Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mercredi 28 août 2013

Bartolomeu Dias et le Cap de Bonne-Esperance

 
La proximité du 24 août,  le jour de la Saint-Barthélemy, me rappelle le nom du célèbre navigateur portugais Bartolomeu Dias.
 

Au Portugal, le XVe siècle battait son plein de marins audacieux qui surmontaient leur peurs et angoisses en longeant le contour du continent africain.
 Bartolomeu Dias, image du Net
 

C’était au temps où beaucoup croyaient que la terre était plate. Ils imaginaient les mers peuplées de monstres marins.

L’équateur étaient particulièrement terrifiant car rien ni personne ne saurait résister aux brûlures du soleil en feu. Les mythes étaient effrayants.


 Le voyage d'aller et retour de Bartolomeu Dias (1487/1488)


Les rois du Portugal poussaient les savants de l’époque à faire de grands progrès technologiques pour découvrir de nouveaux instruments et des techniques de la navigation.
Dans le Musée de la Marine à Lisbonne
rempli d'instruments de navigation,  maquettes d'anciens bateaux, armures et tableaux
Les rois poussaient leurs marins à apprendre à naviguer en haute mer, et à s’aventurer de plus en plus loin pour prendre possession des océans. Trouver la route maritime des Indes était le grand enjeu de tout le Portugal.
L’exploration de la côte africaine s’est faite par étapes. Un bon nombre d’expéditions furent nécessaires dès le tout début du XVe siècle, dès 1415, jusqu’au départ de Bartolomeu Dias de Lisbonne en août 1487.

sur Bartolomeu Dias

Ainsi, après les voyages de ses nombreux collègues qui repoussaient les frontières des l’inconnu, le capitaine Bartolomeu Dias, a bord des caravelles,  quitta Lisbonne instruit par le roi portugais Jean II de trouver un passage maritime vers l’Orient. 


Une caravelle portugaise


Parti au mois d’août, ce n’est que le 3 Février 1488 que Bartolomeu Dias contourne la pointe sud du continent africain et naviga jusqu’à une baie  qu’il nomma de « São Brás » (actuellement Mossel Bay).
 
Les tempêtes faisaient rage dans ce lieu de rencontre des courants des océans Atlantique et Indien. Les caravelles de Bartolomeu Dias se perdent en mer.

Fernando Pessoa, un grand poète portugais  (1888-1935) a écrit un poème sur les frayeurs et le courage des navigateurs qui exploraient les nouveaux océans:
 
O mostrengo                                                                   L'horrible monstre
 
O mostrengo que está no fim do mar            Le monstre qui est au bout de l’océan
Na noite de breu ergueu-se a voar;                       Une nuit de brai se mit à voler;
À roda da nau voou trez vezes,                            Autour du navire il vola trois fois,
Voou trez vezes a chiar,                                   Trois fois il vola en hurlant

Merci de continuer à  lire la suite du poème avec le lien suivant de "rimes et poesies en portugais":
http://poesiesenportugais.blogspot.pt/2014/12/fernando-pessoa-o-mostrengo-lhorrible.HTML
 

Bartolomeu Dias réussit à se rapprocher de la côte et en faisant demi tour il reconnait qu’ils sont remontés le long de la côte est de l’Afrique. Mais l’équipage terrorisé et sans forces demande à revenir au Portugal.
 
Néanmoins un grand promontoire était en vue et fascinait les marins. Bartolomeu Dias l’a surnommé le « Cap des Tourmentes » à cause de toutes les difficultés qu’ils ont du affronter.
 

Cap de bonne esperance publié par Gerardinho31
Le grand promontoire. Grâce à Youtube on peut promener son regard sur ces lieux de mythes charges d'histoire.
 
C’était une victoire pour le capitaine qui fut reçut à Lisbonne en grand triomphe. C’était l’espoir que les richesses étaient à la portée des relations commerciales directes avec les pays de l’Orient
 
On avait la preuve que le continent africain avait une fin ; les cartografes perfectionnèrent le contour du monde connu et relièrent les deux océans.
 
Le roi Jean II n’aima pas le nom de « Cap des Tourmentes » et rebaptisa le cap « Cap de Bonne-Esperance », car tous les espoirs étaient permis après l’exploit de Bartolmeu Dias.

Les explorateurs Portugais arriveront bientôt en Inde avec un autre navigateur, Vasco da Gama.

jeudi 22 août 2013

Les arbres de Madere


Pour illustrer, d'abord quelques photos d'arbres des Açores
(je pense un jour avoir mes photos de l'île de Madère!)


Aujourd'hui j'ai eu envie d'écrire un petit texte sur les arbres. Comme beaucoup de personnes, on m’avait enseigné que les arbres sont nos amis, car ils sont solides et forts, bien ancrés dans le sol.


Les arbres nous donnent beaucoup, ils sont la plus belle parure de la planète, d’eux se dégagent une sensation d’éternité.

 
Il faut en prendre soin et les protéger contre la destruction.

Mais voilà, les arbres aussi hauts et résistants qu’ils soient, ne peuvent se défendre de l’assaut des scies, des trançonneuses, des feux de forêt.
 
Quelques photos des arbres de Sintra 


Il fut un temps où les Portugais rapportaient de nombreuses espèces d’arbres et de plantes des autres continentes; ces espèces étaient jalousement entretenues pour leurs qualités et pour leur beauté, dans des parcs botaniques, ou autour des ermitages.








A Buçaco, Voir ICI, par exemple, une bulle papale menaçait d’excommunication ceux qui dégraderaient les arbres du domaine.
 


Depuis quelques décennies, le Portugal est frappé par le grand fléau des feux de forêts. De vastes régions boisées disparaissent tous les étés, suite à des causes qui sont largement diffusées : désertification des secteurs agricoles, sécheresse, mauvaise gestion des forêts, le type de forêt méditerranéenne, le manque de débroussaillement et de prévention, incendies d’origine criminelle ou par négligence, intérêts obscurs, etc.
Des causes qui finissent par rester, nous semble-t-il, sans responsables.


Il est vrai que sur toute la planète on nous fait part de beaucoup de destruction de forêts qui finissent en gaspillage.
 
Mais les Portugais assistent, la mort dans l’âme, à cette fatalité des incendies dans les forêts du Portugal.
 
L’île de Madère est elle aussi atteinte par ces catastrophes. On accuse les accès difficiles aux flancs des hautes montagens.


MADERE .JARDIN DE MONTE par henri benavenq 

La forêt de Madère qui est classée au patrimoine mondial par l’Unesco, pourrait elle aussi être en danger.  
 
Je souhaiterais mettre à l’honneur des exemples d'initiatives qui continuent à voir dans les arbres les symboles d’une culture qu’il faut préserver.

J’espère que l’action de ces personnes sera plus forte que les agents ou les causes de la destruction.


Madère... l'île aux fleurs. par telecigogne

Je me permets de montrer cette jolie vidéo qui montre les parcs et jardins de Madère:
Le Jardin Botanique (3.42)
Les jardins tropicaux Monte Palace
Le Jardin des orchidées, etc.
 
Je vous invite aussi à voir le lien suivant, écrit en français, qui donne une bonne liste des parcs et jardins de l'île de Madère: http://www.madeira-live.com/fr/gardens.html
26 si j'ai bien compté, avec les explications de leur contenu.
 

 

Le mot mot « Madeira » en portugais veut dire bois (de la forêt), par conséquence les arbres. L’île a été baptisée « Ilha da Madeira » (île du bois) car, à l’arrivée des navigateurs portugais, elle était recouverte d’une épaisse forêt.
 
 

 

vendredi 16 août 2013

Nous irons a Viana (do Castelo)

Au centre-ville de Viana do Castelo
Il y avait une chanson chantée par Amália Rodrigues qui s’appelait “Havemos de ir a Viana”; ma traduction "nous irons à Viana".
 Dans les ruelles du centre-ville
 
Avant de revenir à Silves, allons donc à Viana do Castelo une ville côtière du Portugal, mais cette fois située tout à fait au nord du pays.

Le coeur ouvragé est un symbole de Viana do Castelo.

 On  y rencontre des balcons fleuris
On y rencontre des façades recouvertes d'azulejos
Des fenêtres du style manuelin
Cette semaine qui s’annonce, Viana do Castelo est à l’honneur car elle célèbre le festival da Senhora da Agonia.
On y trouve des petites églises
Notre-Dame de l’Agonie, la sainte patronne de la ville, est invoquée par une procession en mer vers l’embouchure du fleuve Lima.  
Viana do Castela se situe au pied d'une  montagne, à l'embouchure du fleuve Lima
On demandait la protection de la Sainte Vierge pour que les eaux de l’océan soient généreuses en poissons, mais aussi pour la sécurité des bâteaux qui allaient à la pêche en de lieux si lointains comme la Terre Neuve, d’où ils revenaient chargés de morues.
Façade d'église du centre-ville
Des tapis de fleurs décorent les rues pour recevoir la Sainte Vierge. C’est par là  que  passera la procession de retour à la petite église.
Dans les jardins le long du fleuve Lima
Les enjeux étaient importants, le Portugal étant très lié à la pêche et aux découvertes maritimes avec tous les dangers qui découlaient des tempêtes en haute mer et des naufrages.

La ville de Viana est un centre de pèlerinage trés connu de par ses fêtes annuelles du mois d’août. On peut voir le programme de 2013 par le lien qui suit:
 http://vianafestas.com/pt/eventos-e-romarias/romaria-sra-da-agonia
Notre-Dame de l’Agonie est célébrée avec toutes les variantes dont le peuple est capable.

Festa Viana do Castelo 2011, Cortejo Histórico e Etnográfico .publié par Mario Cantarinha
On attend avec impatience le défilé des “mordomas”, femmes et jeunes filles vêtues des costumes traditionels de Viana, ornés des bijoux, un spectacle haut en couleurs.

Le cortège des chars allégoriques reprendra le relais. On envoie des invitations aux géants, mais aussi aux “grecs et aux romains” don’t il est probable que beaucoup habitent les villes des environs. Celui de 2010
 
La procession continue dans  la ville.
On invite tous les musiciens, joueurs de tambour, accordéonistes, les cornemuses et les fanfares.  On invite aussi tous les personnages historiques de l’ancien et du nouveau testament!

Viana do Castelo 2012: Senhora da Agonia – Procissão publié par C7007
Finalement Notre Dame de l’Agonie et tous les saints qui ont participé à la procession rejoindront leurs respectives églises et chapelles jusqu’à la prochaine sortie.
Merci aux auteurs des vidéos pour le partage. Mes photos sont de la ville de Viana do Castelo, mais je n'ai pas de photos de la fête!
 

samedi 10 août 2013

Silves, ancienne Xelb



 
 
 
Ville historique du sul du Portugal,  Silves se situe un peu à l’ntérieur, à une vingtaine de kilomètres de la ville côtière de Portimão.





C’etait une ville capitale de l’Algarve sous l’occupation maure, l’ancienne Xelb a été conquise par le roi portugais Sancho 1er, fils du premier roi Afonso Henriques.

 

statue du roi Sancho Ier devant l'entrée du château

Une place de la ville de Silves
 
Baignée par le fleuve Arade, Silves connu un essor economique important lorsque Phéniciens, Grecs et Carthaginois se partageaient le commerce de la Mediterranée et remontaient le fleuve jusqu’à Silves, pour  charger leurs bateaux avec  les minéraux qui abondaient dans  la région.
 Dans le jardin Al-Mu Tamid
La civilisation musulmane qui s’y déroula depuis la conquête de la peninsule ibérique, du VIIIe au XIIe siècle, a protagonisé  l’histoire de l’essor culturel de la ville.
 
Só eu sei quanto me dói a separação!
Na minha nostalgia fico desterrado
À  mingua de encontrar consolação.
À pena no papel escrever não é dado
Sem que a lágrima trace, caindo teimosa,
Linhas de amor na página da face.
Se o meu grande orgulho não obstasse
Iria ver-te à noite: orvalho apaixonado
De visita às pétalas da rosa.

Je suis le seul qui sache à quel point ça me fait mal la séparation!
Dans ma nostalgie je suis banni
À défaut de trouver une consolation.
Il n’est pas permis à la plume d’écrire sur le papier
Sans que la larme dessine, en tombant obstinée,
Des lignes d'amour sur la page du visage.
Si ma grande fierté ne m’empêchait
J’irais te voir la nuit : rosée passionnée
Visitant les pétales de la rose.
ma traduction d'un poème du poète
Al-Mu Tamid (poète arabe de Silves1040-1095)
 
Un important travail littéraire a été laissé en héritage par les musiciens, les écrivains et les poètes qui avaient fait de Silves un centre de culture et de rayonnement.
Dans le jardin Al-Mu Tamid, les poèmes arabes "flottent" sur le lac des poètes.

Les vallées environnantes se couvraient de vergers. Beaucoup d’édifices auraient pourtant été perdus, soit par les catastrophes naturelles telle le tremblement de terre qui détruit les anciennes habitations  de Silves, mais également le coeur de Lisbonne en 1755.

 Il y a aussi l’action des hommes qui démolissent le passé pour reconstruir leur présent.
 
Défilé de la fête médiévale
La grande muraille en grès rouge qui couronne la ville, protégeait la communauté musulmane; derrière les pans des hautes murailles se retranchaient la zone résidentielle, les mosquées et le palais des princes arabes.
 
Ruines des habitations maures à l'intérieur du château
La construction de la cathédrale sur les fondations d’une mosquée, a suivi la prise de la ville par le roi chrétien portugais, avec l’élévation de Silves en tant que siège de l’évêché.
 
 
 
 

On sent le poids immortel de pierres.
 
 
 
 
 
 
 
 
Peut-être s’agit-il des mêmes pierres qui avaient servi à la construction de la mosquée et peut-être bien du temple romain qui avait précédé ou d'un lieu de culte des wisigoths.
 
Le décor de Silves se prête bien à la représentation annuelle de la ville médiévale d'autrefois.
Cette année la fête médiévale a lieu du 2 au 11 août.


spot X Feira Medieval de Silves_2 le MunicipiodeSilves
Une vidéo de 2011 que j'ai choisie parmi tant d'autres
·
Feira Medieval Silves 2011 par Rodolfo Costa
Merci à l'auteur pour le partage!

dimanche 4 août 2013

Coimbra, classee au patrimoine mondial


La ville de Coimbra (Coïmbra) située dans la région centre du Portugal, a été cette année, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Ce classement comprend l’université, la ville haute et le centre historique.  


La vidéo de la candidature
Descubra a candidatura da UC à UNESCO par UnivDeCoimbra
J’ai pensé faire un petit article pour rappeler que Coimbra a su préserver la culture et les traditions du Portugal. La vidéo nous offre une promenade dans le quartier universitaire et ses diferentes sections, toutes proche du jardin botanique.

C’est une ville d’une grande richesse culturelle. L’université, fondée en 1290, est  une des plus anciennes d’Europe.
 
Coimbra, a été la capitale du Portugal  1139 à 1256. Comme beaucoup de villes du Portugal, les habitations et monuments de Coimbra escaladent une colline et surplombent le fleuve Mondego. Alors là aussi un escalier monumental!

Le centre universitaire domine la ville. Les étudiants chantent des fados sur le Mondego (leur fleuve).

Beaucoup d’étudiants du Portugal mais aussi de nombreux pays étrangers viennent étudier dans cette université de prestige. Ils se plient aux traditions des cérémonies académiques qui comportent les rituels qui ont résisté au passage des siècles.


 Le cortège du mois de mai qui marque la fin de l'année universitaire
  Babel: Conheça o Cortejo da Queima das Fitas UnivDeCoimbra
A Coimbra se sont formés beaucoup des “ambassadeurs” de la langue et de la culture portugaises qui ont influencé plusieurs régions du monde.

Tout au long de l’année, la ville “appartient” aux étudiants fiers de porter les costumes académiques. Grandes capes noires pour tous et tailleurs pour les filles. Les étudiants s'emotinnent lorsqu'ils entendent les serenates de fin d'année de cours, car ils quittent leur monde universitaire, où on prône beaucoup d'amour et d'amitié.


 
 Balada de Despedida do 6º Ano Médico 2010/2011
La ballade de l'au-revoir
La ville de Coimbra est parsemée de jolis monuments.
Les édifices religieux sont remarquables. Beaucoup d'églises et de couvents témoignent de ce passé d'influence de cette ville du Portugal.
 
La bibliothèque de l’université a été
récemment classée la plus belle bibliothèque universitaire du monde.
 











On peut voir aussi à Coimbra le parc thématique “Portugal dos pequeninos”  (le Portugal des tout-petits), le Portugal en miniature où les adultes se sentent comme des géants dans les petites églises et habitations. La plupart des portugais gardent un bon souvenir de leur visite à ce parc construit en 1940 quando le Portugal avait les colonies, donc toutes les régions y sont représentées, les monuments en miniature, et les maisons typiques des provinces. C'est comme un lieu de visite obligatoire pour les enfants portugais.

 
Expresso Mágico - Portugal dos Pequenitos par Renato Ladeiro
Merci aux auteurs de vidéos pour le partage.