Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 22 avril 2017

Le Robinson Crusoe portugais


Dès les débuts du XVe siècle, les rois du Portugal envoyaient leurs navigateurs sur le pourtour de l’Afrique dans l’espoir de découvrir les nouvelles routes maritimes.
Les rivages prenaient des noms portugais, et les îles qui venaient à être découvertes étaient baptisées par les capitaines des bâteaux.


Ces explorations maritimes ont amené le navigateur João da Nova à découvrir l’île de Sainte Hélène le 21 mai 1502.  Il la nomme Sainte-Hélène en l'honneur de la mère de l'Empereur Constantin, la Ste. Hélène qui pour les chrétiens orthodoxes est célébrée le 21 mai.
On lui attribue aussi le passage du navigateur Estevão de Gama, à son retour de l'Inde em 1503. Quoi qu'il en soit, l'île de Sainte-Hélène devient très vite un lieu d'escale privilégié des caravelles portugaises sur la route martime des Indes.

image du net
Les  marins, au cours de ces longs voyages qui duraient près d'un an, prirent l'habitude de s'arrêter à Sainte-Hélène pour se ravitailler des quelques vivres et surtout pour faire le plein d'eau fraiche!

Fernão Lopes était un militaire qui accompagnait l'amiral portugais Afonso de Albuquerque dans ses conquêtes et voyages  jusqu'à Goa en Inde.  
Pendant l'absence de l'Amiral, plusieurs portugais se sont entendus avec les souverains locaux. D'autres ont pris femme, et Fernão Lopes lui-même aura déserté. Au retour d'Afonso de Albuquerque, Fernão Lopes será accusé de trahison et d'avoir renié la foi chrétienne.




Pour Fernão Lopes et pour ses camarades, le châtiment aura été très dur. Plusieurs sites font part de tortures; Fernão Lopes aura eu les oreilles et le nez coupés, peut-être aussi la main droite.

Il est écrit que dès le décès d'Albuquerque en Inde en 1515, Fernão Lopes décida d'embarquer pour Lisbonne.
C'est lors de ce retour qu'il demanda à rester sur l'île de Sainte-Hélène lorsque les habituelles opérations de ravitaillement eurent lieu dans cette escale en 1516.
Pour les uns, il s'est caché car ses mutilations étaient une preuve de sa mauvaise conduite et une source de honte. Pour d'autres, il craignait la colère des compatriotes en rentrant au Portugal. Il est dit qu'un coq apprivoisé était le grand compagnon de sa solitude.


image du net, l'île de Sainte-Hélène, avec l'emplacement des rivières qui fournissaient l'eau aux navigateurs
En français: http://sthelena.skynetblogs.be/archive/2010/06/13/le-premier-habitant-de-sainte-helene.html
Dix années se sont écoulées, pendant lesquelles Fernão Lopes habitant dans sa grotte, cultiva des légumes et des fruits à partir des graines qui lui étaient données par les marins de passage, et éleva des chèvres et autres animaux domestiques laissés par les bateaux qui y faisaient escale.
L'île de Sainte-Hélène devenait ainsi une sorte de potager bien apprécié des navigateurs qui croisaient l'Atlantique sud. D'autres écrits font état de deux ou trois esclaves venus habiter l'île avec Fernão Lopes.
Les nouvelles sur l'histoire de Fernão Lopes arrivèrent aux oreilles du roi du Portugal, et étaient racontées dans tout le royaume. La colère contre lui se transforma en piété et on lui demanda de rentrer au pays. Ce qu'il fit en 1526. Il est écrit que Fernão Lopes rencontra le roi à Lisbonne, et alla même à Rome pour s'entretenir avec le pape et se faire pardonner d'avoir renié la réligion chrétienne.


Pour terminer, notre Fernão Lopes deshabitué de la civilisation des villes, demanda à retourner à Sainte-Hélène, où il vient à mourir en 1545.

Par la suite, la Hollande attaca grand nombre de colonies portugaises, et ocupa plusieurs d'entre elles; parmi elles, l'île de Sainte-Hélène. Au XVIIe siècles les Hollandais furent chassés par les Anglais. Cette annexion de l`île se poursuit jusqu'à nos jours; ainsi que les îles voisines Ascension et Tristan da Cunha, devenues territoires d'outre-mer britanniques.
L'Angleterre profita  de l'isolement de Sainte-Hélène et du relief montagneux de l'île pour y construire un bagne et un lieu d'emprisonnement.
L'île de Sainte-Hélène verra l'arrivée d'un personnage célèbre. Après sa défaite, Napoléon Bonaparte será emprisonné et déporté par les Britanniques sur l'île en octobre 1815. Il y mourut en exil le 5 mai 1821, dans sa 52e année.
image du net, mort de Napoléon Bonaparte à Sainte-Hélène


25 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout l'histoire de cette île. Elle fut à rebondissements au cours des siècles.
    En France, on la connaît au moins de nom, grâce ou à cause de Napoléon !
    Gros bisous et excellent dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Não conhecia esses factos de Fernão Lopes, que julguei "herói" e navegador importante, nem a Santa Helena, onde Napoleão passou os seus últimos dias !
    Obrigado.

    Beijo

    RépondreSupprimer
  3. Belles histoires pour ce tombeau napoléonien.

    RépondreSupprimer
  4. Salut
    *Drole de destin que celui de fernao lopez
    le temps est propice à la balade alors je sors
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  5. Demos novos mundos ao Mundo.
    E ainda hoje essa passagem e essa presença se nota.
    Sou um bom exemplo dessa realidade.
    Boa semana

    RépondreSupprimer
  6. Voilà une bien belle histoire, on pourrait en faire un film !
    merci pour tous ces renseignements
    bon lundi

    RépondreSupprimer
  7. Boa tarde, maravilhosa publicação informativa sobre a bela historia de Portugal.
    AG

    RépondreSupprimer
  8. Salut
    C'est inédit opour les élections chez nous .
    Ca se dispute à droite comme à gauche car ils ne sont pas qualifiés pour le second tour.
    On va encore se marrer d'içi quinze jours.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. une découverte l'histoire de cette ile pour moi ..je savais juste que bonaparte y était mort .. je te souhaite une belle semaine biz

    RépondreSupprimer
  10. Olá, Ângela!

    Deste ao teu post um sugestivo título.

    É verdade! Desde 1415, data em k se iniciaram os Descobrimentos Portugueses, que demos carta nesta área, mas, há sempre um mas, um desejo de independência das pessoas, dos povos depois de ajudados. Há tb a inveja e a ganância por usurpação de territórios. C' est la vie! Quoi faire?

    A Ilha de Sta. Helena tem fama por ter sido palco de alg. acontecimentos mto importantes, sem dúvida!

    Qto a Fernão Lopes, o Historiador, mtas são as versões existentes, por isso é k a História não é uma ciência exata. Se pensarmos no atual momento político no nosso país, por exemplo, eu tenho uma visão, tu terás outra e se fôssemos passa-la para o papel para k os vindouros a lesse, a tua, seria, certamente diferente da minha.
    Gostei, particularmente, desta tua publicação!

    Agradeço a tua visita e comentário, mas deixa k te diga k não acredito em amores eternos. Mtos anos juntos, levam a uma acomodação e resignação, para além da estima, que, obviamente, se criou. A paixão é mto mais e melhor k tudo isso.

    Beijos e boa semana.

    RépondreSupprimer
  11. Olá, Ângela
    Depois de uns dias de ausência, primeiro por umas mini férias, depois por doença, estou regressando, devagar...
    Já me encontro melhor, terminei ontem os antibióticos, agora é só restabelecer...

    Excelente texto! Eu adoro História (desde os meus tempos de estudante) e na História de Portugal há muitos capítulos de que nos podemos e devemos orgulhar.
    Obrigada por estes momentos tão lindos.

    Votos de uma semana muito feliz.
    Beijinhos
    MARIAZITA / A CASA DA MARIQUINHAS

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour ma douce,
    Merci pour cette belle page d'histoire, je ne connaissais pas du tout.
    Toujours très intéressant chez toi, on se cultive !
    Bonne fin de journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  13. Une découverte pur moi également.Bel article ma chère Angie, toujours passionnant et superbement commenté et documenté. Je te souhaite une douce journée. Bien amicalement. Monique

    NB : au fait Angie, as-tu un site sur Facebook, je viens d'en créer un, si oui je te donnerais le lien Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir ma douce,
    Je viens te rendre visite.
    J'espère que ta journée fut bonne moi je viens de rentrer
    et ces avec joie que je te souhaite une agréable soirée.
    Il fait toujours bien froid. Un peu de soleil mettrait du baume au coeur !
    Je t’embrasse avec toute ma tendresse.

    RépondreSupprimer
  15. Olá, Ângela!

    Percebeste mto bem, sim senhora, eu k não estive com a atenção histórica satisfatória, normal (que vergonha, uma das minhas licenciaturas é em História), qto ao Fernão Lopes, o soldado, e não o cronista-historiador. Este é anterior, aliás, bastava olhar a cronologia dos acontecimentos. Excuses-moi!

    Beijos.

    RépondreSupprimer
  16. il est vrai que les Portuguais étaient de sacré navigateur
    BISES

    RépondreSupprimer
  17. °.♪♫╮

    Bom fim de semana com tudo de bom!
    Beijinhos.
    ╰⊰✿⊰ه° ·.

    RépondreSupprimer
  18. Kikou Angie,
    Encore une histoire historique de ton beau pays que je ne
    connaissais pas, et contente d'en savoir plus sur le Portugal :-)
    Un de mes fistons retour cetre année encore en vacances dans
    ton beau pays :-)
    Je te souhaite de passer un bon et agréable week-end du 1er mai.
    Gros bisous à toi ma belle :-)

    RépondreSupprimer
  19. Salut,
    Le temps est bizarre, le soleil apparait de temps en temps ,
    Le froid est bien présent surtout le matin.
    Bon week-end du 1er mai

    RépondreSupprimer
  20. Merci Angie pour cette pge d'histoire passionnante et la découverte de cette île sauvage et célèbre !

    RépondreSupprimer
  21. C'est vrai que nous français, on ne connaît cette île que parce que Napoléon y fut exilé et prisonnier jusqu'à sa mort...il paraît que le tourisme fonctionne bien dans l'île, les américains et européens viennent sur les paquebots qui y font escale...Une histoire triste pour ce navigateur, qui vécut les pires moments de sa vie...grosses bises et bon 1er mai

    RépondreSupprimer
  22. Une fascinante histoire, pleine d'aventures et de tragédies... Ils ont tant souffert ces hommes là, c'est terrible de penser à ce que l'humain peut faire en matière de cruauté.
    Merci pour cette histoire si bien documentée, j'adore venir sur ton blog où l'on apprend plein de choses. Je te souhaite un beau dimanche et je t'adresse en pensée des petites clochettes de muguet, toutes douces et belles, gros bisous
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  23. Salut,
    Le temps est ensoleillé .
    J'espère que les beaux jours vont enfin arrivé mai j'en doute car la mété prévoit de la pluie la semaine prochaine.
    On a un mois de mai pourri vraiment.
    Bon week-end

    RépondreSupprimer
  24. Oi Angela!
    Assim que li ilha Santa Helena, lembrei de Napoleão. Mas não sabia de toda esta história. Adorei saber!

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.