Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 29 mars 2014

Les cygnes et les Acores


 
J'ai cherché des photos de cygnes. Et ceci parce que j’ai traduit un  joli poème de mon amie du Brésil, Avelina Maria Noronha de Almeida.


Son blog de poesies:

Avelina avait publié la photo de deux cygnes pour illustrer le poème.
Je me suis souvenue que parmi les photos ramenées des Açores par mes amis, il y avait des cygnes! Ainsi je publie les cygnes des Açores et d'autres photos de l'archipel pour animer le post.
Une évocation du temps l'enfance et de sa tendresse. Voici ma traduction libre:
 
.
 
LES CYGNES
Ils se sont dissipés
dans la distance
les cygnes de mon enfance...
 
Ils nageaient tranquillement
doucement
dans un lac de la couleur du ciel,
sur la page d’un vieux livre,
très ami.
 
Ils sont certainement partis
vers d’autres climats
 
Moi aussi je suis partie
J’ai marché
d’incertitude en incertitude...
 
J’ai navigué
pendant des années
sur des mers
de plaisirs et d’infortunes
et je les ai perdus dans mes objets gardés
empoussiérés.
 
Maintenant je les retrouve
sur une toile,
nageant,
heureux sur une eau calme.
 
L’image ne révèle pas
dans quel endroit.
En Italie? Suisse? France?
 
Je sais seulement
que leurs plumes blanches
sur les eaux si limpides et sereines
évoquent la pureté et la paix.
 
Je demande à Dieu
qu’il réponde à mes prières:
 
que la méchanceté du monde
jamais n’égratigne
les eaux où nage
un cygne!
OS CISNES
Sumiram
na distância
os cisnes da minha infância...

Nadavam tranquilamente,
suavemente,
num lago cor do céu,
na página de um livro antigo,
muito amigo.

Certamente partiram
para outros ares.

Eu também parti.
Andei
de léu em léu..

Naveguei
por anos e anos
em mares
de prazeres e desenganos
e os perdi nos guardados
empoeirados.

Agora os encontrei
numa tela,
a nadar,
felizes em água mansa.

A imagem não revela
em que lugar.
Itália? Suíça? França?

Só sei
que suas alvas penas,
em águas tão límpidas e serenas,
lembram pureza e paz.

Peço a Deus
que atenda aos rogos meus:

do mundo a maldade
nunca tisne
as águas onde nade
um cisne!
Avelina Maria Noronha de Almeida.
 

Les hortensias sont l’un des symboles des Açores.

Profitons du sujet pour faire une courte promenade parmi la végétation luxuriante d’une des îles de l’archipel portugais, planté en plein milieu de l’océan Atlantique.
 
Aux Açores, la pluie tombe du ciel en abondance. Les habitants disent que dans une seule journée, on peut y voir les 4 saisons! J’imagine des éclaircies qui s’alternent avec des averses et ainsi de suite…

De nombreux sentiers de randonnée parcourent les îles et conduisent les visiteurs à la découverte de la végétation diversifiée, parsemée de lacs de cratères, de cours d’eau et de curiosités volcaniques.

 
Les Açores veulent être reconnus comme une destination privilégiée du tourisme vert. L’archipel reçoit de nombreux prix internationaux qui récompensent les critères de tourisme qui préserve la faune, la flore et tout un ensemble d’héritage patrimonial.
Azores isla de San Miguel publié parHERREZE
.
.
Je vous invite à une randonnée dans São Miguel, cette jolie île du Portugal, parmi les fumeroles et les bordures d’hortensias. J’espère que le poème et la promenade vous enchanteront!(Je remercie l'auteur de la vidéo pour permettre le partage de son expérience)

dimanche 23 mars 2014

Saint-Vicent de Fora et la reine Amelie

 

C’est dans le quartier historique d’Alfama à Lisbonne que l’on trouve l’église et monastère de Saint Vicent de Fora (qui veut dire hors-les-murs).
Ce nom (hors-les-murs) vient du premier monastère qui avait été construit sur cette colline de Lisbonne en 1147 par le Afonso 1er (le premier roi du Portugal), lors de la reconquête, et ce premier monastère du XIIe siècle se trouvait en dehors des murailles qui entouraient la ville.

Je me disais depuis pas mal de temps qu’il serait intéressant de visiter ce monument que l’on aperçoit de bien loin, car il couvre toute une colline de Lisbonne.
L’occasion s’est présentée et voici quelques photos prises au cours de ma promenade.

La statute de Saint Vicent, saint-patron de Lisbonne
Ce monument avait été dédié  dès le XIIe siècle à l’ordre à Saint Vincent, le saint patron de la ville de Lisbonne. Il fut confié aux moines de l’ordre de Saint-Augustin.


Le monastère actuel est une reconstruction
qui date du XVIe siècle.
 



Il y a d’abord  l’imposante façade blanche de l’église, parsemée de plusieurs statues de saints dans des niches décoratives, surmontée de deux hautes tours.
 
L’intérieur de l’église de Saint-Vincent de Fora est aussi de grandes dimensions.  Le rétable en forme de baldaquin comporte plusieurs statutes et ornements religieux.


 
Sur les côtés d’autres chapelles et rétables dédiés à d’autres saints.

 

Pour visiter le monastère, on sort de l’église et on rentre par un petit portail qui donne accès à un jolie cour décorée d’arbustes et de fontaines.
 


Suite au paiement de quelques euros, je me suis retrouvée parcourant de longs couloirs, visitant d’autres chapelles et la sacristie très décorée de jolies peintures.


Dans ce grand ensemble religieux, on se rend bien compte de l’importance qu’avaient les ordres religieux en tant qu'importants pilliers de la société de l’époque.
 

Couloirs et cloîtres ont des parois tapissées d’azulejos (mosaïques de faïence)  bleus et blancs, représentant des scènes historiques et religieuses.


La sacristie
Dans une des salles de l’édifice, on peut aussi admirer une collection de  nombreux panneaux d’azulejos qui évoquent les fables de Jean de la Fontaine.




Par un des accès du cloître, on arrive dans l’ancien réfectoire de moines Augustins. Le réfectoire a été transformé en panthéon où on été installés les tombeaux de plusieurs membres de la famille royale de la dynastie des Bragance (par manque de temps, je n'ai pas visite cette partie du monastère; je me suis permis de copier deux photos des tombeaux d'un autre blog).
 
 
Une statue prie devant les tombeaux de Carlos 1er et du prince héritier Luis Filipe.
source des photos:http://auren.blogs.sapo.pt/351607.html
On se souvient de Marie-Amélie princesse de France et reine du Portugal de par son mariage avec le roi Carlos 1er. Suite à son tragique destin de voir la mort de son mari et de son fils ainé assassinés soit disant par les républicains, elle était partie en éxil d’abord en Angleterre puis en France.

 Tombeau de la reine Marie-Amélie

Marie-Amélie avait exprimé le souhait d’avoir pour dernière demeure le lieu où avaient été inhumés son mari et ses fils. Elle s’éteint en 1951 à l’âge de 86 ans.

Des funérailles nationales sont organisées à Lisbonne lors de son repatriement au Portugal, et la reine repose depuis aux côtés de son mari dans le monastère de São Vicente de Fora. J'ai choisi une vidéo qui montre plusieurs salles et couloirs du monastère. Merci à l'auteur qui permet le partage.
 
Lisboa - Igreja de S Vicente 2ª parte publié par Antonio Eduardo Santos Oliveira



mardi 18 mars 2014

Monserrate restaure


Je me permets de continuer encore un peu sur le sujet de la restauration, dans le sens de rénovation.

 
Le Palais de Monserrate est un autre palais de la ville de Sintra. Lorsque je suis allée en visite il y a peut-être deux ans, il y a avait des travaux de rénovation. Dans les salles beaucoup de travailleurs, des pots de peinture et des escabauts partout.
 


 
Lors de notre visite, nous avons commencé par une promenade dans le parc comme nous l’indiquait la brochure fournie à l’entrée du domaine.

L’immense jardin à l’anglaise qui entoure le palais a été distingué avec le prix “Eurpean Garden Award” dans la catégorie “meilleure mise en valeur d’un parc ou jardin historique.
 

Je viens de découvrir la vidéo de la société qui gère les monuments de Sintra. Ça fait plaisir de voir que le monument parait être en bonne santé!
 
Je vous invite à profiter d'une jolie découverte:
Parque de Monserrate publié parParques de Sintra

Construit au XIXe siècle sous les ordres d’un lord anglais, Sir Francis Cook, le palais et son jardin se sont enrichis d’espèces d’une grande variété, venues du monde entier.

 
Une fois reprise par le gouvernement portugais, la propriété a bénéficié de travaux d'embellissement pour être ouverte aux visites du public.  

Les parcours sont enchanteurs. On pourrait y flâner pendant des heures dans une atmosphère de sérénité.  





Des arbres éxotiques voisinent avec les plantes locales.





Des lacs agrémentés de nénuphars, une cascade qui dévale sur des pierres recouvertes de mousse, des étangs où se mirent des fougères géantes et des arbres centenaires.

 
Plus loin, telle une oasis, surgissent les plantations de palmiers. La roseraie nous  attend au détour d’une allée et offre de nouvelles essences et couleurs.

Une ancienne chapelle du domaine a été reproduite dans un détour d’un chemin.

 
 




Cet environnement de fusion entre végétation et architecture était destiné à créer un effet romantisme éxubérant.



 

 
La visite de la demeure aux multiples arabesques avait suivi.  Malgré les travaux, l’aperçu des lieux était surprenant. Le travail des artisans três minutieux, dans la représentation des couloirs aux motifs dentelés.
 



Encore dans le domaine, finalement le bar où on a pu se reposer un peu, et prendre une boisson accompagnée d’une patisserie du Portugal.
 

jeudi 13 mars 2014

Des nouvelles du Palais de Pena a Sintra


Fontaine publique de Sintra
 
Il est souvent écrit que lorsqu’on visite Lisbonne, il faut aussi aller à Sintra. C’est une ville qui se trouve à quelques 30 kms de la capitale portugaise, construite sur une montagne qui abrite des palais et des jardins.


 Au centre-ville de Sintra
J’ai déjà écrit plusieurs posts sur Sintra avec des photos prises lors de mes visites à cette ville pleine de charme.


 
Ce site est une sorte d’escale romantique, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. A  partir de Lisbonne, on peut arriver par l’autoroute, bus ou par le train. A la gare, il est conseillé de prendre le bus ou un taxi pour arriver au centre-ville.

 
Palácio da Pena / Palais de Pena

C’est le Palais de Pena qui m’inspire aujourd’hui. Ancienne résidence d’été de la famille royale, il a été construit sur les ruines d’un vieux monastère, tout en haut d’un sommet de la montagne de Sintra.
 


La route est sinueuse. Alors il y plusieurs sortes de transport qui nous permettent d’apprécier le site verdoyant de pins, d’eucalyptus, cèdres et d’autres arbres centenaires,  fougères et végétations odorantes, sans trop perdre le souffle!

 
 


L’extérieur du palais surprend par le mélange de styles architecturaux, mauresque, baroque, gothique... aux couleurs éclatantes qui se détachent d’un ciel bleu.
 
 
S’il fait beau, c’est un plaisir de prendre des photos. En plus la vue plonge jusqu’à l’océan Atlantique.
 
Une entrée du palais
Je vois de temps en temps des remarques écrites sur le manque d’entretien de certains monuments du Portugal. Les gens ont raison de le faire remarquer, car on voudrait tous que tout soit nickel lorsqu’on visite les lieux.


Récemment j’ai vu que la société qui gère les monuments de Sintra a publié une vidéo sur les travaux de restauration d’un des salons du Palais de Pena. Alors ça me fait plaisir de le faire connaitre, car cela permet de parcourir un peut l’intérieur de quelques unes des salles, que j’ai visité il y a cinq ou six ans.
Restauro Salão Nobre Palácio da Pena - versão pequena publié parParques de Sintra


Restauro Salão Nobre Palácio da Pena - versão pequena publié parParques de Sintra
 
C’est  un travail cher, long et minutieux, mais qui doit être extrêmement passionnant. Je vous invite à la découverte de jolies choses. Un grand merci pour vos visites á mon blog!
Palácio da Pena - Restauro do Salão Nobre - Espaços e Casas (Sic)
Publié par CaminhandoPorSintra