Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

samedi 29 novembre 2014

Aller au theatre a Lisbonne

Je vous invite à un retour à Lisbonne, et pourquoi pas, si l’occasion se présente à assister à un spectacle dans un des théâtres de la capitale portugaise.  Parmi les nombreuses salles de spectacles:

Place du Rossio à Lisbonne

Au nord de la place du Rossio située au centre-ville, on aperçoit le Théâtre Nacional de Lisbonne Dona Maria II (Teatro Nacional D. Maria II), avec son fronton triangulaire et ses colonnes néoclassiques.  Il a été construit en l’honneur de la reine Marie II.
Site du thêâtre: http://www.teatro-dmaria.pt/pt/ 
Dans mes photos prises en promenade dans la capitale du Portugal, j’ai trouvé celle-ci: une des façades du théâtre de la Trindade;  ce dernier situé dans le quartier du Chiado.  site du théâtre http://www.inatel.pt/trindadehome.aspx?menuid=113



Le théâtre  Municipal São Luiz offre lui aussi une programmation diversifiée. Son premier nom  (Teatro de Dona Amélia) était dédié à la reine Marie Amélie  (princesse de France). site du théâtre: http://www.teatrosaoluiz.pt/
                                                                              photo du net


Je citerais encore le théâtre São Carlos, la salle de spectacles qui a été construite à l’emplacement de l’ancienne Opéra du Taje, totalement détruite lors du tremblement de terre de 1755. Site du théâtre: http://tnsc.pt/

source photo
 Il est dit que c'est a principale salle d’opéra de Lisbonne.


Flash mob do Coro do Teatro Nacional de São Carlos no Chiado

Il me serait tout à fait agréable d’être un jour surprise dans les rues ou à l'aeroport (2e partie) de Lisbonne par les performances lyriques des chanteurs du choeur du Théâtre São Carlos!
L'orchestre et choeur du Théâtre de São Carlos  avec «GLORIA» para soprano, coro e orquestra · FRANCIS POULENC
 

GLORIA» para soprano, coro e orquestra · FRANCIS POULENC publié par saocarlos

dimanche 23 novembre 2014

Celebrations de l’apres-guerre 1914-1918



D’une façon semblable à ce qui se faisait dans  d'autres pays alliés, le Portugal organisa les célebrations du culte du soldat inconnu pour honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie dans les batailles d’Europe et d’Afrique.

 
Sur la France on peut lire:
“...Au matin du 28 janvier 1921, sous un ciel qui semblait lourd du deuil des innombrables morts de la Grande Guerre, eut lieu sous l’Arc de triomphe de l’Étoile la cérémonie d’inhumation du Soldat inconnu...”
 
copié du site: http://www.editions-imago.fr/listeauteur.php?recordID=65&categorie=Histoire,%20guerre%201914-1918
 
Dans un post précédent, “La Tombe du Soldat Inconnu(à Batalha)”, je montrais la Salle Capitulaire du Monastère où reposent les corps des deux soldats, l’un qui a perdu la vie dans le nord de la France, l’autre ramené du Mozambique (les troupes allemandes avaient attaqué les colonies portugaises d'Angola et du Mozambique).
 

 
Dans le site du monastère de Batalha, on lit que (avec ma tradution du petit texte):
Le 9 avril 1921 ont été conduits vers le Monastère de Batalha, Temple de la Patrie, les deux Soldats Inconnus, venus des Flandres et de l’Afrique portugaise, en représentation des glorieux morts des expéditions envoyées aux dits théâtres d’opérations et qui symbolisent le sacrifice heroique du Peuple Portugais..
“..No dia 9 de Abril de 1921 foram conduzidos para o Mosteiro da Batalha, Templo da Pátria, os dois Soldados Desconhecidos, vindos da Flandres e da África Portuguesa representando os gloriosos mortos das expedições enviadas aos referidos teatros de operações e simbolizando o sacrifício heróico do Povo Português...”
source:http://www.mosteirobatalha.pt/pt/index.php?s=white&pid=176
J’ai cherché  des photos ou des films de l’époque.
 

Combatentes da Grande Guerra - Portugal

publié parCarlos Lopes   Ci-après les explications du petit film, avec les temps des citations:

Abril 1921 au Portugal, les commémorations ont donné lieu à un grand rassemblement du peuple portugais et des représentants des pays alliés qui se sont retrouvés à Lisbonne pour la cérémonie.
Le croiseur "Republica" transporte le cercueil du soldat d'Afrique. (0:23). Les alliés envoient leurs navires, le croiseur anglais "Cleópatra" (0:33) , le glorieux croiseur français "Jeanne d'Arc" (0:46), le croiseur américain (0:57), le croiseur espagnol "D. Afonso XIII" (1:08).
Le soldat d'Afrique vient à la reencontre de son frère de Flandres (1:15). M. le Président de la Republique, António José de Almeida, les ministres et la comitive assistente à leur arrivée.
Puis le défilé commence à se former, les marins et les officiers (1:40), les deux cercueils (2:02), l'arrivée de Joffre (le maréchal français) (2:16), la place du Rossio à Lisbonne remplie de monde (2:27), on accueille les visiteurs qui à la fenêtre remercient le peuple (2:46), les membres du gouvernement portugais et de la mairie de Lisbonne (3.41), le cortège devient majestueux (3.55), le bannières de tous les regiments du pays (5:35),  les academies d'étudiants du pays (6:22), les pompiers (6:33), les troupes étrangères (6:48), les scouts (7:27),  l'arrivée devant le Monastère de Batalha (8:05), les femmes portant le deuil de leurs fils disparus à la guerre (9:26), grande quantité de fleurs, les cannons retentissent, le recueillment est profond...les nefs garderont la mémoire des heros...

Arrivé du cortège devant le Monastère de Batalha
Trois trains spéciaux auraient transporté les deux cercueils et tous les participants, depuis la gare de Lisbonne jusqu’à la ville de Batalha.

On peut voir une description très complète des ceremonies de 1921, avec le lien suivant:
http://www.momentosdehistoria.com/MH_06_05_Patriotismo.htm

Si vous voulez bien, je vous invite aussi à admirer les pierres dentelées du Monastère de Batalha:



 Monastère de Batalha - Portugal publié par
Michel Guilly Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
Merci à tous ceux qui ont publié ces informations qui m'ont aidée à faire ce post!

mercredi 19 novembre 2014

Les morts de la Grande Guerre (de Loule)


Photo d'une rue typique de Loulé
Voici quelques photos de la ville de Loulé (en Algarve) pour nous situer.
L’avenue principale qui parcourt le centre-ville jusqu’au marché couvert. A droite, après le rond-point en forme de fontaine, l’entrée principale du marché  qui s’annonce, avant qu’on puisse atteindre la façade de la mairie.
Photo de l'entrée principale de la mairie
En face de la mairie, de l'autre côté de la rue, des bancs publics qui résistent aux intempéries, et qui invitent au repos.
Mais revenons à la façade principale de la mairie. C’est elle qui porte les deux plaques où sont gravés les noms des soldats de la commune, morts pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918).
 
Grand nombre de villes du Portugal présentent un monument qui rend hommage aux soldats portugais décédés pendant la Grande Guerre.
Il y a les noms des morts en France et aussi les noms de ceux qui ont perdu la vie au Mozambique, car les batailles semaient la mort en Afrique.
Pour comprendre l’effort de guerre fait par le Portugal, quelques chiffres trouvés dans plusieurs sites. Deux divisions de 55.000 hommes (effectifs composés d’infanterie, artillerie, cavalerie) sont envoyées en France.  De longs mois passés dans les tranchées, sous les bombardements allemands, la bataille de la Lys fut la plus meurtrière pour les troupes portugaises.

D’après l’Echo du Pas- de- Calais:
http://memoire.pas-de-calais.com/images/pdf-nationalites/portugais.pdf  “Le 24 février 1916, à la demande du vieil allié britannique, lePortugal arraisonne 36 navires marchands allemands qui ont jeté l’ancre dans ses ports. Le 9 mars 1916, l’Allemagne déclare la guerre à la jeune et encore fragile république portugaise.
.... L’hiver est terrible dans les tranchées avec neige et gel à pierre fendre….Les raids ennemis sont dévastateurs, c’est la révolution au Portugal! Les renforts n’arrivent plus.
Du 2 février 1917 au 28 octobre de la même année, quelque soixante mille hommes embarquent pour la France...

L’horreur de la bataille de la Lys: 100000 Allemands super-entraînés et un barrage d’artillerie contre 20000 Portugais désoeuvrés. « Ils ont résisté du mieux qu’ils ont pu, se battant avec bravoure» …2160 morts, 5224 blessés, 6678 prisonniers….




D’après l’article du site:
“Ils furent 55000 soldats a combattre dans Ie Corps expéditionnaire portugais sur le frontdes Flandres et plus de 13000 travailleurs civils dans l’industrie et l’agriculture quand la France souffrait d’une pénurie de main-d’ceuvre.”
... Engagé sur deux théâtres d’opérations, le Portugal avait mobilisé près de 200000 hommes, dont 99000 embarquèrent pour les campagnes d’Europe et d’Afrique..."
 
Je vous invite à regarder une vídeo sur le Musée Militaire de Lisbonne, dont une partie est consacrée au sujet de la première Grande Guerre mondiale. Merci à tous de la visite.
 

MUSEU MILITAR | Sugestão de fim de semana

publié parDefesa Nacional
 
 

samedi 15 novembre 2014

En passant par la gymnastique rythmique


Nous avons eu récemment de vagues échos sur toute une série de médailles gagnées par de jeunes gymnastes portugais.
 


 

photo du net
Source photo:http://ritmica-do-alges.blogspot.pt/2008_06_01_archive.html








En essayant de chercher davantage de détails sur le net, je suis tombée sur des images de la performance artistique d’une ancienne athlète du Portugal; il s’agit de Susana Nascimento, d'abord avec le cerceau dans la 1e vidéo, puis avec le ballon dans la seconde.
 


Susana NASCIMENTO (POR) hoop - Corbeil 1997
Publié parthelegendofNeshka
Music : "Theme" (Speed OST) by Mark Mancina
Found on www.rgforum.no/music/index.php
Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
Les vidéos datent des années 1995 et 1997  mais comme je l’ai trouvée si gracieuse, j’ai pensé que vous aussi vous aimerez regarder tous ses jolis mouvements!

Susanna Nascimento Ball 1995 Corbeil AA

J’imagine qu’elle représentait le Portugal dans un championnat en France, car la présentation est faite en français.
Si je prends un site de la spécialité de la gymnastique rythmique, je peux lire que:
 “…Sport par le maniement des engins et l’exécution physique de chaque exercice, la «rythmique» se fait art lorsque le corps en mouvement s’imprègne d'élégance, d'harmonie et de beauté...
 
…Cinq engins sont utilisés par les gymnastes dans leur chorégraphie : la corde, le cerceau, le ballon, les massues et le ruban, qui doivent continuellement être maniés par la gymnaste….”
Source:http://www.flgym.lu/index.php?option=com_content&view=article&id=51&Itemid=62

Tout un beau programme!
 

mercredi 12 novembre 2014

Les symboles du Saint-Esprit



 
 
Je n’avais qu’une vague idée des symboles du Saint-Esprit, puis j’ai vu des articles sur les Açores et me voilà davantage informée! Je savais que c’était la troisième personne de la Trinité, et que parmi les symboles il y a la colombe.
 
 
Photos de créations d'ornements aux Açores
 
Mais il y en a bien plus. Les couronnes,  les drapeaux,  le sceptre, les couleurs qui rayonnent, comme le rouge, le jaune et l’or, les flammes, l'amour universel,  le partage, le blanc de la pureté...
 
Cette fête trouverait des origines aussi lointaines que le XIIIe siècle, et sa plus grande importance au Portugal daterait de 1320 à la suite d’un voeu fait par la reine Sainte Isabel qui désirait obtenir la paix entre son époux le roi D. Dinis et son propre fils.  
source photos:http://pt.wikipedia.org/wiki/Festa_do_Divino_Esp%C3%ADrito_Santo


Les festivités aux Açores en l’honneur de “l’Espírito Santo” sont particulièrement renomées, et sont célébrées dans tout l’archipel.
Les Açores sont ces 9 îles situées en plein milieu de l’Atlantique nord. Les habitants de l’archipel ont découpé les paysages en petits bouts de paradis, mais qui au long des siècles, n’arrivent pas à nourrir tout le monde.

 
De ce fait, de nombreux habitants des Açores ont quitté les îles à la recherche de meilleures conditions de vie.


De l’Amérique du Nord sont venus les navires baleiniers qui embauchaient les pêcheurs locaux à qui on reconnaissait beaucoup de savoir faire dans les techniques de la pêche. Beaucoup d'autres les ont rejoint.

Fidèles à leurs traditions,  ils emportent aux Etats Unis leur croyance dans la beauté des créations et le partage, lors des parades et des fêtes animées.
Je vous invite à regarder la vidéo des capes magnifiques brodées des symboles cités plus haut, portées par les jeunes filles lors du défilé de cette célébration du Saint-Espril que les gens des Açores recréent Californie.


Monterey, California - Festa do Espirito Santo Publié par zeze avila
Merci à l'auteur de la vídeo pour le partage!
Les photos des Açores m'ont été prêtées par des amis qui y sont allés en vacances.

dimanche 9 novembre 2014

La Foire du cheval lusitanien a Golega



 
Située à quelques 100 kms au nord de Lisbonne, la ville de Golegã (prononcer Golegant) devient, pour la Saint Martin, la capitale du cheval.
 
Chaque année le spectacle se répète, et les chevaux lusitaniens sont les rois de la parade.







Pendant toute une semaine, cette année du 07 au 16 Novembre, la ville vit au rythme des animations, des présentations de chevaux, des spectacles et des concours equestres.
Voici le lien du site avec le programme de 2014: http://feiradagolega.com/programa/

 
Le centre-ville de Golegã a été transformé en une immense piste où défilent en permanence des centaines de chevaux et attelages, entourés de milliers de visiteurs portés par la passion du cheval. 
 
BA - Les chevaux de Golega - Equidia Life publié parChaîne Equidia


C’est la foire nationale du cheval; c’est un haut lieu où se rencontrent un très grand nombre d’éleveurs portugais et de nombreux acheteurs  portugais et étrangers qui admirent et jugent les performances des chevaux, les prestations et l'élégance du dressage.

 
Ceux qui connaissent le Portugal, connaissent aussi l’importance qui est donnée aux costumes lors des cérémonies, des parades, des défilés et de toutes sortes de manifestations publiques.
 

Costume traditionnel de la cavalière amazone au Portugal





Il en est ainsi pour la grande fête du cheval lusitano. L’élevage de ces chevaux dociles, agiles, rapides, est un orgueil pour le Portugal.

 
 
Les costumes portés par les cavaliers et de cavalières doivent aller de pair avec la grâce des chevaux lusitaniens.

Cavalier portugais en costume traditionnel
 
source photo:
http://casabrincheiro.pt/pt/ms/ms/trajes-2070-069-cartaxo/ms-90040247-p-4/
 
 
 
Festival do Lusitano 2011 publié parCatarina Graciosa

Présentation de cavalières amazone lors d'un concours


Le détail est de mise. Cavaliers et Cavalières portent le chapeau à large bord, souvent orné d’un pompon noir les femmes.


Les vestes sont courtes et foncées, dans les couleurs, noire, gris, marron clair, souvent garnies de broderies.
Les chemises sont blanches,  de jabots avec dentelles, motifs brodés, boutons. Le pantalon haut à la taille, est serré et de couleur foncé.

 
 
photos du net
 
La cavalière porte une jupe longue jusqu’aux chevilles, façonnée de pans supersposés, boutonnés au devant,  serrant la taille, ce qui lui permet de monter en amazone, mais aussi à califourchon.
 
 
Nous voici bien equipés pour suivre la parade:
 
Reportagem da Feira nacional do cavalo na Golgã
Publié parrti536


mercredi 5 novembre 2014

En l’honneur de mes vacances dans le midi de la France


Avec deux sauts de puce, nous avons atrerri d’abord à Porto, puis à Marseille, pour un délicieux séjour dans le midi de la France.
 
Le mois de septembre s’annonçait bien avancé, mais le climat de Marseille semblable à celui de l’Algarve, nous accueillait avec des périodes tout à fait ensoleillées.
Photos du Vieux-Port
 De long en large les régions du midi de la France nous ont charmé.

Marseille se prélasse au soleil. Voici son Vieux-Port, qui n’est vieux que de nom, car malgré son âge, il présente un beau visage ! Tous les pourtours sont recouverts de belles esplanades animées que invitent à la détente.  
Photo do nouveau musée
L’ammènagement de la zone historique, s’est vu offrir un nouveau musée que l’on peut parcourir, de découverte en découverte, avec de beaux points de vue panoramiques.
La Fête des Olives se tenait dans la charmante petite ville de Mouriès. Quand nous sommes arrivés, le cortège traditionnel avait déjà parcouru l’avenue principale.
 
 
 
 
 
Néanmoins ce fut avec plaisir que nous avons pu assister au passage de plusieurs groupes folkloriques.
Des danseurs et des musiciens animaient les principales places de la ville de Mouriès.
 
 
Un autre jour ce fut la ville d’Aix en Provence, fameuse cité culturelle,  qui nous a fait découvrir ses grands boulevards, et le charme de ses vieux quartiers.













Voici Martigues qui est une ville fleurie avec des airs de Venise provençale!
Arles, ville historique, nous a ouvert ses portes, et les enceintes de ses arènes romaines.


Photo des arènes d'Arles
Nous longerons la côte et nous prendrons pour des vedettes pour un moment sur la croisette de Cannes. La plage est belle et la lumière du jour rendait la mer particulièrement lumineuse.

Plage de Cannes
 
Des marinas et des stations balnéaires, les promenades, se succèdent les unes aux autres, en direction de Nice.

Puis Saint Tropez nous est apparu avec son association de styles et de symboles,  sa composition de couleurs et de sensations.
Dans les rues de St Tropez.

 

Merci de m’avoir suivie dans cette visite ! Je vous offre ces douces couleurs et senteurs de la Provence.