Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mardi 1 octobre 2019

Direction la rue rose


Dans le vieux quartier médiéval de Lisbonne, ALFAMA, celui a résisté au terrible tremblement de terre de 1755, il y a beaucoup de secrets.
Les vieilles pierres racontent les aventures des Phéniciens qui se sont installés ici; les fouilles mettent à découvert les histoires de Grecs, Cartaginois et des Romains qui l'ont occupée au fil des siècles. Au temps de l'empereur August, le nom de Lisbonne était pompeux: Felicitas Julia Olisipo.
Puis vinrent les Maures qui ont construit, des palais, des patios, des bains publiques, et de nombreuses fontaines,  qui caratérisent encore ce quartier typique de la ville. 
Ces mêmes pierres ont plus tard, servi aux chrétiens pour édifier la cathédrale, un des plus anciens monuments médiévaux de Lisbonne. 
De nombreuses habitations se trouvent renovées, d'autres en atente de l'être… avec formes et façades propres des temps anciens. Les ruelles pavées descendent en pente, vers l'estuaire du Tage.


Puis apparaissent les portes de la ville, qui comme les pans de murs par-ci, par-là, nous renvoient au temps où Lisbonne étaient encerclée de murs protecteurs. Les vestiges d'anciennes murailles de sucessives enceintes romaines, maures, et chrétiennes, sont à découvrir à plusieurs endroits d'ALFAMA.


La plaque sombre du mur, indique que nous sommes arrivons à la Place des Portes de la Mer (Largo das Portas do Mar). 
Ces arcs dont il reste plusieurs exemplaires, donnaient accès à la mer, l'Atlantique tout proche, porte de départ des navigateurs.
Sortis du labyrinthe d'Alfama, nous attardons notre regard sur la "Casa dos Bicos" (maison des pointes). Acquise par la mairie de Lisbonne et amménagée en centre culturel, elle abrite la fondation José Saramago.
"...Dans les étages supérieurs de la Casa dos Bicos, se trouve le siège de la Fondation José Saramago, qui nous raconte la vie et le travail de l'écrivain portugais vainqueur du prix Nobel de la Littérature en 1998...". A visiter lors d'une prochaine visite!
http://www.lisbonne-idee.com/p4669-uvre-jose-saramago-dans-celebre-casa-dos-bicos.html
La construction de cet ancien palais date de 1523 (info do net). Avec sa façade hérissée de pointes, et les fenêtres de style manuélin, cet immeuble emblématique de cette place de Lisbonne, il avait tout de même été partiellement détruit par le tremblement de terre (1755), et bénéficié d'importants travaux de restauration au cours du siècle passé.


Ci-dessus, voici encore une autre photo de la place "Campo das Cebolas", où se situe la Casa dos Bicos. 
Comme nous cherchions la rue rose, il a fallu se rendre à l'évidence qu'il nous fallait avoir accès à une autre porte qui ici est un pont qui nivelle la pente. 
C'était juste une grande curiosité. Pourquoi une rue rose, où, on nous disait, beaucoup de monde s'y rendait?! 
À force de déambuler dans le quartier, eh bien, la voilà, la fameuse rue piétonne peinte en rose lumineux:

L'effet est curieux et sympathique! Pas trop de monde en cet après-midi d'hiver et pluvieux, mais il est dit que les nombreux bars et restaurants se remplissent d'une clientèle plutôt jeune et animée, dès que le soir tombe et que motifs du jour poussent à faire la fête! 

La porte singulière quise trouve sous l'arc, qui en fait est la porte d'entrée d'un club de la rue rose, de son nom officiel, Rua Nova do Carvalho.

Nous sommes tout près du terminal fluvial du "Cais do Sodré". J'ai pris en photo la mouette qui semble avoir l'habitude de regarder les ferrys qui font la traversée de l'estuaire du Tage!

Un peu plus loin, dans le même quartier, la vitrine d'un petit restaurant avec des "petiscos", petits plats traditionnels ou collations que l'on peut manger seuls, ou comme entrée, et de la bonne bière.

Et la table a été vite mise, à notre disposition:

19 commentaires:

  1. Uma das zonas de Lisboa que conheço melhor.
    Abraço e um mês de Outubro com saúde e alegria

    RépondreSupprimer
  2. Mais uma bela postagem:!! :)


    Beijos. Boa noite

    RépondreSupprimer
  3. Há bastante tempo que não passo por Alfama. Ótimas fotos que nos convidam a visitar o bairro.

    RépondreSupprimer
  4. Salut,
    C'est toujours intéressant de savoir ce qui s'est passé dans une ville.
    Je ne savais pas que les romains étaient arrivés jusque là.

    Je viens de rentrer car il fait beau cet après midi.

    Et puis j'ai bossé en nettoyant le garage.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Achei este conteúdo interessante e compartilhei em meu facebook.
    Saude cap

    RépondreSupprimer
  6. Marrante cette rue rose, Angie ! Ici, il y a des petits drapeaux roses tout ce mois-ci et partout en France contre le cancer du sein. Faites des mammographies nous dit-on, mais il paraît aussi que c'est dangereux, alors qui croire ?
    Bref pour en revenir à l'Alfama, j'ai vu un reportage où il était dit que comme dans toutes les villes touristiques, il y était de plus en plus difficile aux vrais habitants de se loger, les prix devenant prohibitifs.
    Je reviendrais bien à Lisbonne.
    Bises bien amicales.

    RépondreSupprimer
  7. Adorei saber da história e de ver as fotos, esses becos interessantes que acabam desembocando numa grande e linda praça. Acho essas ruazinhas estreitas lindas, o retrato de uma época longe, muito longe. E assim nasceu esse belo Portugal.
    Aqui sempre postagens maravilhosas!!
    Beijo, amiga, bons dias pela frente!

    RépondreSupprimer
  8. Etonnante Angie cette rue rose dans une ville plus que millénaire !

    RépondreSupprimer
  9. Uma edição extraordinária, tanto pelos fatos históricos narrados como pelas imagens que mostram a beleza de Lisboa e deste bairro, Alfama. É uma postagem para ser vista mais de uma vez. Parabéns!
    Uma boa semana de alegria e paz, minha amiga. Beijo. Pedro

    RépondreSupprimer
  10. Salut,
    C'est vraiment joli ce quartier.
    On a un temps doux .
    C'est idéal pour tailler les haies et les rosiers.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  11. un bien intéressant récit historique de la ville .
    Cette rue rose est pour le moins très étonnante, ce n'est pas du meilleur goût mais elle a le mérite de faire parler d'elle.
    je me serais bien attablée avec toi , ça m'a l'air bien bon tout ce qui est présenté. Merci pour la visite , bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  12. c'est plaisant quand il y a pas trop de monde on peu mieux voir les détails des maisons
    bises

    RépondreSupprimer
  13. Salut,

    Le temps est variable.

    On a pu sortir et il fait doux.

    Bonne début de semaine.

    RépondreSupprimer
  14. A minha paixão por Lisboa cresce a cad vez que lá passo.
    Boa semana

    RépondreSupprimer
  15. Salut,
    Merci de ton passage.
    Il fait beau alors c'est jardinage.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  16. Olá, Ângela
    Gostei imenso desta tua reportagem sobre Lisboa, a nossa capital, uma das mais lindas da Europa (pelo menos das que eu conheço, que são bastantes...)
    O apontamento histórico também está muito bem feito.
    Enfim, uma excelente postagem!!!


    Desejo uma semana feliz
    Beijinhos
    MARIAZITA / A CASA DA MARIQUINHAS

    RépondreSupprimer
  17. j'aime ces petites rues avec des portes voutées
    dans le midi on en trouve aussi pas mal
    bises

    RépondreSupprimer
  18. Salut
    J'aime bien ces petites rues.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.