Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 28 avril 2018

Palais des Henriques restaure


Nous voici à Alcáçovas, une petite ville de l'Alentejo. J'avais visité cette ville historique il y a peut-être sept ou huit ans. Donc mes photos que je publie ici, datent de cette époque.
Nous, et tous ceux qui écrivaient sur Alcáçovas, étaient déçus par l'état du palais Henriques, qui abritent bien des histoires marquantes de la famille royale portugaise.

En résumé, il est écrit que dans ce palais, avait été signé, en 1479, le traité qui avait représentait une division d'influence sur les nouveaux territoires à découvrir. "Afonso V du Portugal et son fils le prince Jean, avaient abandonné les Canaries à Fernand et Isabelle d'Espagne (net)" et l'Espagne respecterait les explorations des Portugais le long de la côte africaine.

Comme il est possible de voir, ce palais "Palácio dos Henriques" était fermé, semblait abandoné et en ruine. 
Beaucoup d'articles de journaux réclamaient que des travaux de conservation soient entrepris pour que ce monument du XIVe siècle, retrouve sa dignité.
Appartenant à une famille de nobles, le palais, dans cette époque lointaine, servait d'hébergement pour la famille royale en visite dans la région.
La vie du monument est liée à l'histoire du Portugal, et plusieurs grandes cérémonies ont eu lieu à l'intérieur de ses murs.
Mandado construir pelo Rei D. Dinis, onde chegou a viver com a Rainha Santa, o Palácio de Alcáçovas foi do Condestável D. Nuno Álvares Pereira; um dos netos que foi Duque de Bragança; do Marquês de Montemor e do Rei D. João II que nessa altura o deu a um fidalgo castelhano, D. Fernando Henriques, que apesar de ser castelhano tinha ajudado os portugueses na guerra contra Castela. Neste programa, muitos outros aspectos da nossa História e do Património Real são abordados nesta belíssima freguesia de Viana do Alentejo.
No reinado de D. Afonso V foi concedido o primeiro senhorio das Alcáçovas a D. Fernando Henriques. Desde então o Palácio foi palco de grandes cerimónias, de que se destacam os casamentos das Infantas netas de D. João I e de Nuno Álvares Pereira, de D. Isabel com o rei de Castela D. João II e de D. Beatriz com o Infante D. Fernando. O rei D. João II doou então a vila à família dos Henriques, depois de ter sido a sua residência preferida e onde no Palácio Real Portugueses e Castelhanos assinaram o «TRATADO DE ALCÁÇOVAS» (1479), antecedente directo do Tratado de Tordesilhas. No início do século XIX a família senhorial dos Henriques vai passar a dividir o seu tempo entre as Alcáçovas e Paço de Arcos, contribuindo para o desenvolvimento de ambas as localidades.
source: http://ruinarte.blogspot.pt/2009/11/o-palacio-henriques-ou-paco-da-alcacova.html


La photo suivante montre un édifice qui se trouve de l'autre côté de la rue qui longe le monument. Il s'agit de l'entrée du jardin et de la chapelle. La porte était ouverte. Nous sommes allés voir ce qu'il y avait. Les lieux semblaient abandonnés. Au fond du jardin une petite chapelle surmontée d'une croix. Sur le côté, une chapelle plus grande.
Tout l'ensemble était recouvert de décorations faites avec des coquillages. L'effet était beau et surprenant.
J'ai appris qu'il y a deux ans, le programme de travaux de conservation avait été mis en place. 

Et sur Youtube, nous pouvons voir le résultat de la réhabilitation du palais, du jardin et de la chapelle de "Nossa Senhora da Conceição" (Notre Dame de la Conception).
Je vous invite d'abord à regarder comme elle est belle, la chapelle après les recentes réparations!


Capela de Nossa Senhora da Conceição - Horto do Paço dos Henriques, Alcáçovas
Publié par In Situ Conservação de Bens Culturais
Ajoutée le 19 déc. 2016
Empreitada de Recuperação do Horto do Paço dos Henriques em Alcáçovas. Câmara Municipal de Viana do Alentejo. Adjudicatário: Construtora Vila Franca e In Situ, Conservação de Bens Culturais, LDA. Obra Terminada.
Mes photos donnaient une bien moins jolie représentation des lieux. Et c'est du bonheur de constater que le palais et ses environs ont retrouvé distinction et respectabilité!
Réhabilité depuis peu, le monument a été transformé en local d'expositions, bibliothèque et auditorium, donc un édifice renouvelé qui abrite des activités culturelles et qui en même temps, garde la mémoire de ses temps de grandeur passée.

Paço dos Henriques, Alcaçovas
Publié par José Filipe Ramalho
Ajoutée le 14 nov. 2016
Visualização da intervenção de Reutilização do Paço dos Henriques e Praça da Republica em Alcáçovas

Empreitada de Recuperação do Horto do Paço dos Henriques em Alcáçovas.
Pulié par In Situ Conservação de Bens Culturais
Ajoutée le 1 mars 2016
Empreitada de Recuperação do Horto do Paço dos Henriques em Alcáçovas. Câmara Municipal de Viana do Alentejo. Adjudicatário: Construtora Vila Franca e In Situ, Conservação de Bens Culturais, LDA.

mardi 24 avril 2018

Salvador ressemble a Lisbonne ?


J'ai lu récemment que Salvador da Bahia a des airs de Lisbonne ! Vu la distance,  je ne peux que chercher à vérifier dans les images que le net transporte jusqu'aux écrans de nos ordinateurs :)

Voici  les photos des rues escarpées de Lisbonne qui s'inclinent vers le Tage.
Rue de Lisbonne qui descend d'une colline

Voici en bas, le centre historique de Salvador da Bahia, la première capital du Brésil colonie, fondée en 1549, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.
Comme à Lisbonne, les couleurs vives brillent sous le soleil, et la mer est toute proche:


The Historic Center of Salvador, Bahia, Brazil in HD
Publié par Amazing Places on Our Planet
Ajoutée le 10 avr. 2013
Salvador was founded in 1549 and was Brazil's capital until 1763. The Historic Center of Salvador is Unesco World Heritage site.

Les caravelles des navigateurs portugais en route vers l'Inde, faisaient le large détour (a Volta) au milieu de l'Atlantique sud pour profiter des vents et des courants marins plus favorables. 
Ainsi ils ont débarqué sur les côtes du Brésil, et ont commencé la colonisation de cette immense région.

Dans la carte suivante, le circuit de l'aller est en rouge, et le retour en bleu; cela nous permet de nous rendre compte des distances enormes que les caravelles parcouraient grâce à la force du vent et au progrès de la science géographique entre autres.


 Dans ce tableau, fut représentée l'arrivée de la flotte du navigateur portugais Pedro Alvares Cabral en l'année 1500.
Por Oscar Pereira da Silva - Obra do próprio, Domínio público, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45711161

Pour assurer le gouvernement d'immenses territoires que peu à peu iraient constituer le Brésil, le roi du Portugal divisa la nouvelle colonie en 15 fiefs ou "capitanias" administrées par des capitaines donataires.
Une administration centrale devint vite necessaire.
En 1549, Jean III envoya de Lisbonne Tomé de Sousa, qui devient le premier Gouverneur-Géneral.

















A Rates, petite ville du nord du Portugal, on trouve dans une place, cet hommage à Tomé de Sousa, car c'est le lieu de naissance de ce capitaine.
Tomé de Sousa avait des instructions pour construire une grande capitale; il fonda Salvador da Bahia, une ville imposante, qui peu à peu se couvrit de  places pavées, de manoirs, de sanctuaires, de couvents, de palais et d'églises, décorés d'azulejos envoyés du Portugal et de belles décorations de marbre et de boiseries dorées.
Représentation de Tomé de Sousa, participant à la construction de Salvador da Bahia:
 Por Desconhecido - Desconhecido, Domínio público, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1596661
Les rois du Portugal comptaient sur les ordres religieux pour l'évangélisation, mais aussi pour les oeuvres charitables et d'enseignement.
Les religieux étaient de grands batisseurs, et Salvador da Bahia devait être un immense chantier, car, dit-on, on y dénombre mas moins de trois cents églises dans la ville!

Je vous laisse ces vidéos prises sur Youtube pour une visite de quelques monuments de Salvador da Bahia construits lorsque les artistes et artisans partaient du Portugal pour leurs longs voyages:


Igreja e Convento de São Francisco. Uma tonelada de ouro é pouco ou quer mais?
Publié par Chegando Junto
Ajoutée le 29 janv. 2016
Chegue junto pra conhecer com a gente a Igreja e Convento de São Francisco em Salvador, uma das maravilhas portuguesas do mundo.


Ordem Terceira de São Francisco. Igreja e museu cheios de história em Salvador!
Publié par Chegando Junto


Passeio por algumas Igrejas de Salvador - Bahia
Publié par lgvrxxx
Ajoutée le 3 juil. 2015 

dimanche 22 avril 2018

Les barques de Faro



À l'île de Faro, il y a des barques qui se balancent sur l'eau de la lagune, et d'autres qui se reposent sur le sable! Mais toutes apportent des notes vives à l'ensemble du paysage.

Nous avions déjeuné dans un restaurant qui a presque les pieds, je veux dire la terrasse, dans l'eau ! On le voit tout au fond de la photo suivante.
Les murs faits de matériau transparent, empêchent le vent de déranger les clients, et en même temps permettent d'apercevoir le va-et-vient des activités du club de planche à voile, dans un scénario où dominent les tonalités de bleu. Le côté zen était garanti en ce dimanche d'hiver ensoleillé.


La portion de lagune qui borde la ville de Faro est délimitée par une île, plus précisément une presqu'île (car une petite partie est reliée au continent), qui elle-même fait partie des cordons de dunes qui créent les labyrinthes de la Ria Formosa.

C'est cette île de Faro que nous avons parcourue pour notre promenade du dimanche. L'accès de l'île se fait par un pont routier, par bateau, ou à pied, par une passerelle qui longe  le pont routier. Les eaux du côté lagune sont très calmes, parcourues par des barques, des bateaux à voile ou à moteur.
La bande de sable doré qui constitue l'île aurait autour de 5 kms de long; il y a de quoi faire une grande balade si on part du parking qui se trouve côté Faro, que l'on traverse la passerelle pour ensuite longer l'île. Si on suit le côté lagune, c'est très agréable, on rencontre les barques, les amateurs de bateaux à voile, et les habitations qui ont balcons et terrasses presque dans l'eau !

La découverte du labyrinthe des canaux de cette partie de la lagune Ria Formosa située en face de Faro, est un intéressant parcourt que plusieurs sociétés proposent de faire en bateau.
En même temps les guides expliquent aux promeneurs que la diversité des ecosystèmes de la lagune attire de nombreuses espèces d'oiseaux.
Je vous propose de regarder la jolie vidéo qui montre les canaux de cette partie de la Ria Formosa située entre Faro et son île. Le paysage change soumis au mouvement de montée et de descente des marées !
Faro Channels - Ria Formosa
Publié par Antonio Almeida
Ajoutée le 16 août 2014




Cette place nous a accueillis pour une petite bière de l'après-midi. Là aussi un lieu idéal pour des moments de tranquilité et de contemplation des eaux paisibles de l'Atlantique, enveloppées par le soleil bas de l'hiver.

Un mur longe la route centrale de l'île. Il empêche le sable d'envahir la route lorsque les tempêtes d'hiver et les grandes marées déplacent le sable.

Car du côté de l'océan, les vagues déferlent sur la longue plage presque deserte en cette époque de l'année! Et elles peuvent être fortes si le vent souffle avec intensité.
Je vous invite à un voyage au bout de l'île où les canaux se faufilent entre les bancs de sable doré, un lieu called "barrinha" :


Barrinha, ilha de Faro. Algarve, Portugal. Video aereo com drone.
Publié par Nuno Alves
Ajoutée le 2 oct. 2016
Merci aux auteurs des vidéos qui partagent leurs petits films!


lundi 16 avril 2018

Douceurs et liqueurs conventuelles



images du net
Suite à un programme que je voyais à la télévision sur un festival de desserts conventuels, j'ai pensé vous montrer la diversité de ce genre de gâteaux et de liqueurs qui existent au Portugal. 

Pour commencer par le côté historique, la péninsule Ibérique a une longue tradition de sucreries qui nous viennent déjà du temps de l'occupation musulmane dès l'année 711, lorsque les Wisigoths ont été vaincus.
L'héritage culinaire y a laissé des patisseries faites d'oeufs, miel, amandes, dont on voit toujours des ressemblances avec les recettes qui sont toujours d'actualité dans  certains pays d'Afrique du nord. 
Les musulmans eux-mêmes transportaient de l'orient des pratiques culinaires et des préparations du fait de leurs contacts avec les civilisations lointaines qui élaboraient leurs mets avec de très nombreux composants. 

Le monastère d'Alcobaça (région centre) est un des hauts lieux de présentation des douceurs conventuelles!

Doces Conventuais 2015
Publié par concelho alcobaça
Ajoutée le 6 juin 2016

Les influences des innovations de ce temps-là seraient nombreuses, comme les massepains, l'utilisation de fruits secs, l'huile d'olive, le miel, les beignets, les feuilletés.
Avec le développement de l'irrigation, la plantation de nouvelles variétés d'arbres fruitiers a diversifié l'offre.

Ces téchniques vont subsister après la reconquête, et les desserts du Portugal vont encore évoluer avec les Grandes Découvertes et l'apport direct de épiceries d'Asie.

On perfume les pâtes à gâteaux à la cannelle, fleur d'oranger, zeste de citron, noix de coco, clous de girofle, etc.

Culture de la canne à sucre à Madère (image du net)

Dès le XVe siècle, la culture de la canne à sucre à Madère, puis au Brésil, permettra au Portugal de recevoir le sucre en grandes quantités et à des prix bien moins chers.

Il sera rapidement introduit dans les recettes de patisserie du pays. 
Production et moulin à canne à sucre au Brésil (image du net) 

En même temps, apparaît la culture des couvents et des monastères du Moyen Âge. C'est dans ces établissements que l'on produira les fameux desserts conventuels.
On sait que les ordres religieux ont construit des centaines de monuments du nord au sud du pays ainsi que dans les territoires d'outre-mer. La liste des sucreries conventuelles se diversifie et se répand dans toutes les régions du Portugal.

une exposition de douceurs conventuelles (image du net)
Les monastères et les couvents produisent beaucoup de denrées alimentaires de bonne qualité, des fruits et de bons oeufs.
Le blanc des oeufs sert à fabrication des hosties et à amidonner les vêtements des religieux et des religieuses.  Une grande quantité de jaunes devient disponible et est destinée aux friandises dans les cuisines.
Les desserts se perfectionnent à mesure que les jeunes filles de la noblesse rentrent dans les couvents accompagnées de leurs servantes qui apportent leur savoir-faire de spécialités succulentes. 
La patisserie conventuelle dont les recettes sont passées de génération en génération se complète par des liqueurs elles aussi parfumées aux fruits, aromatisées à la vanille ou à la cannelle.

image du net


Soucrce des photos: http://portoarc.blogspot.pt/2015/01/conventos-de-religiosas-iv.html

Le sacré et le sucré s'associent permettant aux couvents d'obtenir une source de revenu supplémentaire lorsqu'ils vendent leur production aux habitants locaux, qui commandent les gâteaux pour les fêtes et toutes sortes de célébrations.


Chaque région a ses spécialités de douceurs conventuelles
Et voici que je vous invite au voyage à Amarante, une ville du nord du Portugal, qui nous présente une exposition annuelle de Douceurs Conventuelles dans le monastère de la ville, où plusieurs régions sont représentées.


10ª Edição Doces Conventuais de Amarante / Expositores
Publié par Rio Tv Oficial
Ajoutée le 11 mai 2015

Merci aux auteurs des vidéos


mercredi 11 avril 2018

A Goa, on chante le fado


 L'Eglise Nossa Senhora da Divina Providência

Dans toutes les anciennes colonies et territoires d'outre-mer, les Portugais ont laissé de jolies villes, et d'extraordinaires monuments. 
Les rois encourageaient l'intégration des populations locales, le métissage, et le partage des connaissances et de la culture européenne, tout en incorporant le savoir-faire des populations locales. source des photos:https://www.indiaportuguesa.com/goa.html


l' Eglise du Couvent São Francisco de Assis

On dit que Goa fut le joyau de l'empire colonial portugais en Asie. Pendant cinq siècles les Portugais ont construit de magnifiques églises dans la ville qui était la capitale des territoires portugais en Inde. 
La vidéo suivante nous montre l'héritage architectural qui a permis à Goa d'être classée au patrimoine mondial de l'Unesco. 


Publié par Amazing Places on Our Planet
Ajoutée le 12 mai 2016
Old Goa was the colonial capital of Goa from 1510 until it was abandoned in 1835. UNESCO listed World Heritage site.

Quelques unes des maisons anciennes typiques de la période coloniale, et qui ont été restaurées.

Goa était aussi surnomée la "Rome de l'Orient", avec la plus grande concentration de temples catholiques d'Asie.

En l'année 1502, après le voyage de Vasco de Gama, le capitaine Afonso de Albuquerque avait occupé Goa et s'était vu acclamé par la population. La ville a connu au cours des siècles, un passé grandiose, étant une des villes les plus importantes de l'époque où venaient s'installer les ambassades des différents pays, et où le commerce entre l'orient et l'occident était florissant.
De là partait l'évangélisation de grands centres de l'Asie, et les ordres religieux construisaient leurs lieux de culte de manière monumentale.

Le 17 décembre 1961, l'Inde envahit et s'empare de Goa par les armes, mettant fin à près de cinq siècles d'administration portugaise.
.
Indian Portuguese Fado
Publié par HillTowerProductions
Ajoutée le 17 janv. 2011
Singer: sonia sirsat Fado House: Casa Da Moeda, Panjim, Goa, India Date: Aug 2009

Pour un voyage dans le temps,  je vous invite à regarder la vidéo suivante qui montre la vie des habitants de Goa: le mouvement des baeaux dans les ports, les marchés en ville, le travail des champs, les fêtes religieuses et les processions, bien avant l'indépendance.
Merci à tous ceux qui publient et partagent leurs vidéos.


GOA PORTUGUÊSA /PORTUGUESE GOA - 1952
.Publié par Mário Ferreira
.
Goa filmada em Dezembro de 1952 aquando das comemorações dos 400 anos da morte de S.Francisco Xavier ,cujo corpo se encontra na Basilica do Bom Jesus na cidade de Velha Goa.A esse território Ultramarino deslocaram-se o Cardeal Patriarca de Lisboa D.Manuel Cerejeira como delegado do Papa,e os Ministros da Justiça de Portugal e Espanha.