Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 7 janvier 2017

Barcelos capitale de la ceramique



Au coeur de la province du Minho, Barcelos est une ville intéressante à visiter tout au nord du Portugal. La région est verdoyante, et les fleuves transportent l’eau en abondance.
Le fleuve Cávado est traversé par un pont médiéval qui relie Barcelos au quartier de Barcelinhos.
Barcelos était un important centre de passage des pèlerins qui, en suivant le chemin portugais, se rendaient à Saint Jacques de Compostelle. À Barcelinhos, des installations anciennes permettaient qu'ils puissent trouver refuge dans une auberge et le repos nécessaire avant de reprendre leur route vers le nord, en traversant le pont médiéval qu'on voit sur la photo, avec Barcelinhos en face, situé sur la rive gauche.

Barcelos capitale de la céramique! Couple en céramique du centre-ville.



Barcelos a un grand marché hebdomadaire et très connu, qui se tient à l’air libre tous les jeudis du mois. De beaux légumes, des fruits, des vêtements, des plantes, des utensils de toutes sortes y sont déployées, sans oublier les typiques poteries régionales qui donnent du coloris aux étalages.

Barcelos se veut la capitale de la céramique et de l’artisanat. C’est dans cette ville qui est née la légende du coq qui sauva le pélerin accusé injustement d’un vol. Pour cela, il avait été condamné à être pendu.

Au juge qu’il a demandé à voir avant la pendaison il dit « je suis innocent et ce coq pour le prouver, chantera au moment où l’on me pendra ! » Effectivement au moment où on lui passait la corde autour du cou, le coq qui était rôti sur la table du juge, se leva et chanta. Affolé le juge ordonna qu’on détache le pèlerin et le renvoya en liberté !

Pour commémorer cette victoire de la justice, on remplit la ville de statues de coqs.
Et pour ceux qui auraient des doutes sur le sort du pèlerin sauvé par le coq de Barcelos, il existe ce témoignage gravé et public, qui attestant par le sacré, se veut éternel comme le granit !

Barcelos est la ville où les coqs sont rois ! les uns plus beaux que les autres!

Le coq de Barcelos est devenu un peu l’emblème de tout le Portugal car on le trouve partout. Mais il n’y a pas que des coqs à Barcelos.


Enfin il y en a tout de même beaucoup de coqs, et de toutes les couleurs, et de tous les genres, avec de beaux atouts, les uns plus discrets, les autres plus colorés ! Comme dans l'exposition que voici:


Il y a même le coq de Barcelos, en pèlerin tout bien équipé, qui se dirige vers Saint Jacques de Compostelle!



Suivons le parcours dans les rues de Barcelos aux fières maisons de granit, et arrêtons nous dans les anciennes places avec fontaine centrale où s’abreuvent les pigeons qui eux aussi ont bien chaud en ce mois d’août.
C'est là que nous arrêtons pour prendre une petite bière, un café, la bouteille d'eau, et le "pastel de nata", petit gâteau typiquement portugais.

Le Musée de la Poterie nous permet de voir de belles pièces en céramique et des images des anciennes installations où les hommes, les femmes et même les animaux piétinnaient de la terre pour en faire de l'argile et pour la rendre suffisamment maléable.


Je vous invite de suite à voir quelques images de l'exposition d'Artisanat qui a lieu a Barcelos au mois d'août,  où une centaine d'artistes artisans présentent leurs créations pour le plaisir de nos yeux!


34.a Mostra de Artesanato e Cerâmica de Barcelos - Dia 4 de agosto publié par
MunicipioBarcelos


34.a Mostra de Artesanato e Cerâmica de Barcelos - Dia 9 de agosto publié par
MunicipioBarcelos



34.a Mostra de Artesanato e Cerâmica de Barcelos - Dia 10 de agosto publié par
MunicipioBarcelos


34.a Mostra de Artesanato e Cerâmica de Barcelos - Dia 13 de agosto publié par
MunicipioBarcelos



















19 commentaires:

  1. Passei quase um dia em Barcelos! Ha muitos anos.
    Que boa reportagem desta cidade tao bonita.
    Bjos
    : )

    RépondreSupprimer
  2. Passei por Barcelos há muitos anos ( demasiados...). Preciso de lá voltar.
    E adoro os galos. :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah je suis contente chère Angie, j'ai appris la belle légende du coq.De Lisbonne, j'ai ramené le même que celui de la première photo, en petit bien sûr ! !elles sont superbes, ces céramiques.
    Bonne soirée de dimanche et bises bien amicales.

    RépondreSupprimer
  4. A pensar no Ano do Galo que se aproxima.
    Boa semana

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup toutes ces céramiques, ces couleurs, cette luxuriance et ces coqs aussi variés que rigolos. Ils ont fière allure et la balade nous enchante!
    Un grand merci pour tes mots, je ne connaissais pas ton blog de poésie, je suis ravie de le connaître à présent. Je te souhaite une excellente journée, grosses bises
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  6. Wonderful ceramic art!
    The place is really nice!
    And the story with the rooster... I have never heard about it before! Thanks for sharring!
    Hugs and kisses, my friend! Have a nice week!

    RépondreSupprimer
  7. Não conheço Barcelos, pelo que, gostei muito da reportagem
    que além de atraente e interessante, está muito completa.
    Dias felizes.
    ~~~~~~~

    RépondreSupprimer
  8. Salut,
    il y a de belles céramiques mais il est vrai qu'il y a aussi de beaux fruits.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. Perfeito !!! Completíssimo ! Um bom “documento” até para ser aproveitado pela Câmara local ! :))
    Já não vou lá há uns 10 anos ! :( … Costumava ir lá almoçar na Bagoeira e aquele centro, com a feira, é fantástico.
    Um post muito bom, como alíás, a quase totalidade dos teus posts ! :)

    Abraço ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Un sujet très intéressant, je ne savais que le coq venait de cette ville. Je le connaissais parce qu'on en voit partout mais j'ignorais pourquoi .
    La visite fut très instructive comme d'habitude, Merci
    bon mardi

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, je suis journaliste pour une nouvelle émission culturelle sur le voyage qui va être diffusée sur Arte en mars. Je découvre votre blog et je voudrais vous proposer un projet de reportage ensemble. Pouvez-vous me communiquer votre mail afin que nous en discutions ensemble ?
    Merci et bonne journée à vous,

    Liza Kroh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Liza,
      merci pour votre message,
      je n'arrive pas à trouver le lien pour vous répondre !
      amitiés
      Angie

      Supprimer
  12. Et moi qui ne connaissais que le coq gaulois, me voilà joliment surpris.

    RépondreSupprimer
  13. de belle faïence très coloré et une ville agréable à visiter
    je veux bien prendre un verre avec toi mais pas de bière mais d'accord avec le gâteau
    bisous

    RépondreSupprimer
  14. une belle légende avec le coq ..c'est vrai qu on trouve de
    es coqs un peu partout, sculpture , porcelaine ...j 'ai même ramené des torchons avec de coqs de mon voyage à lisbonne belle soirée biz

    RépondreSupprimer
  15. je reviens voir cette ville sous le soleil car depuis hier soir c'est la tempête
    bisous

    RépondreSupprimer
  16. Já lá fui e também conheço esse galo grande.

    Olá, sou a Olivia, nova por estas bandas. Gostei do blogue. :)

    RépondreSupprimer
  17. Querida Ângela
    Adorei esta postagem.
    Sabes porquê? Porque passei parte da minha infância e pré-adolescência muito próximo de Barcelos, e conheci a cidade por dentro e por fora :)))
    Estive lá, "a tempo inteiro" dos 6 aos 10 anos (fiz lá a escola primária) e depois fui para um colégio interno, no Porto, mas continuei a ir a Barcelos em todas as férias.
    Depois disso passei a ir lá menos... mas ia todos os anos, até me casar.
    Há bastante tempo que lá não vou, há talvez uns 10 anos. Está na altura de voltar.
    A reportagem está excelente, com fotos maravilhosas e boa informação.
    ADOREI!

    Votos de um Domingo feliz
    Beijinhos
    MARIAZITA / A CASA DA MARIQUINHAS

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.