Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

vendredi 1 octobre 2010

Saint-Jacques de Compostelle (IXe siècle)




Architecture d’influence byzantine  (2) - suite

(voir message sur le même sujet)


http://portugalredecouvertes.blogspot.com/2010/09/architecture-dinfluence-byzantine.html


La querelle pour la primatie dans les royaumes chrétiens se poursuit pendant les siècles qui suivirent.
Au IXe siècle à Compostelle on annonce la découverte du corps de l’apôtre Saint- Jacques (un des douze apôtres du Christ). Envoyé en Hispanie pour prêcher l’évangile, il fut à son retour en Palestine martyrisé en l’an 44. Par de miraculeuses circonstances, le corps du saint revint en Espagne où il fut inhumé, et aurait été retrouvé en 813 (huit siècles plus tard). La foi en Saint-Jacques va aider à la « Reconquista ». La ville de Saint-Jacques de Compostelle (Santiago de Compostela) devient un des plus importants centres de pèlerinage de la chrétienté.


Le culte des reliques des saints est alors à son apogée. Celles des premiers martyrs chrétiens étant les plus honorées. La dévotion populaire les considère comme des intermédiaires entre les hommes et les divinités et par leur présence confèrent grande renommée aux villes qui se les approprient.

L’ambitieux et très actif Diego Gelmirez archevêque de Compostelle aux alentours 1100, désireux de faire connaitre sa ville, d’augmenter sa richesse et de l’élever à la grandeur d’un centre de pèlerinages de tout le monde connu, crée des alliances et multiplie ses voyages dans les pays voisins.

En tant que capitale du royaume des suèves, l’archevêché de Braga bénéficiait d’un essor culturel et religieux, adornée de sa diocèse crée dès le IIIe siècle. La construction de la basilique paléochrétienne qui précéda la construction de la cathédral serait dû au peuple suève. Saint Fructueux, patron de la région, y était alors particulièrement vénéré.

Diego Gelmirez ne verait pas d’un bon œil le prestige de Braga et le grand nombre de pèlerinages qui se dirigent à S. Frutuoso de Montélios. Ainsi en 1102, un plan fut mis en oeuvre pour dévier ces fidèles vers Compostelle. Le récit du vol des reliques de Braga est bien documenté. Non seulement les reliques de Saint Fructueux furent emportées, mais aussi celles des martyrs saint Silvestre, saint Cucufate sainte Suzanne, qui appartenaient aux églises voisines de Braga.




Aujourd’hui c’est à partir de l’intérieur de l’Eglise de Saint François (Francisco). que l’on peut accéder à la chapelle de Saint Fructueux (S. Frutuoso). Mais c’est dans l’intérieur de l’église de Saint François que l’on peut observer un petit coffret en verre dans lequel se trouvent les saintes reliques. Et l’image de Saint Fructueux veille à ce qu’elles soient bien gardées!

La bataille a été longue. Suite à de nombreuses réclamations, au long des siècles, Vatican et autorités ecclésiastiques de Compostelle ont enfin accepté de renvoyer aux origines une partie des reliques des saints martyrs, et quelques os de Saint Fructueux, ceux l’on trouve dans le coffret. Ce retour des reliques a eu lieu en 1966 !

1 commentaire:

  1. Voilà encore un article passionnant merci pour cette belle découverte, je suis silex lol
    bon dimanche :) bises
    http://tasunka.boosterblog.com

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.