Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

dimanche 20 août 2017

Les arenes de Lisbonne




Je voudrais aujourd’hui vous montrer les arènes de Lisbonne. « Campo Pequeno » est le nom donné à l’édifice qui fête ses 125 années. En portugais, c’est la « Praça de Touros do Campo Pequeno « soit la place où ont lieu les corridas de la capitale portugaise.

Bien desservi par le réseau du métro de Lisbonne, on reconnait le quartier aux panneaux d'azulejos qui décorent la station de métro du Campo Pequeno.
Les thèmes de la décoration des stations du métro de Lisbonne font, dans la plupart des cas, allusion à ce qui se passe au-dessus!
Ainsi lorque nous descendons à cette station et que nous remontons à la surface, nous sommes certains que les arènes de Lisbonne ne seront pas très loin.
L'avenue que l'on découvre est remplie de voitures qui circulent dans tous les sens; je me souviens que c'est un quartier qui n'est pas trop loin du centre; nous avons demandé aux passants,  vers quelle direction nous devions nous diriger afin de visiter l'édifice des arènes. Il me semble que c'était vers la gauche, mais je ne suis plus trop sûre!
Après quelques minutes de marche, on le découvre, avec ses longues façades recouvertes de briquettes à la couleur particulière et ses domes de couleur bleu clair.


Il est écrit que le projet date de 1892 et qu'il est l'oeuvre de l'architecte portugais António José Dias da Silva.
http://www.campopequeno.com/
Préservé dans son état d'origine, le pavillon a été au cours des temps adapté à d'autres usages. Dans le sous-sol, pour un moment de détente ou pour faire les courses, existe un centre commercial avec des restaurants, des bars des boutiques et des cinémas.

Pour le prix de l'entrée de 2 ou 3 euros, nous avons pu visiter l'intérieur des arènes qui peuvent abriter grand nombre de spectateurs.
Si les lieux sont destinés aux courridas portugaises, ils peuvent également devenir salle de spectacles, d'expositions, et d'autres actitivités culturelles, ce qui arrive à plusieurs reprises aux cours de l'année.

Je ne sais pas si cette académie de danse du Campo Pequeno existe toujours, mais la vidéo des jeunes danseuses portugaises filmées dans les arènes est un joli partage!


Campo Pequeno no FFL 2012, "Paisajes Flamencos" publié par Festival Flamenco de Lisboa
Promoçao do 5º aniversario "Festival Flamenco de Lisboa" no espectaculo de 5 de Julho em Campo Pequeno, com a colaboraçao da Academia de dança do Campo Pequeno (Professora Rute Sá Lopes) e banda de Samouco (Maestro Jorge Taneco).

Avec notre ticket de l'entrée était aussi inclue la visite à un petit musée qui existe au premier étage; quelques descriptions des activités des arènes, des photos des toreros et des costumes typiques des corridas.

Comme tout le monde le sait, dans les corridas portugaises il n'y a pas de mise à mort du taureau, car c'est interdit par la loi. Cela reste dans le domaine des jeux qui veulent montrer les talents des chevaux lusitaniens et de leurs entraîneurs.
Puis il y a le courage des "forcados", ce groupe de garçons qui affrontent le taureau les mains nues.
Sans oublier que dans le monde, dans les abattoirs, ou lors des parties de chasse, les animaux souffrent énormément (vaches, ours, crocodiles, phoques...), je trouve qu'on pourrait bien se passer des pics (banderilles ou autres) qui blessent les taureaux dans les arènes portugaises!
Voici la solution utilisée par les organisateurs des corridas portugaises aux Etats Unis et au Canada. Le taureau porte sur le dos une protection en velcro où les banderilles restent fixées, sans blesser l'animal.

Voici la cavalière portugaise Ana Batista aux Estats Unis avec le taureau protégé:


ana batista publié par ALEM FRONTEIRAS TV MAGAZINE

Et plusieurs cavaliers portugais, Rui Fernandes, Paulo Jorge Ferreira, Jacobo Botero, qui aux Etats Unis participent dans une corrida à la portugaise, mais sans blesser le taureau:


Corrida de Toiros 12 Set 2016 Gustine - California USA publié par Rita Giro
Corrida de Toiros realizada a 12 de Setembro 2016 em Gustine, Califórnia USA
Cavaleiros: Rui Fernandes, Paulo Jorge Ferreira, Jacobo Botero
Forcados: Amadores de Turlock, Apresento de Turlock e Amadores de Merced
Ganadarias: Pico dos padres, Joe O Rocha, Ganadaria Açoreana, sócios Alves & Silveira, Ganadaria Santo Antão, Robert Martins


Et encore les jeunes toreros portugais cette fois au Canada, avec la même protection sur le dos de l'animal:

Bullfighting in Canada - Portuguese Style publié par CesarPedro

Pourquoi ces toreros portugais n'utiliseraient-ils pas la même technique dans les arènes du Portugal?


14 commentaires:

  1. Nunca entrei nesse edificio. Nem no tempo em que ainda gostava de touradas.
    Bjos : )

    RépondreSupprimer
  2. Não sou fã de touradas, mas é uma excelente questão... Se podem proteger o touro, porque não o fazem?

    RépondreSupprimer
  3. Sabes que nunca lá entrei porque me repugna TUDO que se relacione com touradas !?... Para mim, um recuo aos tempos bárbaros !!! ... Não suporto a ideia !

    Quando tiver a certeza que finalmente aquele espaço não será mais ligado a touros e touradas, então sim, gostaria muito de o ver ! Arquitectonicamente é lindíssimo !

    RépondreSupprimer
  4. coucou angie pas de mise à mort au portugal ..je ne savais pas mais j approuve :) je comprends que beaucoup soient attachés à cette tradition des corridas ..mais perso je suis contre tous les combats alors que dire quand il y a mise à mort ???? je ne vois pas où est le plaisir ..mais ce n est que mon avis biz et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  5. Pense-se o que se pensar das touradas, os cenários, os cavalos, os recintos, são espectaculares.
    Boa semana

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour ma douce amie Angie
    Je suis contre la mise à mort, la maltraitance animale, donc j'apprécie énormément ce que fais ton beau pays. Superbe article avec de magnifiques photos, quel plaisir de venir dans ton bel univers où tu nous parles si bien de ton beau pays.
    Merci de ton gentil passage et de ta fidélité à mon blog malgré mon changement de plateforme.
    Belle semaine et gros bisous d'amitié ma douce amie.

    RépondreSupprimer
  7. là je passe mon tour
    ce sont des lieux que je voudrais voir disparaitre à jamais de notre planète

    RépondreSupprimer
  8. Olá, o trabalho do arquitecto Português António José Dias da Silva é maravilhoso, o espaço podia ser aproveitado para tudo menos para touradas, mais que digam que é cultural, actualmente é degradante sacrificar animais para o bem de algumas carteiras.
    Feliz semana,
    AG

    RépondreSupprimer
  9. Un site magnifique, dont je n'apprécie guère l'utilité principale, étant totalement hostile aux corridas,
    pas de mise à mort au Portugal, pourtant les taureaux sont blessés à de nombreuses reprises.....et la plupart doivent être achevés une fois sortis de l'arène !!
    La méthode du taureau "protégé" , pourquoi pas..pas sur que ce soit exportable car, à mon avis, c'est la vue du sang et de l'animal qui souffre qui excite les visiteurs
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour ma douce,
    Ton reportage est très beau, je suis contre la corrida, c'est barbare, je signe toutes les pétitions contre cette barbarie, quand un toreros est empalé, je ne le plains pas, désolée, trop de souffrance pour la bête, je dis ce que je pense.
    Cabrel a fait une très jolie chanson sur le sujet !
    Tu n'y es pour rien !
    Bonne journée, bisous.

    https://www.youtube.com/watch?v=CRo8Y2w-ePE

    RépondreSupprimer
  11. Voilà un endroit qu'on a raté à Lisbonne, dommage ! bon, il faudra y revenir si on peut, on a tellement aimé cette ville.
    Oui, la corrida espagnole pourrait s'en inspirer de la portugaise, je crois que cela mettrait tout le monde d'accord entre les pour et les contre de la mise à mort du taureau.
    J'espère que tu vas toujours bien et que tu n'as pas trop chaud. Ici, c'est la saison des orages. On va quand même aller passer quelques jours au bord de la mer dans les Landes, la semaine prochaine.
    Bises et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  12. Nous n'avions pas visité les arènes de Lisbonne, trop de choses à voir dans la ville..ce sera pour une autre fois..mais cela vaut le détour, l'architecture avec ces dôme bleus est très originale, et fait plutôt penser à un édifice religieux, orthodoxe ou musulman...Pour la corrida, je suis contre, trop cruel,par contre ce qui se fait chez nous dans les arènes de Nimes et ailleurs, ce sont les jeux avec les vachettes, les cocardes, les garçons doivent arracher la cocarde à la vachette sans se faire prendre dans les cornes, dont l'extrêmité est recouverte d'une protection en forme de boule. Beaucoup moins dangereux, ou cruel, et le spectacle est divertissant..ça nous rappelle les jeux d'Interville à la télé..bises

    RépondreSupprimer
  13. tu as raison Jackline !
    je vois qu'il y a de plus en plus de personnes en France qui sont contre les mises à mort des taureaux dans les arènes, par exemple ici
    http://www.sudouest.fr/2017/04/14/75-des-habitants-des-departements-ou-ont-lieu-des-corridas-avec-mise-a-mort-sont-contre-3366434-727.php

    je crois qu'en Espagne, c'est la même chose ou un grand pourcentage déjà aussi
    alors meme si au Portugal il n'y a pas de mise à mort, les taureaux sont blessés et si on importait ce systeme de protection de l'animal que les portugais utilisent au Canada et aux EU, eh bien je pense que ça serait bien mieux :)
    bisous

    RépondreSupprimer
  14. Eu não sabia das touradas portuguesas. E logo imaginei que os touros não seriam mortos. Que post mais interessante, Angela!
    Olhe eu gostei, também, de ver o vídeo de Flamenco, que graça a garotinha toda estilosa, dançando juntamente com as jovens.
    Lindo, Angela!

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.