Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

jeudi 30 juillet 2015

Fleurs en papier de l’Alentejo


 
 
Il est grand temps que je reprenne mes photos de Redondo,  car cette petite ville blanche de l’Alentejo refleurit ses rues a partir du 1er jusqu'au 9 août 2015!


 
 
Certains de se rappelleront avoir vu quelques unes des créations faites par les habitants de Redondo, pour la fête de leur ville en 2013.
 
Je me fais une joie de reprendre le sujet, car les motifs sont jolis à voir et tellement décoratifs. C’est beaucoup de travail pendant plusieurs mois à l’avance pour que la demi-centaine de rues qui participent aux célèbrations soient prêtes pour l’ouverture du premier jour des festivités, qui ont lieu tous les deux ans.
 
 

Video Promocional Ruas Floridas 2015 publié parcm redondo
 
La ville de Redondo attend votre visite en 2015 !




Dans un genre semblable, et aussi dans l’Alentejo, la ville de Campo Maior organise les Fêtes du Peuple (Festas do Povo); et là il n’y a pas de dates précises programmées à l’avance : c’est quand le peuple le décide ! Et cette année le peuple a décidé que cela será du 22 au 30 août.
 
 
Des milliers de visiteurs se rendent dans cette autre ville blanche pour admirer les roses, les oeillets, les tulipes, les coquelicots, ou toutes autres créations en papier, qui sortent des mains habiles des gens de l'Alentejo.

Lá aussi le savoir-faire des habitants de Campo Maior et de tous les bénévoles qui permettent l’organisation de cette belle initiative donne des résultats très colorés pour parer les rues de la ville.
Une centaine de rues seront ainsi prêtes pour recevoir les visiteurs et des milliers de bénévoles auront fait un très bon travail.

Les guirlandes de toutes les couleurs se détachent sur les murs blancs ou forment un plafond de rubans qui se balancent au grè de la brise des jours ou des nuits.
 
Je vous invite à regarder un extrait d'images des rues de Campo Maior lors des années precedentes  :

Festas do Povo Campo Maior publié parFLOWERSCAMPOMAIOR
 
Pour ceux qui connaissent l'espagnol, une description des lieux est faite ICI par les journalistes qui ont visite la ville et qui donnent des explications sur cette ancienne tradition de ce lieu du Portugal.

J'espère que la promenade vous aura plu! et voici les petites cartes avec l'emplacement de Redondo et Campo Maior:

 
 
 

lundi 27 juillet 2015

Theatre de Revue



Le Théâtre de Revue appelé aussi revue à la portugaise (Revista à Portuguesa) était, tout au long du siècle dernier, un genre très populaire au Portugal.
Sketches comiques, chansons, fados, scènes de music-hall, danses, se succèdent sur la scène des théâtres à un rythme entraînant.

Revista à Portuguesa "Bué da Tesos!!!" Promo 2011 publié parJoão Albuquerque Alves


Le music-hall satirique tient une place particulièrement importante pendant la dictature qui pourchassait et baillonnait les créatifs opposés au régime (de 1930 a 1974).
Les acteurs s’adressent au public et font preuve d’un grand savoir-faire dans l’interpréations des jeux de mots, des expressions à double-sens, les confusions provoquées, qui balaient tous les faits de l’actualité, la politique, la vie sociale, les moeurs.
Les messages passaient au travers de la loi de la censure et ces jeux de scène apportaient une bouffée d’air frais et de plaisir pour les spectateurs de l’époque.
 
Je vous invite à regarder un extrait du filme portugais « Agora é que são elas », une production de 1953 qui était un filme de la pièce de théâtre du même nom.

Le rideau s’ouvre sur des scènes annoncées par les pages du livre et l’ambiance de l’histoire sera représentée par des danses ou des chansons :

VIDEO 5CINEMA PORTUGUÊS - «AGORA É QUE SÃO ELAS» - VIDEO 5 publié parPaulo Almeida
Agora é que são elas» estreia a 28 de Setembro de 1954 no cinema Capitólio. Argumento: Filmagem da revista "Agora é que são elas"...P/B Ano de produção: 1953.

L'essor de la Revue à la Portugaise continue de nos jours avec la créativité et l'irrévérence qui amuse les spectateurs:


PORTUGAL À GARGALHADA - A nova revista de Filipe La Féria
Publlié parMundo Português

mercredi 22 juillet 2015

Le Portugal en rectangle


Le Portugal a la forme d’un rectangle. On peut remarquer qu’il ressemble aussi à un quai de gare, avec beaucoup d’arrivées et beaucoup de départs !
Charles Aznavour chantait « Lisboa «, Lisbonne la capitale du pays :

 



Merci au site Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=zbx3O7YrnMM

Paroles de chanson Lisboa

Ma ville en bord de mer tu t'accroches à mes basques
Quand je dois m'en aller vers d'autres horizons
J'ai, en ta compagnie, fait un peu trop de frasques
Le moment est venu de payer l'addition.
Terre de mes amours de jeunesse immature
A vingt ans je croyais que tout m'était permis
Je ne fus pas toujours blanc bleu en aventures
Quand on est jeune et fou, on veut brûler ses nuits.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l'incertain, vers l'infini
Vers des ailleurs chercher l'oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J'ai gâché l'amour et détruit
Ma vie.

Ma ville tu m'angoisses et mon coeur se déchire
Que tu vas me manquer, là-bas, dans mon exil.
Reviendrai-je jamais, mon Dieu, qui peut prédire
Pourrai-je, loin de toi, vaincre tous les périls ?
Ville de mes émois, mi-mère et mi-maîtresse
D'espoir en désespoir tu as forgé mes jours.
J'ai les yeux pleins de larmes et le coeur en détresse
Sachant que je m'en vais peut-être pour toujours.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l'incertain, vers l'infini
Vers des ailleurs chercher l'oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J'ai gâché l'amour et détruit
Ma vie.

Je ne marcherai plus tout au long de la rade
Au bras de mon amour, heureux et coeur battant
Frimant à ses côtés à m'en rendre malade
Fier de son teint hâlé et de son corps troublant.
J'ai piétiné ses rêves sans raison ni cause
Elle, désabusée, a mis fin à ses jours.
De remords en regrets j'ai appris une chose
C'est quand l'amour n'est plus que l'on croit à l'amour.

Lisboa je pars
Sans but, au loin et au hasard
De port en port, de gare en gare
Pour effacer les cris stridents de ma mémoire
Et tenter un nouveau départ
Je pars.

Lisboa je fuis
Vers l'incertain, vers l'infini
Vers des ailleurs chercher l'oubli
Comme un fuyard traqué, comme un proscrit.
J'ai gâché l'amour et détruit
Ma vie.


Merci Mr. Aznavour!

jeudi 16 juillet 2015

Saint Barthelemy a Ponte da Barca


 
Il y a 2 ou 3 ans j’avais pris des photos dans la ville de Ponte da Barca. Cette ville se trouve dans la province verdoyante du Minho au nord-ouest du Portugal.


 
C'était le mois d’octobre, les rues étaient trempées de pluie et le paysage n’avait plus du tout soif. La rivière coulait tranquillement pour le grand bonheur de la famille canard qui faisait sa sortie de la journée.
 
On aperçoit au centre-ville  de Ponte da Barca, grand  nombre de maisons traditionnelles en granit qui est la pierre de la région ; celle qui recouvre les trottoirs, beaucoup de chaussées, et les façades des habitations et des monuments.

Alors pourquoi Ponte da Barca ?! parce que c’est une jolie ville mais aussi parce que je souhaitais écrire sur la fête qu’il y a tous les ans à la Saint Barthélemy (le 24 août).


Comme c’est largement diffusé, Saint Barthélemy était l’un des douze apôtres de Jésus-Christ. Pour avoir prêché la bonne parole dans les empires comme beaucoup de ses compagnons,  il a souffert le martyre et son supplice lui a valu d’être sanctifié.

Mais au Portugal, l’histoire ou la légende raconte aussi que Saint Barthélemy est le saint qui a des pouvoirs pour dominer le diable qu’il tient enchaîné tout au long de l’année.

Voici une statue de Saint Barthélemy avec le diable tenu par une une chaîne.

Mais le 24 août les choses changent : pour donner un peu de réconfort au diable qu’il tient enchaîné tout au long de l’année, Saint Barthélemy le libère ce jour-là ! Alors on dit qu’à la Saint Barthélemy le diable circule en liberté ;
 
« o dia de São Bartolomeu é o dia em que o diabo anda à solta ! »
Et le peuple met en pratique  un grand nombre de traditions pour se défendre du démon qui ce jour-là ne donne de répit à personne, car comme c'est bien connu,   il déborde de  méchanceté ! pour les uns ça sera les prières, pour d’autres les  bains de mer, etc.
 
L'arrivée des joueurs d'accordéon

Ponte da Barca 2014 S Bartolomeu publié parBelmiro Teixeira

Dans la ville de Ponte da Barque on a aussi trouvé un "remède", on fête la « São Bartolomeu » du 19 au 24 août avec la liste des célèbrations qui sont habituellement associées aux « romarias » du Portugal : processions, concerts, défilés, bals, expositions, spectacles de folklore, cuisine traiditionnelle, etc.
Des dizaines de musiciens et de danseurs envahissent la ville et jouent dans toutes les places, (j'ai lu qu'il y aurait autour de 80 groupes):

Sao Bartolomeu August 2011 Ponte da Barca Portugal publié parspeedymania
Le soir du 23 août, pour éviter les attaques du diable qui « circule en liberté », les accordéons jouent toute la nuit. Car tout le monde sait que le diable n’aime pas les lieux où il y a de la musique....
Il ne faut pas que les acordéons s'arrêtent, disent les habitants de Ponte da Barca.
Et c'est connu que la recette est bonne, le diable se tient éloigné de Ponte da Barca! après quoi, il retournera à sa chaîne...
 
Les gens de Ponte da Barca et les visiteurs de la fête, dansent toute la nuit pour encourager les joueurs d'accordéon:


Rusga de Azias no sao bartolomeu ponte da Barca 2010.wmv publiémanuel brito gomez



Rusgas de S. bartolomeu p.da Barca 2012 publié parAbilio Domingues
Merci aux auteurs de vidéos pour ce joli partage!
....

samedi 11 juillet 2015

Le moulin a maree de Quinta de Marim


 
En suivant un des sentiers du domaine, on aperçoit le moulin à marée de Quinta do Marim.

Les moulins à marée ont été construits au cours de plusieurs époques, pour tirer profit de l’énergie des marées.  


Le moulin de Quinta de Marim est situé dans le parcours de la lagune Ria Formosa. Il dispose d’un lac de retenue qui sert de réservoir où l’eau de mer s’accummule à marée montante.
 
 

À l’intérieur, une rangée  de meules témoigne de l’activité de l’équipement qui transformait le grain en farine.


Des panneaux avec des dessins nous expliquent comment cela fonctionnait.


Tout d’abord le système de la digue avec des vannes qui retiennent l’eau à marée montante dans une  baie ou réservoir.

Le lac bassin de retenue
Une fois le bassin rempli à un niveau approprié, accentué à marée basse, le meunier ouvrait les vannes pour laisser partir l’eau vers la lagune; de cette façon l'eau en mouvement faisait actionner les roues dentées et les meules du moulin.

Du haut de la terrasse, on a de belles vues sur le paysage de part et d’autre. La baie de retenue entourée de végétation native qui reste verdoyante même en été.

Un petit sentier au-dessus de la digue permet de continuer la promenade vers l’est en direction du paysage de lacs où on peut observer les oiseaux.
Vue sur la lagune Ria Formosa

J'espère que vous avez aimé les couleurs bleues et vertes des paysages de Quinta de Marim.
Je vous invite à un moment de danse avec  les jeunes danseuses de l' " Academia Gimnoarte da Povoa de Varzim" (ville près de Porto) qui présente "l'arrivée des flamands". J'ai pensé à cette vidéo car dans les paysages de la lagune Ria Formosa on peut de temps en temps admirer les flamands roses!
 

DANCE WORLD CUP 2013 - " Chegada dos Flamingos" -GIMNOARTE
Publié parCASTRO ANUNCIAÇAO

mercredi 8 juillet 2015

Quinta de Marim et ses chemins




 Nous avions emmené promener les petits enfants de la famille dans cet endroit tranquille de la côte de l’Algarve. Quinta de Marim est un domaine inclus dans le Parc Naturel de Ria Formosa où la faune et la flore bénéficient d’une certaine protection
 
A l'entrée de Quinta de Marim, qui se trouve à proximité de la ville d’Olhão, il y a les bureaux du siège social du Parc Naturel de Ria Formosa.
C’est à l’entrée du domaine qu’on s’addresse et moyennant payment de 2,5 € pour les adultes (si ma mémoire est bonne!), on nous donne des indictions et une petite brochure avec les chemins des parcours qui sillonnent la propriété.
Quand on connait le grand "appétit” des humains pour les activitiés d’occupation des régions côtières, je me dis qu’il nous faut profiter dès aujourd’hui de ce que ces paysages naturels nous offrent.
 

 Les voitures restent près de l’entrée et le domaine n’est autorisé qu’aux personnes à pied ou en vélo. Des chemins blancs se laissent arpenter. De Chaque côté la végétation native avec ses différentes sortes d’arbustes qui doivent être porteurs de fleurs au printemps. Il nous faudra revenir car en été beaucoup de plantes ont déjà leur couleur qui tirent vers le bronzage!

Par contre dans cette belle allée les lauriers roses et blancs aiment bien la chaleur et se couvrent de fleurs pratiquement toute l’année.

Il y a aussi les cactus comme celui-ci, envahit par un bourdon qui vient chercher quelque douceur dans cette jolie fleur. 

Le Parc Naturel de Ria Formosa se présente avec ce labyrinthe de canaux et d’îles où il fait bon flâner et admirer les couleurs changeantes des paysages couverts ou découverts, suivant les caprices des marées.
 
 

La diversité des espèces végétales est énorme! Nous passons des terrains plus au nord couverts de plusieurs sortes de pins parasols aux branches touffues ou autres, pour peu à peu arriver dans des zones plus proches de la  lagune.


Dans les terrains plats et moins abrités du côté sud, la végétation change pour devenir plus basse mais garde néanmoins sa grande diversité de formes et de couleurs.
A Quinta de Marim aussi l’eau signe de vie, est omniprésente avec les canaux qui envahissentles terres et qui reculent, laissant des traces de limon et de sel.
La végétation native trouve sa survie dans cet environnement marin, ou devient aquatique quand la lagune toute proche se gonfle et étire ses tentacules vers les terres.

Le domaine est vocationné pour être un centre d'interpréation de la nature, et les visiteurs sont invités à connaître la faune et la flore natives de ce grand domaine.
Des passages piétons surélevés protègent les plantes en évitant qu'elles soient piétinées par les visiteurs.
Toute proche la lagune. Au loin on aperçoit l'île Armona aux petites maisons blanches et fleuries, que nous avons visité dans d'autres posts!
 
Dans un prochain post je vous montrerai le moulin à marée!