Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mardi 14 janvier 2020

Dans les stations du metro de Lisbonne


Toujours une surprise ces stations du métro de Lisbonne!
Je prends des photos, mais comme il y a un grand nombre, il m'en manque encore! Je parle ou plutôt j'écris sur ces panneaux d'azulejos qui décorent les murs de part et d'autre des lignes.
Plusieurs artistes ont présenté leur talent aux cours des décennies pour créer des scénarios artistiques en utilisant des azulejos qui sont un art décoratif typique du Portugal.



En cherchant sur le net, j'essaie de donner une explication sur le sujet des photos. Dans cette zone ci-dessus, le théme est facile à voir, car il fait allusion aux Grandes Découvertes et aux navigateurs portugais qui ont sillonné les mers.

"Campo Grande", est le nom de la station décorée de "figuras de convite" dans les tons blue et blanc. L'artiste Eduardo Nery a inclus dans les murales les "figuras de convite", personnages typiques de la période du baroque portugais que l'on situait dans le mur d'une salle, ou dans le mur de l'escalier d'un hall d'entrée des édifices, en signe de bienvenue.
"...As figuras de convite representam uma das singularidades da azulejaria portuguesa, que faz parte do imaginário nacional desde o período barroco. De contornos recortados (ou não) e concebidas à escala natural, continham uma forte expressão teatral que apelava aos sentidos do observador. De um modo geral, as figuras de convite personificavam criados de libré, guerreiros ou damas, sendo idealizadas para entradas ou patamares de escadas, onde pretendiam receber os visitantes através do olhar, gestos (que indicavam o percurso) ou frases, mas conheceram múltiplas variantes...."
Na estação do Campo Grande:
"...No espaço interior da estação e dentro de uma linha que reflete o seu percurso artístico, Eduardo Nery vai conceber uma decoração baseada em figuras típicas da azulejaria do século XVIII, as “figuras de convite”, que habitualmente eram colocadas à entrada, nos vestíbulos e escadarias dos grandes edifícios da época, numa atitude de boas-vindas. Eduardo Nery vai transpor estas figuras tradicionais de boas-vindas para este espaço, propondo uma junção entre o tradicional e o contemporâneo..."
source: https://www.metrolisboa.pt/viver/arte-nas-estacoes/campo-grande-linha-amarela/
Il s'en passe des choses artistiques dans les stations de métro de Lisbonne! J'ai du mal à trouver les explications. J'aurais mieux fait de marquer l'endroit où j'ai pris les photos!

Je me serts de ce lien du site du Métro qui montre des images sur plusieurs oeuvres d'art en azulejos:
https://www.metrolisboa.pt/viver/arte-nas-estacoes/




En style de bande dessinée, le mural dans la station "Oriente" plusieurs arties ont travaillé avec des thèmes sur les océans. En mémoire de l'Expo. '98 "Os Oceanos" 




Les entrées des stations du métro de Lisbonnes sont elles aussi, décorées d'azulejos.
"...a remodelação do Átrio Sul da estação dos Restauradores teve lugar em Agosto de 1998,segundo projecto do arq. Manuel Ponte e intervenção plástica,no âmbito da azulejaria,por parte do pintor abstractizante de feição geométrica Nadir Afonso.Os seis painéis de azulejos,colocados ao longo dos cais da estação,dedicados às cidades de Madrid,Paris,Londres,Nova Iorque,Rio de Janeiro e Moscovo,foram executados pelo artista com o objectivo da cidade de Lisboa,através de representações simbólicas,prestar homenagem às demais capitais metropolitanas..."
source: https://informacoeseservicos.lisboa.pt/contactos/diretorio-da-cidade/azulejos-na-estacao-de-metro-dos-restauradores

Dans la stations "Restauradores" l'artiste Nadir Afonso rend hommage a six grandes capitales, Madrid, Paris, Londres, New York, Rio de Janeiro e Moscou, avec ses six panneaux d'azulejos 
et sa représentation de l'art abstrait.




Ci-dessous, la décoration de la station "Campo Pequeno". Au dessus, dans une rue proche, se trouvent les arènes de Lisbonne, dans un bel édifice de style néo-mauresque dont le nom est justement "Campo Pequeno" que l'on peut voir ICI.


À "Campo Pequeno" ci-dessous aussi. 

L'artiste Francisco Simões avec ses sculptures dans de beaux tons de marbre, rend hommage aux habitants des villages environnants qui venaient à Lisbonne vendre leurs produits et qui avaient accès aux marchés de la capitale en passant par les rues du quartier où est située la station.
"...Francisco Simões com este seu trabalho vai homenagear estas figuras típicas. Escolheu como matéria prima os inúmeros e belíssimos mármores portugueses, lioz, de Pêro Pinheiro, azulino, de Maceira, encarnadão e amarelo de Negrais, rosa de Vila Viçosa, ruivina de Estremoz, brechas de Tavira, negro de Mem Martins, verde de Viana do Alentejo, cinzento de Trigaches e azul da Bahia no Brasil e ainda pedras semi-preciosas, como ágata e onix...."
source: https://www.metrolisboa.pt/viver/arte-nas-estacoes/campo-pequeno/

Je termine avec la photo d'un mural garni de nombreuses couleurs et formes sans que je sois sûre de l'endroit où j'ai pris cette image. Peut-être est-ce encore la station de l'Orient? cela semble avoir des ressemblances avec la féerie des océans!


D'autres belles images grâce à Youtube. Merci aux auteurs des vidéos qui partagent leurs expériences!

Metro Lisboa Ceramica New York Times Reward
•27 de jan. de 2016 -  Publié par Diamantino De Sousa

dimanche 5 janvier 2020

Au rond-point du Marquis de Pombal a Lisbonne




"Marquês de Pombal" est d'abord le nom d'une station de métro de Lisbonne lorsque nous arrivons pour nous rendre au Parc Edouard VII (Parque Eduardo VII).


Je publie ici quelques photos prises dans ladite station de métro, où on peut voir la décoration qui fait hommage à quelques-uns des travaux du célèbre marquis.

La plupart des stations de métro de Lisbonne sont à thème; les dessins des azulejos ou des panneaux d'azulejos représentent une activité ou un sujet associé à ce qu'il y a au-dessus, lorsque l'on débouche dans la rue. 
Ci-dessus on voit de dos la statue du marquis de Pombal qui trône au centre du rond-point.
Sebastião José de Carvalho e Melo (1699 -1782), le marquis de Pombal, a été un homme d'État portugais qui a gouverné le pays entre 1750 et 1777.
Sa statue au sommet d'une haute colonne, est tournée vers le quartier du centre-ville de Lisbonne, la "Baixa" dont il a entrepris la reconstruction après le terrible tremblement de terre de 1755, en rebâtissant une ville aux larges avenues, plus moderne et de fonctionnement plus efficace.

Homme de grande énergie et d'audace, le marquis de Pombal a d'abord été ambassadeur du Portugal dans plusieurs capitales européennes, avant d'être nommé premier ministre par le roi José 1er, les fonctions qu'il a occupées de 1750 a 1777.


Considéré comme un des hommes politiques les plus importants l'histoire du Portugal, on le voit ici avec la main posé sur un lion en signe de pouvoir.

Penant ses fonctions d'ambassadeur, ayant été en contact avec les idées révolutionaires des philosophes des "lumières" français, et aussi avec l'esprit libéral et progressiste de l'Angleterre, Sebastião de Carvalho e Melo entreprend de modifier la société portugaise, la rendant plus moderne et compétitive, et améliorant la distribution des terres et de la richesse en général entre tous les habitants du royaume.


Vue du rond-point du marquis de Pombal, depuis le haut du parc Edouard VII. Tout au fond, le fleuve Tage. 

Homme fort du royaume, le marquis de Pombal était reconnu par ses grands talents d'homme d'État, mas il a été grandement critiqué pour la cruauté dont il a fait appliquer le châtiment à une famille de nobles accusés d'avoir organisé une tentative d'assassinat du roi José 1er.
De par ce genre de comportement envers les riches, il est souvent écrit que le marquis a "dompté la noblesse", dont il a fait emprisonner un grand nombre de ses membres.


C'était il y a un peu plus d'un an. Les préparatifs pour Noël étaient bien avancés, et autour de la statue érigée en l'honneur du marquis de Pombal, on voyait des décorations lumineuses qui annonçaient les fêtes de fin d'année!

À tous les amis, à toutes les amies, à tous les visiteurs de mon blog, 
je vous remercie pour votre amitié et pour avoir accompagné mon blog, toujours avec beaucoup de gentillesse! 
Je vous presente à tous et à toutes, mes meilleurs voeux pour l'année nouvelle.

Comme de nombreuses villes de par le monde, Lisbonne a salué 2020 avec des feux d'artifice:

PRAÇA DO COMÉRCIO
New year fireworks 2020 Lisbon (fogos de artifício do ano novo 2020 Lisboa)
31/12/2019 - Publié par NEZAM UDDIN

lundi 23 décembre 2019

Les enfants chantent Noel


En cet automne pluvieux, je vous invite à faire un parcours dans les campagnes du nord du Portugal. Cette année les réserves d'eau vont enfin se remettre, et la nature sera verdoyante et fleurie dès les premiers jours de l'année prochaine.

Mes photos datent d'un printemps ou d'un été précédent car en ce moment, en l'hiver du nord du Portugal, les arbres n'ont plus feuilles, et la nature est au repos. 
Donc ceci est un aperçu de ce qui viendra!
Au coeur de la région du Minho les fougères tapissent le sol avec leurs grandes feuilles qui brillent quand il y a du soleil. C'est joli á voir!
Et les jeunes châtaigniers s'élèvent pour profiter de la lumière et grandir aussi haut qu'ils le peuvent!

Je laisse ici mes voeux de Joyeux Noël, beaucoup de joie, bonheur et santé pour tous!
Je vous propose une petite pause, pour écouter une chorale d'enfants qui chantent un chat de Noël portugais.


Conservatório D.Dinis - Concerto de Natal 2012 - "A todos um bom Natal"
•22/12/2012 -  Publié par Pedro Bagulho 
Conservatório de Música D.Dinis - Concerto de Natal 2012 - 15.12.2012 - Igreja Nossa Sra da Assunção - Póvoa de Sto Adrião - Coro Infantil com Orquestra D.Dinis - Direção de Nuno de Sá - "A todos um bom Natal" L.Carvalho / C. Batalha, arr. Nuno de Sá
Le Minho est une région où abondent les châtaigniers.
Les châtaignes ont des pics, mais sagement, celles-ci se sont laissé prendre en photo!

Toujours des paysages vallonnés et verdoyants que nous parcourons, en prenant quelques photos.
Les routes entre villages serpentent au travers des collines, entourées de hameaux pittoresques avec des maisons en pierre.
Ici cohabitent choux verts, orangers, camélias, oliviers, et autres arbustes qui dominent les paysages.

Il en est ainsi du côté de la ville d'Amarante dont je vous ai déjà montré, dans une autre publication, le joli monastère et les ruelles médiévales.