Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

Chanson de Noël

samedi 28 mai 2011

Napoleon 1er et les invasions francaises au Portugal


Si on décrit souvent l’occupation de l’Espagne ou de l’Italie par Napoléon Bonaparte, il est plus rare de trouver des détails sur ses méfaits au Portugal ; peut-être est-ce par ce qu’il n’a pas réussi à installer sur le trône du Portugal un membre de sa famille!
Chef militaire de grand talent,  utilisant des nouvelles stratégies de guerre, Napoléon a crée un empire formé d’un grand nombre de nations européennes qu’il a conquises lors de ses campagnes et grâce au succès de nombreuses batailles.

A la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe, plusieurs nations, à plusieurs reprises, se sont unies en coalitions pour combattre l’offensive armée de la France.

Il faut remonter à l’armée 1805, et à la désastreuse bataille de Trafalgar en Méditerranée, au cours de laquelle la flotte de coalition franco-espagnole a été anéantie, pour voir Napoléon abandonner tout espoir d’envahir le Royaume Uni ; cette défaite confirma définitivement la suprématie de l’Angleterre sur les mers. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Trafalgar

L’Empereur des Français décide, par le décret de Berlin de 1806, d’empêcher l’Angleterre de commercer avec le reste de l’Europe. Cette politique qui veut ruiner le Royaume Uni par des moyens économiques, a prit le nom de Blocus Continental ; ainsi tous les ports de l’Europe continentale doivent rester interdits aux navires britanniques.
Les pays occupés et alliés de la France ont suivi cette interdiction de tout commerce avec l’Angleterre.

                                              
Ligne du Blocus Continental (en noire)
Très dur dilemme pour le Portugal : en raison de sa vieille alliance avec l’Angleterre et des liens commerciaux entre les deux pays, le Portugal refusa d’entrer dans cette guerre et d’emprisonner les bateaux britanniques qui se trouvaient dans ses ports. Un conflit avec l’Angleterre aurait aussi entrainé des graves problèmes entre le Portugal et ses territoires d’outre-mer, car l’Angleterre dominait les océans. Voir mon message sur l’alliance avec l’Angleterre :
Joao 1er et Filipa de Lencastre
Faisant suite à ses menaces, Napoléon décida d’envahir le Portugal pour anéantir cette brèche du Blocus Continental.  La première invasion d’une armée commandée par Junot traversa l’Espagne et se dirigea vers Lisbonne où les soldats français accompagnés d’un contingent  d’espagnols, arrivent en Novembre 1807.
Même si au début certains segments de la société française croyaient que l’arrivée de ces occupants  serait accompagnée de la  propagation des  idéaux de la révolution française,  très vite ils sont déçus !
Pillant les villes et  villages  qu’ils traversent, les soldats fourbus et affamés,  terrorisent les habitants. Les officiers confisquent les biens de beaucoup de familles portugaises et s’installent dans les palais de la capitale. L’armée française domine tout le pays. On met en place des réquisitions de vivres et de tout ce qui est nécessaire à l’entretien de l’armée. On confisque l’or et l’argent qu’il peut y avoir dans les églises et couvents du Portugal pour aider à l’effort de guerre de la France.  
Le traité de Fontainebleau signé entre la France et l’Espagne prévoit le partage du Portugal et de ses colonies.

Carte des 3 invasions françaises

Ceux qui se révoltent sont fusillés. Le peuple portugais entreprend des actions de guérilla et demande le secours des alliés britanniques. En août de 1808, une armée anglaise commandée par le général Wellington débarque au nord de Lisbonne et, renforce les soldats portugais. Les français battus à Vimeiro, sont obligés de signer l’accord se Sintra et d’abandonner le Portugal.  Malheureusement, comme nous le racontent les livres d’histoire, les Anglais autoriseront les Français à emporter le gain et les objets des pillages.
Le Portugal souffrira encore deux autres invasions. Alors que l’Espagne mène une lutte extrêmement dure contre l’occupant français, en 1809, les troupes du général Soult envahissent le Portugal par le nord et marchent sur la ville de Porto.
Partout les français rencontrent une forte résistance des populations et sont obligés de se replier en Espagne poursuivis par les troupes anglo-portugaises après de durs combats et beaucoup de pertes des deux côtés en vies humaines.

Un modeste banc en azulejos de la ville d'Olhão en Algarve, remet en mémoire les révoltes de la population contre les soldats français à qui ils devaient remettre une grande partie des récoltes et de la pêche.







Pour la 3e invasion, en 1810, c’est au maréchal Masséna avec 65.000 hommes  que Napoléon confie la tache de venir à bout du Portugal. Il s'en suit une grande dévastation. Buçaco et Torres Vedras entre autres au nord de Lisbonne,  sont les batailles décisives  au cours desquelles l’armée française est finalement déroutée par l’armée anglo-portugaise commandée par Wellington.  
En 1807, la jour de la veille de l’arrivée de Junot à Lisbonne (1ere invasion), évitant ainsi l’emprisonnement et garantissant la souveraineté du pays durant l'occupation, la famille royale portugaise prenait la mer en direction au Brésil.

2009: Videos de la reconstituition de l'invasion française de 1809 - région de Porto (merci aux auteurs pour le partage) 200 ans après:







14 commentaires:

  1. Je n'ai pas trop de sympathie pour ce terrible conquérant... le peuple portugais a résisté courageusement et j'admire ce magnifique banc en azulejos souvenir de cette horrible invasion...
    je te souhaite une merveilleuse journée de tendresse et d'amour, une belle fête des mamans pour toi aussi Angie :) bisous

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Angie, je te souhaite une belle journée ma douce et une très agréable semaine sous le beau cile bleu de l'Algarve
    c'est vraiment l'été il fait déjà très chaud et beau ce matin à Paris
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Angie
    Après m'être éclaté avec les Papys Music et distribué du bonheur et des moments de joie je viens te souhaiter une bonne semaine à venir.Le soleil est toujours aussi flamboyant mais les orages ne sont pas loin.
    Bonne soirée à toi
    Amicalement Dédé.

    RépondreSupprimer
  4. JE TE souhaite un bon début de petite semaine avec l ascension!!!!biz

    RépondreSupprimer
  5. Ah les hommes et le pouvoir ! Merci pour cette triste et terrible page de l'histoire...
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  6. C'est toujours la même chose, on veut s'accaparer des affaires du voisin.
    Cela ne change pas !
    Ce Napoléon.
    Il a eu une terrible défaite en Belgique à Waterloo, comme par hasard, on en parle jamais !
    Merci pour cette page d'histoire.
    Bonne fin de journée.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Un grand merci à toi , tu es là première à laisser un com sur mon blog , et ça c'est un vrai plaisir pour ce que je fais .J'aime aussi beaucoup ce que tu fais de ton côté , qui est plus complet . Moi je fais découvrir au fil de mes ballades personnelles . Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Je te souhaite un bon mercredi...le temps s est pas mal rafraichit ici..peut être en est il de chez toi?? BIZ

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Espéranca
    Tu es un puits
    Merci mon amie pour ces faits historiques qui nous remontent de très loin ;tu as tracé un tableau d'une grande véracité
    Me voici de retour de Sologne oû j'ai passé d'agréables vacances ,le photos viendront après le tri
    Je te souhaite une bonne soirée avec de gros bisous Méline

    RépondreSupprimer
  10. Un ptit coucou de ma savane où on passe un très agréable week end de l'ascension il fait beau avec juste un peu de vent, je te souhaite une douce journée Angie :) bisous

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,
    C'est bien que nous remettes tout cela en mémoire,Napoléon a peut-être été un grand homme, mais il aura été aussi un tyran sanguinaire !
    Pardonne-moi mais il n'y a pas une erreur dans ton texte, sur la date de 2010, après les mots "pour la 3ème invasion" ? Je préfère te le signaler.
    Bises et bon après-midi.

    RépondreSupprimer
  12. Un de mes ancétres faisait partie de la garde impériale de Napoléon, et s est peut étre livré à ,des actes de barbarerie sur la population portuguaise, ah j ai honte, j ai envie d en pleurer.
    Bonne journée Angie
    Latil

    RépondreSupprimer
  13. Fils de parents portugais, d'Olhão, je suis ravi de ce soulèvement et de cette révolte initié par les pêcheur( mon grand père était pêcheur!!)

    RépondreSupprimer
  14. SOIF DE POUVOIR , L'HOMME EST MALADE DEPUIS DES LUSTRES , AINSI VA L'HISTOIRE . dddd

    RépondreSupprimer

Je serais ravie de recevoir vos commentaires. Ils seront moderes avant d etre publies. Merci.