Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

dimanche 28 janvier 2018

L' Eglise des Jesuites


Il était une fois sept compagnons originaires de leurs respectifs pays, qui étudiaient théologie à Paris en ce début du XVIe siècle, et qui se sont rencontrés pour une grande mission.
Eglise de São Roque, Lisbonne
Leurs noms, Ignace de Loyola (du Pays Basque espagnol), François-Xavier (de Navarre), Pierre Favre (de Savoie), les espagnols Diego Lainez, Alphone Salmeron et Nicolas Bobadilla, et le portugais Simão Rodrigues, et on les appella les Jésuites.
image du net: les fondateurs de la Compagnie de Jésus

De leurs idéaux et de leur réunion du 15 août 1534 dans une chapelle de Montmartre où ils prononcent leurs voeux, naquit  l'institution qu’ils destinaient au salut des âmes, à l’évangelisation et à la propagation du christianisme dans le monde.
C'était les bases de la Compagnie de Jesus, qui après avoir établi les règles et conclu la procédure de sa constitution, devient un ordre religieux catholique missionaire, aprouvé par a bulle papale « Regimini militantis ecclesiae » en 1540.
Ignace de Loyola, qui avait eu la révélation de sa foi, et avait fomenté les plans de cet engagement, devint le premier général de la Compagnie.

...Simão Rodrigues de Azevedo né en 1510 à Vouzela, Portugal et décédé le 15 juillet 1579 à Lisbonne (Portugal), était un prêtre jésuite portugais.
Il fait partie du groupe fondateur de la Compagnie de Jésus, particulièrement actif au Portugal où il implanta le nouvel Ordre religieux...(Wikipédia)
image de Simão Rodrigues (du net)




SCML - TMSR 2014 - Escola de Música de Nossa Senhora do Cabo - Magnum Mysterium
Publié par Misericórdia Lisboa
Ajoutée le 14 nov. 2014
Escola de Música de Nossa Senhora do Cabo Coro de Câmara, Coro Juvenil, Orquestra Maior da EMNSC Henrique Piloto, direção Coro Feminino Teresita Gutierrez Marques, direção Magnum Mysterium 9 NOV - 21h00 Igreja de São Roque


Sous la bannière de leur devise, "Ad majorem Dei gloriam" (Pour la plus grande gloire de Dieu), les membres de la Compagnie de Jésus prisaient fort leur érudition par le biais de leurs études de la théologie, mais également des matières classiques, la philosophie, les mathématiques et les sciences physiques... et tous les thèmes qui ont contribué à la grandeur de leur institution.
Il semble donc normal que Simão Rodrigues soit le membre qui se voua à implanter le nouvel ordre religieux au Portugal. 

En 1505 la ville de Lisbonne est ravagée par la peste. Une colline, en dehors des murs de la ville (maintenant quartier connu sous le nom de Bairro Alto’), est devenue lieu de sépulture des victimes de l’épidémie. Le roi du Portugal, Manuel I, envoie des émissaires à Venise pour qu’on lui ramène une relique de Saint Roch, le saint patron protecteur des victimes de la peste, dont le corps avait été transporté dans cette ville en 1485. La relique envoyée par le gouvernement vénitien, est portée en procession au haut de la colline, au milieu du cimetière des pestiférés. On érige une chapelle pour l’y conserver: elle est consacrée en 1515. Une confrérie de Saint-Roch est établie pour prendre soin des lieux et de la chapelle... (Wikipedia)

Peu après la fondation de la Compagnie de Jésus (en 1540) le roi Jean III de Portugal (1502-1557) obtient par l’intervention de son ambassadeur auprès du pape Paul III que deux jésuites soient envoyés dans les Indes portugaises : ce seront François Xavier et Simão Rodrigues. Impressionné par le zèle apostolique et le style de vie des jésuites le roi retient au Portugal Simão Rodrigues (avec l’accord de Saint Ignace), alors que Xavier et quelques autres prennent la mer le 7 avril 1451.
Logeant d’abord à l’hôpital de Tous-les-Saints (aujourd’hui disparu) le petit groupe autour de Simão Rodrigues augmente, avec l’arrivée d’étudiants jésuites venus de Paris. Favorable aux Jésuites Jean III leur fait transférer l’emplacement et la chapelle de Saint Roch, après qu’un accord avec la confrérie spécifie que l’église gardera le même titre et qu’une chapelle Saint Roch sera créée à l’intérieur du bâtiment en projet. La Compagnie de Jésus prend possession des lieux le 1er octobre 1553, lors d’une cérémonie durant laquelle François de Borgia prononce le sermon. Avec le soutien de Jean III le projet d’une nouvelle église est immédiatement mis en chantier.
La première pierre est posée en 1555, mais les travaux de la nouvelle église Saint-Roch, de style baroque, commencent effectivement en 1565 et durent jusqu’en 1573... (Wikipedia)


image du net: la sacristie

L'église de Saint Roque est un monument témoin de l'implantation précoce des Jésuites au Portugal et de la connaissance et le savoir-faire artistique dont les Jésuites disposaient. Elle aura été la première église jésuite construite au Portugal, et la première église jésuite hors de Rome.

L’église Saint Roque (en portugais Igreja de São Roque) est une importante église baroque se trouvant dans le quartier du ‘Bairro Alto’ de la ville de Lisbonne. Construite de 1565 à 1573 comme église de la maison professe des jésuites de Lisbonne elle résiste au tremblement de terre de 1755 (Wikipedia).

La façade simple et unie ne laisse pas deviner la richesse décorative des multiples chapelles dorées, et de tout l'intérieur baroque.
Les peintures de la vie de Saint François et d'Ignace de Loyola rappellent l'histoire de ces hommes et de leurs suiveurs qui ont répandu l'enseignement et la culture chrétienne aux quatre coins du monde.


Les artisans portugais de l'époque eux aussi, avaient atteint un très haut niveau de connaissance sur le travail de l'art sacré. Et la richesse des décors de cette église constitue un excellent exemple de l'art baroque à son apogée! 
Le musée de São Roque (rattaché à l'église) garde une importante collection d'art sacré.

Lisboa São Roque Igreja by Urbexan
Publié par Urbexan
Ajoutée le 28 mars 2017
Barroco Art. Derrière une façade grise et austère qui ne donne pas envie d'entrer, la plus belle église de Lisbonne. Des chapelles magnifiques. Dégoulinantes d'or, d'angelots ! Appartenait aux Jésuites

L’église de São Roque accueille tout au long de l’année une enrichissante programmation musicale. Je vous propose de regarder quelques extraits grâce aux publications sur Youtube:


SCML - Música em São Roque - ENSEMBLE MPMP
Publié par Misericórdia Lisboa
Ajoutée le 21 nov. 2013
SÁBADO 16 NOV IGREJA DE SÃO ROQUE ~ 21h30



SCML - TMSR - Coro da Casa da Música - Magnum Mysterium
Publié par Misericórdia Lisboa


SCML - TMSR 2013 - CORO GULBENKIAN
Publié par Misericórdia Lisboa
Ajoutée le 20 nov. 20
SEXTA 8 NOV IGREJA DE SÃO ROQUE ~ 21h30 CORO GULBENKIAN Coimbra - Il seicento em Santa Cruz Jorge Matta, direção

27 commentaires:

  1. Portugal tem monumentos lindíssimos.
    Este é um deles.
    Boa semana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vale a pena visitar Pedro!
      eu fui lá mas já no final do dia, e então não tive muito tempo para contemplar cada capela,
      muita gente vai visitar a capela de Sao João Baptista que veio de barco da Itália!

      Supprimer
  2. Coucou Angie, ton article est plein d'enseignement sur quelque chose que je ne connais pas bien, voire pas du tout, l'histoire des jésuites ! Tu le sais, je ne suis pas pratiquante, j'ai du mal à croire en un Dieu qui laisserait faire autant de malheurs et d'injustices sur la terre. Pour autant, je crois quand même à quelque chose qui nous dépasse, à une force supérieure, mais sous quelle forme ? ça, je ne sais pas.
    J'espère que t'as passé un bon dimanche, ici, il a fait extrêmement beau.
    Bises et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'étais comme toi un peu Clara,
      maintenant je me dis que ce ne sont pas les dieux qui font du mal, mais bien les hommes !
      je ne pose pas la question, je me dis que c'est bien au-delà de ma compréhension
      bisous bien amicaux

      Supprimer
  3. Oi Angela, estupendo post! belíssima! Igreja;
    cheia de detalhes e muito ouro! essas esculturas
    vieram de que país? ou foram artístas locais de Portugal
    que fizeram a maior parte da arte dessa igreja?
    Aqui no Rio Grande de sul - (RS) tem a São Miguel das Missões patrimônio tombado pela Unesco edificação construída pelos jesuítas o que sobrou pois hoje são ruínas. É o que por aqui chamam de 7 povos das missões, tem toda uma história aí que não vem ao caso agora.
    Apesar de não compactuar com muitos desses pensamentos religiosos os jesuítas como bem disses-tes tinham um grande conhecimento em outras áreas.
    O que realmente acabou com toda uma ideologia até interessante foi essa questão religiosa com poder e política misturado levado até as ultimas consequências. Tanto conhecimento mais cheio de imposição e até mesmo ignorância com as outras culturas.
    Bom... veemos isso o tempo todo.
    Passaram-se anos mais parece que o mundo não aprendeu nada...
    O que aconteceu foi só o aperfeiçoamento de subjulgar o outro.
    É complicado e muito preocupante.
    Bom começo de semana.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ola Janice! em geral as obras decorativas foram executadas por artistas portugueses, eram grandes mestres da talha dourada, (muitos deles foram para o Brasil para trabalhar nas igrejas daí)

      com excepção da capela de Sao João Batista:
      Esta capela, foi encomendada por D. João V aos arquitetos romanos Luigi Vanvitelli e Nicola Salvi, em 1740, e construída entre 1742 e 1747. A 15 de Dezembro de 1744, era sagrada pelo Papa Bento XIV, em Roma, tendo sido, posteriormente, armada para o sumo pontífice nela celebrar missa a 6 de Maio de 1747. Em Setembro desse mesmo ano, foi desmontada e transportada para Lisboa, em três naus, e assente posteriormente na Igreja de São Roque, no espaço da antiga Capela do Espírito Santo.

      https://pt.wikipedia.org/wiki/Igreja_de_São_Roque_(Lisboa)

      abraço
      Angela

      Supprimer
  4. Nunca visitei. Gostei de ver nos vídeos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Na próxima visita a Lisboa, Luisa!
      Vale a pena ir visitar :)

      Supprimer
  5. Bonjour ma douce amie du bout du monde
    Merci pour cet article très intéressant, je ne connaissais pas l'histoire des Jésuites, tu fais toujours de très beaux articles passionnants. Les photos sont splendides, cette église est vraiment de toute beauté, la sacristie est très belle, l'intérieur de l'église et riche et lumineux, ton beau pays regorge de merveilles.
    Je te souhaite une délicieuse semaine dans ton beau pays et je t'envoie une envolée de gros bisous d'amitié de mon ti rocher chaud et ensoleillé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce amie de venir sur le blog depuis ton île intense où de temps en temps je me promène aussi en balade virtuelle parmi la végétation luxuriante :)

      Supprimer
  6. Les photos sont magnifiques et cette page d'histoire est passionnante. Que l'on souscrive ou pas aux différentes religions, que l'on soit "croyant" ou non, l'art religieux nous offre des merveilles et nous ne pouvons qu'y être sensibles. Alors merci pour tes reportages toujours inspirés et pour ta générosité de blogueuse: partager, c'est beau!
    Je te souhaite une belle journée, gros bisous et pensées d'amitié
    Cendrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te dirais Cendrine, que j'apprends beaucoup de choses en faisant mes articles! Si je connais un peu d'un sujet, en allant un peu plus loin, je me dis: c'est du bonheur de partager ces informations avec les ami(e)s des blogs !

      Supprimer
  7. Salut
    Je ne connaissais pas cette histoire des sept compagnons.
    C'est intéressant ce qui s'est passé.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente que le sujet soit intéressant Tiot!
      ce sont des gens qui avaient énormément d'instruction:)

      Supprimer
  8. Bonsoir ma douce,
    Merci pour cette page d'histoire très séduisante, j'apprends plein de choses chez toi.
    Belle et douce soirée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Moussette ! notre histoire commune est bien riche, dommage que depuis plusieurs décennies l'apprentissage sur l'histoire soit un peu mise de côté!

      Supprimer
  9. très intéressante histoire sur les pères Jésuites
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ton avis est important Raymonde, car tu es bien entourée à Paris, par toutes les pages d'histoire à la portée de la main :)

      Supprimer
  10. Salut

    Ce matin il pleuvait mais le soleil a pointé son bout du nez cet après midi.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette série. Je connaissais déjà en partie l'histoire des Jésuites (j'ai fait mes études chez eux…), mais ce billet a bouché de nombreux trous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'apprends aussi que toute l'instruction des membres de ces ordres religieux leur a permit d'obtenir du pouvoir et de la richesse, mais aussi que cela a déchainé l'envie et la convoitise à un très haut niveau, de la part de leurs contemporains...

      Supprimer
  12. Merci Angie pour cette page d'histoire très documentée et fort intéressante, les Jésuites ont parcouru le monde pour propager la foi chrétienne au péril de leur vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison Ulysse, beaucoup ont été martirisés

      Supprimer
  13. Salut

    On a un temps hivernal avec pluie et froid.

    On nous prévoit de la neige la semaine prochaine.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Oi, Angela, e eu que adoro Igrejas antigas, essa de Lisboa está belíssima! Gostei muito do Coro de Gulbenkian, incrível videos.
    Nos perdemos, amiga!!! rsss Mas coloquei você na minha lista da coluna, agora não tem perigo! rs
    beijo, querida!

    RépondreSupprimer
  15. Uma foto reportagem bem construída! As fotos atestam a arquitetura monumental belíssima de Portugal.

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.