar o novo link à tua lista de leitura.

    Obrigada!

    http://the-freckled-girl.blogspot.pt/

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.